Le groupe Lorillard renforce son service clients B to B Vie des sociétés | 17.12.20

Partager sur :
Pour répondre au mieux aux besoins de ses clients professionnels, le groupe Lorillard annonce avoir regroupé les service clients de Lorenove et Lorebat en un seul pôle plus professionnalisé. Composé d'une équipe de 10 personnes, il sera dirigé par Emmanuel de Rodellec, nommé Responsable service clients diffus. Explications.

Investi dans sa transformation digitale et soucieux de perfectionner son service clients, le groupe Lorillard annonce avoir regroupé les services clients B to B de Lorenove et de Lorebat en un seul et même pôle, de façon à le renforcer et mieux répondre aux attentes de ses clients. 

 

Depuis le mois de juillet, ce nouveau pôle a rapatrié le service clients de Lorebat de Decazeville (12) vers Chartres (28), et compte désormais 10 personnes placées sous la houlette d'Emmanuel de Rodellec, fraîchement nommé Responsable service clients diffus. Pendant ses quinze années passées chez Otis, cet ingénieur chargé d'affaires a rapidement fait évoluer sa carrière vers la relation client, le management d'équipes techniques et la planification d'activités, répondant aux critères de cette création de poste.

 

Une équipe de 10 personnes très spécialisées

 

Le nouveau service clients répondra à toutes les questions et commandes des clients professionnels, que ce soit ceux des 9 agences et 60 concessions Lorenove, les 600 artisans de Lorebat, les clients du site internet e-lori, et ceux de toutes les entités internes telles que HP Fermetures & Menuiseries, Molénat, Bourneuf ou Plastibaie. 

 

Ce nouveau service est constitué de trois entités :

 

  • Un pôle support technique, composé de deux référents techniques hautement qualifiés, qui accompagnent et conseillent les clients artisans et menuisiers pour leurs chantiers et le dimensionnement des produits. Formés à l'écoute téléphonique et à l'échange avec le client, ils possèdent les compétences relationnelles indispensables au service clients.

 

  • Le pôle « Entrée de commandes », comprend quant à lui cinq techniciens d'intégration des commandes. 100 % des commandes passent ainsi entre leurs mains. De fait, ils intègrent environ 20 000 commandes, soit 55 000 configurations de produits chaque année.

 

  • Enfin, deux gestionnaires clients gèrent le pôle « Administration des ventes », pour accompagner les clients au quotidien dans leur suivi de commandes. A chaque appel, ils aiguillent le client vers le contact le plus approprié et font le lien avec les autres services. 

 

De nouveaux outils plus efficaces

 

Parmi les autres nouveautés, le groupe Lorillard annonce également la mise en place d'un nouveau CRM, permettant aux gestionnaires clients d'avoir une vision d'ensemble du compte client (portefeuille de commandes, historique des devis etc.) pour accompagner au mieux le client.

 

A terme, ce CRM devrait être relié au système téléphonique pour un meilleur accueil téléphonique et plus d'efficacité, mais aussi déployé au sein du support technique et du pôle « entrée de commandes », permettant à l'ensemble du service clients d'avoir accès à ces données.

 

Ce nouvel outil permettra en outre de mesurer la performance et la qualité de service (délai de traitement d'un devis, d'intégration de commande, ou délai de livraison).

 

« L’évolution et l’implémentation de ces indicateurs clés vont nous permettent de concevoir et mettre en place des plans d’actions dans une démarche d’amélioration continue », explique Emmanuel de Rodellec, le responsable de ce nouveau service.

 

Ce dernier précise qu'une enquête de satisfaction sera également mise en place pour mieux cerner la perception et l'avis des clients.

 

A travers cette fusion et cette professionnalisation, Lorillard entend améliorer son service clients en dépassant le simple service après vente, et anticiper au mieux les attentes de ses clients professionnels.

 

Claire Lemonnier

Photo de une : Emmanuel de Rodellec / Lorillard

 

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Les soutiens de la Clause Molière s’expriment - Batiweb

Les soutiens de la Clause Molière s’expriment

Adoptée par les conseils régionaux d’Île de France et d’Auvergne Rhône Alpes, la clause Molière impose le recours à la langue française sur les chantiers dont la région est maître d’œuvre, ceci afin de lutter contre le travail détaché et d’améliorer les conditions de sécurité. Si cette clause s’est très vite retrouvée contestée par nombre de politiciens et de syndicats, elle possède aussi ses soutiens, notamment auprès de Jacques Chanut, dirigeant de la FFB, et Patrick Liébus, de la CAPEB.
Première collaboration réussie entre le groupe Lorillard et Alpac - Batiweb

Première collaboration réussie entre le groupe Lorillard et Alpac

Lorillard Façade et Lorénove Grands Comptes annoncent avoir collaboré pour la toute première fois avec l'entreprise Alpac, spécialisée dans les systèmes de pré-cadres thermo-isolants, pour un chantier de rénovation situé à Saint-Maur-des-Fossés (94). Pour ce dernier, les pré-cadres Presystem, conçus entièrement en polystyrène, ont été posés en une seule fois, permettant de limiter la création de ponts thermiques. Pour Lorillard, ce chantier réussi illustre « une parfaite liaison entre façade et menuiserie ».
CEDEO lance sa chaîne Youtube pour les professionnels - Batiweb

CEDEO lance sa chaîne Youtube pour les professionnels

CEDEO, négociant et distributeur du groupe Saint-Gobain Distribution Bâtiment France (SGDB), lance sa chaîne télé sur Youtube pour les professionnels. La CEDEO TV comprend trois émissions inédites. Les tutoriels, podcasts et interviews font le tour des conseils et actualités concernant les innovations, les installations, et les nouvelles normes, afin d’aider les plombiers-chauffagistes dans leur quotidien.
Comprendre les enjeux du paiement à la source pour les artisans et les entreprises du BTP - Batiweb

Comprendre les enjeux du paiement à la source pour les artisans et les entreprises du BTP

Dès le premier janvier 2019, le prélèvement des impôts sur le revenu sera effectué directement à la source, comme l’a confirmé le gouvernement. En clair, cela signifie que les impôts ne seront plus payés directement par les contribuables, mais prélevés directement tous les mois par l’administration fiscale sur les salaires. Ce changement concerne aussi les artisans et les professionnels du bâtiment, qu’ils soient dirigeants, indépendants ou salariés, qui peuvent se faire épauler pour opérer cette mue.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter