Le SER milite pour le renouvellement des appareils de chauffage au bois

Vie des sociétés | 27.06.16
Partager sur :
Le SER milite pour le renouvellement des appareils de chauffage au bois - Batiweb
Les industriels de la filière bois domestique du Syndicat des énergies renouvelables appellent à la modernisation du parc des appareils de chauffage au bois, pour préserver la qualité de l'air. L'enjeu est de faire sortir du marché les appareils vétustes qui participent à la pollution atmosphérique. Plusieurs aides existent pour aider les ménages à les remplacer.
Les particules fines, principale cause de la mauvaise qualité de l’air, sont émises par plusieurs secteurs : transports, industrie, agriculture, chauffage à partir de combustible fossile mais aussi du bois.

En effet, si le bois énergie est bien considéré comme une énergie renouvelable, son utilisation dans des « appareils vétustes » ou dans des foyers ouverts « participent à la pollution atmosphérique », souligne le SER dans un communiqué.

« Il est indispensable de remplacer les cheminées à foyer ouvert et les équipements dès lors qu’ils ont été installés avant la mise sur le marché français des produits labellisés (2002) par des appareils labellisés « Flamme Verte » qui répondent à des exigences strictes et permettent de réduire par 30 les émissions polluantes », explique le SER.

Le label « Flamme Verte » a été lancé en 2000 par les fabricants d’appareils domestiques avec le concours de l’Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie (ADEME). Géré par le SER, ce label identifie les appareils de chauffage au bois (foyers fermés/inserts, poêles à bois et à granulés de bois et cuisinières, chaudières domestiques) performants, dont la conception répond à une charte de qualité exigeante en termes de rendement énergétique et d’émissions polluantes, sur laquelle s'engagent les fabricants, signataires de la charte.

« Le chauffage au bois est très apprécié par l’ensemble de la population. De plus, iI représente une solution particulièrement économique pour chauffer son logement. La filière s’est engagée dans une démarche de respect de l’environnement et de la santé publique. Elle travaille depuis plus de dix ans, à l’amélioration continue de la qualité de ses produits. Utilisé dans un appareil performant, le bois énergie est une forme d’énergie beaucoup plus respectueuse de l’environnement que les énergies fossiles », rappelle Jean-Louis BAL, président du SER.

Crédit d'impôt de 30 %

Plusieurs aides ont été mises en place dans ce but : « crédit d'impôt de 30 % pour l’acquisition d’un appareil de chauffage au bois labellisé Flamme Verte, ou équivalent ».

« De plus, des collectivités dans la vallée de l’Arve (pays du Rochois et du Mont Blanc, Communautés de communes de Faucigny-Glières, Cluses Arve et Montagnes, vallée de Chamonix) et en Isère (communautés de communes du Grésivaudan et du Voironnais et l’agglomération grenobloise) s’engagent, aux côtés de l’ADEME, via la mise en œuvre de Fonds Air-Bois qui subventionne entre 800 et 1 200 € selon le périmètre du fonds, le renouvellement d’équipements », détaille le SER.

Le syndicat espère ainsi participer à l'atteinte de l'objectif français d'augmenter de 2 millions, le nombre de ménages utilisant le bois pour chauffer leur logement.

Redacteur
filter_list

Sur le même sujet

Le Syndicat des Energies Renouvelables rompt avec Qualit'EnR - Batiweb

Le Syndicat des Energies Renouvelables rompt avec Qualit'EnR

En raison d'un désaccord sur l'attribution de la qualification Qualibois, le Syndicat des Energie Renouvelables (SER) a décidé de quitter Qualit'EnR. Cet organisme de qualification énergies renouvelables a en effet décidé d'imposer un taux maximal de recours de sous traitance pour les appellations de qualité d'installation qui ne convient pas au SER. Réaction du président de Qualit'EnR.
Poujoulat développe son offre de bois bûches normalisé dans la Loire - Batiweb

Poujoulat développe son offre de bois bûches normalisé dans la Loire

Le groupe Poujoulat, leader sur le marché du chauffage au bois, vient d'inaugurer sa seconde usine de bois bûches à haute performance à Noirétable dans la Loire. Avec ce nouvel outil de production, d'une capacité de 80 000 stères par an, il espère contribuer à la structuration de la filière du bois énergie, en pleine évolution, et proposer un combustible aux performances énergétiques normalisées.
Formations sur les appareils de chauffage indépendants bois énergie  - Batiweb

Formations sur les appareils de chauffage indépendants bois énergie

Les ventes de poêles, à granulés de bois ou à bûches, ont fortement progressé ces dernières années. L’offre s’est diversifiée et propose une technique fiable avec des esthétiques séduisantes. L’utilisation facile de l’appareil et le rendement, en font un appareil à fort potentiel de développement. Leur installation doit s’effectuer dans les règles de l’art et dans le respect de la réglementation.