Le marché des maisons individuelles fait grise mine Vie des sociétés | 06.09.16

Partager sur :
Si, d’un point de vue général, le marché de la construction a connu une belle progression au premier semestre 2016, le constat est moins glorieux en ce qui concerne les maisons individuelles. Une situation que la FFC (Fédération française des constructeurs de maisons individuelles) pointe du doigt dans un communiqué publié le 6 septembre.
Après plusieurs années de crise, le secteur du BTP semble enfin renouer avec la croissance. En effet, fin août 2016, 401 200 permis de construire avaient été délivrés en un an, soit une progression de 8,3%.

Seule ombre au tableau : le marché des maisons individuelles est, quant à lui, en berne. La FFC (Fédération française des constructeurs de maisons individuelles) a récemment publié un communiqué dans lequel elle dresse un triste bilan. Ainsi, selon ce dernier, « la part de la maison individuelle dans la construction de logements en France a perdu 10 points en 3 ans ½ soit l’équivalent d’environ 55 000 logements. De 65% en 2002, elle est passée à 52% en 2012 pour ne représenter que 42% à fin juillet 2016 ».

Des efforts à fournir pour relancer les ventes

Côté ventes, le constat n’est guère mieux. Le Commissariat Général au Développement Durable indiquait notamment que 115 800 permis de construire avaient été délivrés en un an à fin juin 2016. Le mois suivant, l’organisme relevait une perte 2000 permis de construire (soit 113 800). Une baisse significative qui risquerait d’entraîner une situation similaire à 2014, où le marché de la maison individuelle avait vu ses ventes s’effondrer.

Aussi, la FFC a tenu à lancer un appel aux candidats à la présidentielle pour inverser la tendance. « Une bouffée d’oxygène donnée à l’accession à la propriété en maison individuelle permettrait d’atteindre en grande partie les objectifs de production de logement du gouvernement », indique la Fédération dans son communiqué.

F.C
Photo de une : ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Les ventes de maisons en berne, LCA-FFB s'inquiète - Batiweb

Les ventes de maisons en berne, LCA-FFB s'inquiète

La baisse des taux des crédits immobiliers n'aura visiblement pas sauvé les ventes de maisons individuelles, au grand dam des Constructeurs et aménageurs de la Fédération française du bâtiment (LCA-FFB). Dans un communiqué adressé le 3 mai, l'organisme fait état d'un nouveau recul des transactions enregistrées en mars 2018 par rapport à l'année précédente, à hauteur de -18,7%. Une chute qui pourrait s'expliquer par les intempéries du début d'année, mais aussi et surtout par la réduction des aides aux ménages.
Les maisons individuelles mises en péril par la suppression de nombreuses aides - Batiweb

Les maisons individuelles mises en péril par la suppression de nombreuses aides

Après la Capeb (Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment) et la FFB (Fédération française du bâtiment), c’est plus récemment la FFC (Fédération française des constructeurs de maisons individuelles) qui a tiré la sonnette d'alarme suite à certaines décisions gouvernementales récentes. Plus spécifiquement, l’organisme redoute une baisse des constructions de maisons du fait de la suppression de plusieurs dispositifs d'aide. Les détails.
L'étanchéité à l'eau, ennemie n°1 de la construction - Batiweb

L'étanchéité à l'eau, ennemie n°1 de la construction

La moitié des problèmes recensés sur les constructions neuves entre 1995 et 2014, mettent en cause un défaut d'étanchéité à l'eau, selon le dernier point présenté par l'Observatoire de la qualité de la Construction. Les défauts relevés diffèrent toutefois selon s'il s'agit de maisons individuelles, de logements collectifs ou de locaux d'activité. Top 10 des principaux défauts dans la construction.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter