La santé financière des entreprises du BTP ne cesse de décliner depuis 5 ans

Vie des sociétés | 02.10.13
Partager sur :
La santé financière des entreprises du BTP ne cesse de décliner depuis 5 ans - Batiweb
Pour la cinquième année consécutive, BTP Banque s’est penchée sur les bilans de ses clients pour analyser l’évolution du secteur du BTP. En 5 ans, la dégradation de la trésorerie des entreprises s’est poursuivie et le nombre d’entreprises qui déclarent des pertes a progressé.

L’étude de BTP Banque, qui porte sur un échantillon de 5000 entreprises dont 1400 entreprises de Gros-Œuvre, 2600 entreprises de Second-Œuvre et 1000 entreprises de Travaux Publics, dévoile des soldes intermédiaires de gestion qui subissent encore en 2012 une légère dégradation sur le secteur du Gros-Œuvre et du Second-Œuvre. Cette baisse s’inscrit dans la tendance négative des 5 dernières années (2008 à 2012). Ainsi la profitabilité moyenne de ces deux secteurs a été divisée par deux sur cinq ans, pendant que le secteur des Travaux Publics enregistrait sur ces mêmes années une baisse ininterrompue. Cette baisse manifeste la profondeur de la crise qui a impacté le secteur.

Les délais de paiement ont diminué sur l’ensemble des secteurs


Dans un contexte économique déjà tourmenté, le secteur du BTP a fait face à la mise en place de la loi LME imposant un raccourcissement des délais de paiement. Les délais de paiement des clients supportés par les entreprises sont passés de 81 à 84 jours pour le secteur du Gros-Œuvre et sont restés relativement stables à 89 jours pour les secteurs du Second-Œuvre et des Travaux Publics sur les 5 dernières années (2008 à 2012). Mais les délais de paiement accordé par les fournisseurs aux entreprises ont, dans le même temps, diminué sur l’ensemble des secteurs du BTP (- 4,7 jours pour le secteur du Gros-Œuvre, - 8 jours pour le secteur du Second-Œuvre et - 7 jours pour le secteur des Travaux Publics).

L’impact des restrictions de couverture par les assureurs crédit

Il s’avère que les effets de la Loi LME n’ont pas pu encore être répercutés par les entreprises qui ont également subi l’impact des restrictions de couverture par les assureurs crédit au secteur du BTP. Cette diminution générale des délais de paiement des fournisseurs, non compensée par les délais de paiement des clients qui se sont allongés, a fortement impacté les trésoreries générant une augmentation du besoin en fonds de roulement. Le nombre d’entreprises en pertes a donc fortement augmenté entre 2008 et 2012 sur l’ensemble du secteur (+ 7,7% pour le Gros Œuvre, + 7% pour le Second-œuvre, + 4,7% pour le secteur des Travaux Publics).

Les trésoreries des entreprises très tendues

Les trésoreries dans le Gros-Œuvre ont ainsi baissé de 4 jours entre 2008 et 2012 quand celles du Second-Œuvre et des Travaux Publics sont passées à 16 jours seulement, après une baisse de 3 jours. « Le développement fort des crédits de financement de l’exploitation délivrés par BTP Banque (+ 15% sur les 12 derniers mois) atteste de la tension des trésoreries des entreprises. Pourtant, bien que nous ne puissions pas parler de reprise, la stabilisation de l’activité en 2013, certes à un niveau très bas et malgré des niveaux de prix qui continuent de dégrader les trésoreries, apporte un peu  d’espoir »  Claude Lavisse, Président du Directoire.

B.P

Redacteur
filter_list

Sur le même sujet

L’incubateur « Santé – Prévention dans le BTP » accueille 7 start-ups  - Batiweb

L’incubateur « Santé – Prévention dans le BTP » accueille 7 start-ups

7 jeunes pousses ont été sélectionnées par le CCCA-BTP, l’OPPBTP, PRO BTP et la Fondation Excellence SMA afin de rejoindre l’accélérateur de start-ups « Santé – Prévention dans le BTP ». Grâce à leurs projets innovants, ces entreprises pourront bénéficier d’un accompagnement privilégié incluant notamment une visibilité accrue sur le web, dans les médias et lors des salons professionnels.
Le marché des bureaux devra se réinventer pour surmonter la crise - Batiweb

Le marché des bureaux devra se réinventer pour surmonter la crise

En ce début d'année 2021, le marché des bureaux fait toujours grise mine avec la crise sanitaire et la généralisation du télétravail. Le groupement Immostat enregistre ainsi une chute de -39 % des investissements et de -30 % des transactions par rapport à un an plus tôt. Selon le rapport annuel du cabinet JLL, les bureaux devront désormais se réinventer pour faire face à la crise et retrouver leur attractivité, notamment grâce au coworking et au flex office.
La stratégie digitale de l'OPPBTP porte ses fruits - Batiweb

La stratégie digitale de l'OPPBTP porte ses fruits

Jeudi 7 octobre, l’OPPBTP est revenu sur le bilan de sa stratégie digitale lancée en 2016. Les résultats sont très prometteurs, car la construction de la nouvelle plateforme preventionbtp.fr a augmenté de 285 % le taux de fréquentation. Signe pour l’organisme qu’il faut aller plus loin dans son accompagnement et ses services digitalisés.
Faire respecter les délais de paiement - Batiweb

Faire respecter les délais de paiement

Les délais de paiement des contrats conclus entre professionnels ont été réduits en 2009. Cette mesure a fortement impacté la trésorerie des entreprises du BTP. De nouvelles mesures tentent de mettre fin à ce désavantage : l’occasion de faire le point sur les règles en vigueur pour faire respecter les délais de paiement.