Les entreprises artisanales du bâtiment sont « essentielles à l’économie française », Patrick Liébus Vie des sociétés | 03.10.18

Partager sur :
Les entreprises artisanales du bâtiment sont « essentielles à l’économie française », Patrick Liébus Batiweb
Intensification de la concurrence, poids des normes, difficultés d’accès aux marchés publics… nombreux sont les défis auxquels sont confrontés les entreprises artisanales du bâtiment. Pour rappeler aux dirigeants qu’ils « ne sont pas seuls pour affronter les épreuves du quotidien », la Capeb annonce le lancement d’une campagne. L’initiative sera accompagnée de la mise en place d’un certain nombre de nouveaux services dont le déploiement d’un numéro vert.
La Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment (Capeb) accompagne les dirigeants sur le terrain partout en France, dans tous les problèmes qu’ils rencontrent : techniques, juridiques, administratifs. Mais si l’organisation bénéficie d’une bonne notoriété et d’une bonne image auprès des entreprises artisanales, son rôle et ses missions restent encore trop méconnus.

Pour réaffirmer son engagement auprès des entreprises artisanales, la Capeb annonce le lancement d’une campagne. Le message adressé rappelle le rôle du syndicat : « Vous conseiller, vous accompagner, vous défendre ».

La Capeb souligne en effet que les entreprises artisanales sont confrontées à de nombreux défis. Pour comprendre leurs besoins pour in fine mieux répondre à leurs attentes, l’organisation patronale a réalisé, en partenariat avec Anatome et l’Ifop, quatre études.

Parmi les difficultés rencontrées par les chefs d’entreprises, on trouve l’intensification de la concurrence, et notamment celle qui relève de pratiques déloyales, le poids des normes et des tâches administratives, les multiples formations et certifications obligatoires ou encore la difficulté d’accès aux marchés publics.

« La révolution numérique, qui facilite la constitution de plateformes et bouleverse les conditions d’exercice du métier, est une autre source d’inquiétude », précise l’étude. Les professionnels du secteur partagent également la crainte à terme d’une « ubérisation » de la profession et d’une disparition des « vrais » artisans. A cela s’ajoute une conjoncture économique encore incertaine.

« Les artisans du bâtiment se sentent bien seuls, dans un monde perçu comme globalement hostile, dans lequel ni les médias, ni les pouvoirs publics ne les valorisent » résume Samuel Jequier, consultant en opinion publique, spécialiste des sciences politiques.

La Capeb, un allié du quotidien

Ainsi, à travers sa campagne, la Capeb souhaite rappeler aux chefs d’entreprises artisanales, « qu’ils ne sont pas seuls ». « La Capeb les accompagne au plus près des réalités du terrain pour les aider à gérer et à développer leur entreprise. Elle prend le relais quand il le faut, et les défend sans relâche au niveau national, régional et départemental auprès des pouvoirs publics et des partenaires de la filière. Les artisans ont tous en commun la passion de leur métier, je veux leur dire qu’avec la Capeb à leur côté, ils seront défendus, aidés, entourés et déchargés notamment de toutes les tâches administratives qui entravent l’exercice de cette passion », déclare son président, Patrick Liébus.

Il poursuit, « notre organisation professionnelle fait coïncider l’utilité individuelle et l’utilité collective, et promeut un syndicalisme avançant de manière articulée et cohérente sur ces deux jambes. Entre le syndicalisme de services ou le syndicalisme d’idées, je ne choisis pas, je prends les deux et j’appelle cela le syndicalisme de solution. »

Mais qu’attendent les artisans du bâtiment d’une organisation professionnelle ? Toujours selon l’étude Capeb/Anatome/Ifop, les chefs d’entreprise attendent en priorité des prises de position visibles et offensives dans le débat public (46%), des services clairement définis (43%) et des dispositifs leur permettant d’améliorer leur business (35%).

La campagne de la Capeb, qui sera lancée dès le 8 octobre en radio, web et presse, ainsi que sur les réseaux sociaux, va s'accompagner du déploiement de nouveaux services selon une feuille de route ambitieuse. Parmi les priorités figurent la réduction de la fracture numérique, qui touche de nombreuses entreprises, et le développement d’une plateforme numérique.

Un numéro vert sera mis en place pour permettre aux chefs d’entreprise d’entrer en contact avec la Capeb de leur département.

« Nombreux sont les chefs d’entreprise du bâtiment qui partagent un sentiment d’isolement voire d’abandon. La CAPEB, à travers la campagne qu’elle dévoile aujourd’hui, entend rappeler ce qu’ils sont en réalité : des entreprises essentielles à l’économie française, des professionnels au cœur de la société, et qui dynamisent l’ensemble du territoire. Dans le même temps, la CAPEB montre une nouvelle image de l’artisan et de son organisation professionnelle, celle de chefs d’entreprise qui se prennent en mains pour relever les défis économiques et environnementaux, pour s’approprier la transition digitale et pour défendre tout simplement leur secteur », conclut Patrick Liébus.

R.C
Photo de une : ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

La TVA maintenue à 5,5% pour les travaux de rénovation en 2019 Batiweb

La TVA maintenue à 5,5% pour les travaux de rénovation en 2019

Le Gouvernement l’assurait, c’est désormais acté. Dans une lettre adressée à Guillaume Garot, député de la Mayenne (53), le Premier ministre, Edouard Philippe, a indiqué que le taux réduit de TVA pour les travaux de rénovation énergétique dans le bâtiment serait maintenu en 2019. Une annonce qui devrait rassurer les acteurs du secteur qui craignaient déjà les « effets dévastateurs » d’une révision de ce dispositif.
La réforme du CITE « manque de cohérence » Batiweb

La réforme du CITE « manque de cohérence »

En fin de semaine dernière, le gouvernement a dévoilé les contours de la future prime qui viendra remplacer le CITE en 2020. La réforme a suscité l’inquiétude des professionnels du bâtiment qui alertent sur « le manque de cohérence » entre le nouveau dispositif et les objectifs de rénovation énergétique. Retrouvez ici les arguments de la Capeb et de l’AIMCC.
La Capeb Auvergne-Rhône-Alpes récompense des ouvrages d’exception Batiweb

La Capeb Auvergne-Rhône-Alpes récompense des ouvrages d’exception

La 16e édition des Trophées du Patrimoine et de l’Environnement, organisée par la Capeb Auvergne-Rhône-Alpes, a dévoilé ses lauréats. Six entreprises ont été récompensées pour leur savoir-faire en matière de restauration des bâtiments anciens. Ces projets, menés dans le respect de l’environnement et des styles régionaux, ont permis de mettre en lumière la pluralité des métiers de l’artisanat du bâtiment.
Chaudières à 1€ : la Capeb dénonce une offre « outrageusement commerciale »   Batiweb

Chaudières à 1€ : la Capeb dénonce une offre « outrageusement commerciale »

Dans un communiqué paru ce 1er février, la CAPEB annonce le lancement prochain d’une offre pour le remplacement des chaudières. Le syndicat professionnel regrette en effet ne pas avoir été consulté et associé au dispositif présenté par le Gouvernement. Face à l’inquiétude des artisans du bâtiment, la CAPEB a donc décidé d’agir. L’offre permettra aux entreprises de maintenir le lien avec leurs clients et de participer pleinement aux objectifs de rénovation énergétique.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter