Le gouvernement réaffirme sa volonté d'accélérer la construction de résidences sociales Vie des sociétés | 27.12.18

Partager sur :
Le gouvernement réaffirme sa volonté d'accélérer la construction de résidences sociales Batiweb
Julien Denormandie, ministre de la Ville et du Logement, a signé le 21 décembre dernier avec l’Union sociale pour l’habitat (USH) et l’Unafo, une convention pour accélérer le développement des prêts locatifs aidés d’intégration (PLAI) adaptés, pour 2019 et 2020. Le dispositif, qui permet aux ménages les plus modestes de se loger dans le parc social, devrait ainsi bénéficier du soutien de l'État dans les années à venir.
Plusieurs organisations pour le logement accompagné, dont l'USH et l'Unafo, ont signé, en présence de Julien Denormandie, une convention s’inscrivant dans le « Plan quinquennal pour le logement d’abord » afin d’accélérer le rythme de construction des logements PLAI adaptés, permettant aux ménages les plus précaires de se loger.

Augmentation de la production de logements accompagnés

Les organismes ont constaté une augmentation du poids du logement accompagné dans la production depuis l’ouverture du PLAI adapté aux résidences sociales en 2017 : cette année-là, 60% du total des logements financés étaient des résidences sociales, soit 429 biens en résidences sociales sur 761 produits. Un chiffre qui a augmenté en 2018, avec 65% de la production consacrée aux résidences sociales, soit 649 logements concernés sur 993 produits.

Le logement accompagné comprend les résidences sociales, les résidences jeunes actifs, les pensions de famille, les résidences accueil, ou encore les foyers de jeunes travailleurs et de travailleurs migrants. Ce type d'habitat, qui propose un faible niveau de quittancement et un coût maîtrisé grâce à une redevance intégrant les charges, est une solution dans le cadre du programme « Logement d’abord », notamment dans les zones tendues où la précarité est plus importante.

L’Etat et les signataires de la convention s’accordent désormais à tendre vers un objectif de production de 1 500 logements en PLAI adaptés par an en 2019 et 2020. « En fonction des résultats atteints en 2020, cet objectif pourra être adapté pour atteindre 4 000 logements, soit 10 % de la production totale de PLAI (fixée à 40 000 par an) », annonce l’Unafo dans un communiqué de presse.

Trouver des centres d’hébergement d’urgence

Une signature qui s’en est suivie par une autre annonce : l’ouverture de l’ancien ministère situé dans le 7e arrondissement de Paris et voué à réhabilitation, à 35 sans-abris à la mi-janvier. Ce futur centre d’hébergement d’urgence sera géré par la Croix-Rouge. « Je souhaite faire en sorte que les centres d'hébergement ne soient plus systématiquement localisés dans les territoires les plus fragiles plutôt qu'en plein cœur de Paris », a expliqué Julien Denormandie au Journal du Dimanche.

Une initiative qui vient s’ajouter à celle de l’Hôtel de Ville de Paris, qui peut accueillir une soixantaine de femmes sans domicile fixe depuis le 12 décembre. Julien Denormandie a également appelé tous les ministres à repérer d’autres potentiels centres d’hébergement d’urgence.

C.L
Photo de Une : ©Unafo
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

60 millions d’euros supplémentaires alloués au plan « Logement d’abord » Batiweb

60 millions d’euros supplémentaires alloués au plan « Logement d’abord »

Depuis 2017, le plan quinquennal pour le « Logement d’Abord et la lutte contre le sans-abrisme » vise à aider les personnes sans-domicile fixe à trouver un logement, à les accompagner de façon adéquate pour leur réinsertion, et à produire des logements abordables. Pour mener à bien ce programme, le ministre du Logement a annoncé qu’une somme de 60 millions d’euros supplémentaires allait lui être allouée.
« Le logement ne coûte pas à l’État, il lui rapporte »  Batiweb

« Le logement ne coûte pas à l’État, il lui rapporte »

Dans le cadre du Grand débat national, l’Union Sociale pour l’Habitat présente « Les Hlm, une chance pour la France ». Le document revient sur le rôle des organismes de logements sociaux et démêle le vrai du faux. Le logement social est « le patrimoine de ceux qui n’en ont pas ». Le défendre, c’est penser « à son avenir », estime le mouvement Hlm.
Renouvellement urbain : l’ANRU valide de nombreux projets en juillet Batiweb

Renouvellement urbain : l’ANRU valide de nombreux projets en juillet

Le Ministère de la Cohésion des territoires annonce que le mois de juillet a été marqué par une forte activité pour l’Agence nationale pour la Rénovation urbaine (ANRU), qui a validé les projets de 20 quartiers, mobilisant près de 820 millions d’euros. Depuis le lancement du Nouveau Programme National de Renouvellement urbain (NPNRU), de nombreux projets ont été validés dans plus de 290 quartiers à travers la France.
Baisse des loyers dans le social : les départements opposés au projet  Batiweb

Baisse des loyers dans le social : les départements opposés au projet

La stratégie logement du gouvernement s’est attirée les foudres d’un bon nombre d’acteurs du secteur mais pas que ! En effet, dans un communiqué daté du 2 octobre, l’Assemblée des départements de France demande la mise en place d’un moratoire sur le financement du logement social pour engager une « véritable concertation » avec tous les acteurs concernés. Fortement opposée à la baisse des loyers dans le parc social, l’association espère la révision du projet.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter