Les Canalisateurs saluent l'organisation des « Assises de l'eau » en 2018 Vie des sociétés | 19.12.17

Partager sur :
En 2018, l’eau devrait occuper une place centrale dans les discours et politiques publiques avec le lancement d’une grande concertation, la présentation d’un « new green deal » visant notamment à donner « un nouvel élan économique » pour la France et ses territoires, et l’organisation des Assises de l’eau. Ces événements devraient venir répondre à la problématique du financement des réseaux et infrastructures d’eau et d’assainissement. C’est en tous cas ce qu’espère la filière.
Lors du Congrès des Maires, Emmanuel Macron et Nicolas Hulot se sont largement référés à la gestion de l’eau. Il faut dire que la filière attend beaucoup des politiques publiques.

Alors que le projet de loi de finances 2018 est examiné par les parlementaires, la baisse des ressources financières des Agences de l’eau se confirme alors même qu’elles sont les principaux pourvoyeurs d’aides dans ce domaine. « De fait, la problématique du financement des réseaux et infrastructures d’eau et d’assainissement reste entière pour les années à venir », indiquent les Canalisateurs dans un communiqué.

A cela vient s’ajouter le transfert des compétences d’eau et d’assainissement aux intercommunalités, ce qui remet en question
« toute la gestion de l’eau sur les territoires ».

Pour tenter d’apporter des réponses à cette problématique, le gouvernement a annoncé le lancement d’une grande consultation avec les élus au début de l’année 2018 . Et ce n’est pas tout.

Des assises de l’eau en 2018

Il y a bien longtemps que les Canalisateurs et la FNTP demandaient la tenue des assises de l’eau, un événement qui permettrait de réunir l’ensemble des acteurs publics et privés et de bâtir une vision réaliste des besoins criants d’investissements. En effet « il serait nécessaire de doubler les montants aujourd’hui investis pour permettre de renouveler des réseaux vieillissants ».

La filière semble avoir enfin été entendue par le gouvernement puisque les assises de l’eau auront bel et bien lieu l’an prochain. L’événement sera précédé de la présentation d’un « Green New Deal ». Annoncé par le ministre de la transition écologique et solidaire, il vise à accélérer la transition énergétique pour la France et l’Europe et à poser « pour tous les secteurs, les bases de la neutralité carbone ».

Il devrait aussi permettre d’engager un grand mouvement de réflexion et porter un élan, « une mobilisation de financements nécessaires pour changer d’échelle », précise le ministère dans un communiqué.

Pour leur part, Les Canalisateurs attendent « un nouvel élan économique, indispensable pour mener une véritable gestion durable et patrimoniale des réseaux d’eau et d’assainissement en France ».

Pour ce faire, le président des Canalisateurs, Alain Grizaud, rappelle « qu’il est primordial, dans un souci de planification et de pérennisation des investissements dans le domaine de l’eau (petit cycle et grand cycle) que les ressources financières soient stables. Si l’eau ne paie plus seulement l’eau, c’est tout l’équilibre d’un système efficient qui s’effondre, à l’heure où il est urgent d’investir pour entretenir et rénover un patrimoine, invisible mais vital pour préserver la qualité de l’eau plébiscité par les Français ».

R.C
Photo de une : ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

« Il est urgent de réinvestir nos réseaux d'eau ! », Bruno Cavagné, président de la FNTP

« Il est urgent de réinvestir nos réseaux d'eau ! », Bruno Cavagné, président de la FNTP

En avril dernier, le gouvernement lançait les « Assises de l’Eau ». Le but, mobiliser de nouvelles capacités financières et d’ingénierie technique pour répondre au besoin de renouvellement des réseaux d’eau et d’assainissement. Alors que les premiers travaux seront bientôt clôturés, Bruno Cavagné, président de la Fédération Nationale des Travaux Publics (FNTP) propose une analyse quant au « délabrement progressif » des canalisations en France. L’heure est à l’action !
Le syndicat des Canalisateurs lance un concours pour promouvoir ses métiers

Le syndicat des Canalisateurs lance un concours pour promouvoir ses métiers

Le syndicat des Canalisateurs annonce le lancement d’un jeu concours vidéo visant à valoriser les travaux de réseaux d’eau potable, d’assainissement et de gaz et promouvoir ces métiers d’avenir. Ouvert aux entreprises et aux centres de formation, les vidéos, d’une durée comprise entre 1 et 3 minutes, doivent être transmises avant le 31 mars 2019. Elles doivent mettre en lumière un geste, un engin, une spécialité ou encore un chantier.
Les Agences de l’eau alertent des effets négatifs si leur budget est réduit

Les Agences de l’eau alertent des effets négatifs si leur budget est réduit

L’organisation professionnelle Canalisateurs de France, qui fédère les entreprises de pose et de réhabilitation des réseaux d’eau et d’assainissement, s’alarme sur les lourdes conséquences environnementales, sociales et économiques, face à la remise en question des budgets des Agences de l’eau, qui vient d’être confirmée par le projet de loi de finances 2014.
Vers la création d’un OPCO de la Construction ?

Vers la création d’un OPCO de la Construction ?

Neuf organismes incontournables du BTP ont publié hier, lundi 29 octobre 2018, un communiqué de presse commun annonçant leur volonté de créer un Opérateur de compétences (OPCO) de la Construction ouvert à toutes les branches concernées. Cette initiative permettra notamment de développer les compétences des salariés et de répondre aux besoins des entreprises.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter