La prévention, une affaire rentable pour les entreprises du BTP ? Vie des sociétés | 20.04.15

Partager sur :
Selon la dernière enquête réalisée par l'INRS*, la prévention sur les questions de santé et de sécurité au travail en France perd du terrain en raison du « contexte économique difficile de ces dernières années ». Pourtant, investir dans du matériel, aménager son atelier ou encore organiser mieux ses chantiers aurait un impact économique positif sur l'activité d'une entreprise du BTP, selon la dernière étude publiée par l'OPPBTP.

La prévention des risques au travail, cela a un coût. Et nombre d'entreprises n'évaluent pas l'impact réel de cet investissement en termes économiques. Pour tordre le cou aux idées reçues et mettre en lumière la réalité de la performance économique de la prévention des risques, l'OPPBTP vient d'actualiser son étude de 2010 avec la publication de 80 nouveaux cas.

L’étude menée par l’OPPBTP** révèle ainsi un rendement global de 2,20, ce qui signifie concrètement que pour 100 euros engagés dans une action de prévention, l’entreprise retire 220 euros de gains, soit un excédant de 120 euros.

Ce résultat est d’autant plus probant dans les TPE (entreprises de moins de 10 salariés) où le rendement global est supérieur à 3. « Les résultats consolidés (2014) de l’étude, davantage nourris par les PME (Petites et Moyennes Entreprises) et TPE, prouvent que la prévention est à portée de toutes les entreprises », souligne l'OPPBTP.

Les petites structures sont celles qui ont les meilleurs rendements, avec un retour sur investissement très rapide à un an et demi en moyenne pour un investissement d’environ 5 000 euros.

Au delà des résultats, l'étude semble bien accueillie des professionnels. « Les conseillers qui analysent les retombées des actions de prévention tiennent compte de l’environnement de l’entreprise et de sa réalité. Résultat : les chefs d’entreprise sont d’autant plus à l’écoute. Ils souhaitent savoir combien rapporte ce qu’ils ont investi dans la prévention » relève Joël Poix, chef de projet « Dimension économique de la prévention » à l’OPPBTP.

Ces résultats ont notamment permis aux entreprises de réorienter leurs gains vers « le recrutement, l'investissement ou dans le but de maintenir leur marge et leur compétitivité face à l’augmentation générale des coûts », analyse l'OPPBTP. 

Une web-série pour informer

Pour relayer les résultats de cette étude et les cas concrets, l'OPPBTP lance une nouvelle campagne baptisée « La prévention, ça rapporte ! ». Sous forme de web série de 10 épisodes courts, elle laisse la parole aux entreprises du BTP ayant engagé des actions de prévention (10 témoignages d'entreprises de peinture, plomberie, maçonnerie, terrassement…).

Pour diffuser cette web série, l'OPPBTP a mis en place un dispositif complet mariant web (webnews, emailing, site www.preventionbtp.fr…) et réseaux sociaux (compte tweeter @preventionbtp, page Facebook PréventionBTP, chaîne Youtube PreventionBTP…). Elle espère ainsi toucher plus de 200 000 professionnels.



Par ailleurs, dans le cadre du partenariat liant Point.P Matériaux de Construction, la web série sera également relayée, chaque mois, en avant-première, sur l'ensemble des supports d'informations de l'enseigne (page Facebook, webnews…).
 

La formation pour diffuser la prévention

Le Président de l'IRIS-ST, Patrick Liébus, et le Président de l'Union des ARFAB, Éric Grimoud ont signé une convention le 2 avril dernier pour une collaboration de trois ans. L'objectif est de mettre en place des actions ciblées et nouvelles sur la prévention en faveur des professionnels du BTP, en utilisant le levier de la formation professionnelle continue.

Les aspects de santé et de sécurité seront intégrés dans les formations métiers et de gestion proposées par l’Union des ARFAB. Une base de données prévention destinée à compléter leurs connaissances sur les problématiques de santé-sécurité sera mise à disposition des formateurs. Enfin, le partenariat permettra de mettre en commun des domaines d’expertise respectifs pour assurer l'adéquation de l'offre de formation aux exigences réglementaires et techniques.

* Cf. Les chefs d'entreprises de moins en moins préoccupés par la sécurité de leurs salariés
** Cette étude porte, à l’heure actuelle, sur 66 entreprises, couvrant 90 % des métiers du secteur, au sein desquelles 170 actions de prévention ont été analysées en détail. Chaque cas a été caractérisé selon l’entreprise (taille, métier…), le type d’action engagée (organisation, matériel, humain), le risque concerné. Un bilan économique par action a été établi, sur la base d’une analyse avant/après de tous les postes impactés par l’action. De même, un bilan prévention met en évidence et caractérise les résultats obtenus en matière de prévention (risque éliminé ou réduit).

C.T

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Les chefs d'entreprise de moins en moins préoccupés par la sécurité de leurs salariés - Batiweb

Les chefs d'entreprise de moins en moins préoccupés par la sécurité de leurs salariés

Selon une enquête réalisée par l'Institut national de Recherche et de Sécurité pour la prévention des accident du travail et des maladies professionnelles (INRS), les chefs des petites et très petites entreprises se préoccupent de moins en moins de la santé et de la sécurité de leurs salariés, depuis 2010. En matière de prévention, le minimum est en effet perçu comme « suffisant ». Analyse.
La sécurité sur les chantiers briques au cœur d’un important dispositif numérique - Batiweb

La sécurité sur les chantiers briques au cœur d’un important dispositif numérique

Soucieux de la sécurité des artisans intervenant sur les chantiers de maçonnerie brique, la FFTB s’est associée à l’UNA Maçonnerie Carrelage de la CAPEB, l’UMGO-FFB, l’OPPBTP, le CCABTP, l’IRIS-ST et la Cnamts afin de proposer un guide d’un nouveau genre. En effet, ce dernier présente les bonnes pratiques à adopter pour garantir la sécurité et le confort de chacun, le tout sous la forme d’un jeu accessible sur ordinateur, tablette et smartphone. Tous les détails.
La prévention, premier domaine de formation dans l’artisanat du BTP - Batiweb

La prévention, premier domaine de formation dans l’artisanat du BTP

Publiée ce jour, la 5e édition de l’Observatoire national des formations à la prévention révèle qu’en 2016, une formation sur deux est liée à la prévention (49%). Si les chiffres sont encourageants, les auteurs de l’étude, notent un « écart significatif » entre la principale cause des accidents du travail et les thématiques suivies. Des leviers ont ainsi été identifiés pour améliorer le suivi et l’impact des formations auprès des artisans du BTP.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter