Les prix immobiliers en nette progression sur un an (enquête) Vie des sociétés | 04.09.17

Partager sur :
Il y a quelques jours, le ministère de la Cohésion des territoires faisait part de la baisse des mises en vente de logements neufs au second trimestre 2017. Un phénomène qui pourrait bien être dû à la hausse des prix immobiliers, comme le relate le site SeLoger dans son dernier Baromètre. En effet, les biens neufs ont vu leur valeur progresser de +3,4% en un an, tandis que les coûts dans l’ancien ont augmenté de +4,5% durant la même période.
Si l’immobilier est le premier choix d’investissement des Français, la forte demande observée ces derniers mois pourrait bien s’atténuer, les prix immobiliers ayant connu une forte hausse au cours de la dernière année.

En effet, le site SeLoger fait état, dans son dernier Baromètre des prix publié le 1er septembre, d’une augmentation annuelle conséquente. Dans le neuf, tout d’abord, « que ce soit sur le trimestre (+0,9%) mais plus encore sur l’année (+3,4%), les prix des logements neufs (maisons et appartements confondus) n’en finissent pas de progresser », comme l’indique l’étude.

Comme le rappelle Michel Mouillart, Professeur d’Économie à l’Université Paris-Ouest et porte-parole du baromètre LPI-SeLoger, il faut remonter à l’été 2012 pour retrouver un rythme de progression annuelle aussi élevé.

Même tendance du côté des maisons neuves, dont les prix ont augmenté de +5,4% en un an. La valeur moyenne des appartements n’est pas en reste, avec une croissance annuelle de +2,9%. La tendance est encore plus forte dans l’ancien, qui enregistre une hausse de +4,5% sur les douze derniers mois. Reste à savoir si le mouvement s’inversera d'ici à fin 2017.

F.C
Photo de Une : ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Taux d’intérêts au plus bas, l’immobilier ancien décolle ! - Batiweb

Taux d’intérêts au plus bas, l’immobilier ancien décolle !

Cela n’était pas arrivé depuis février 2012. Après une période particulièrement incertaine durant laquelle le volume des ventes d’immobilier ancien n’a cessé de faire le yo-yo, l’organisme Notaires de France estime à 839 000 le nombre de transactions réalisées en un an, soit une hausse de 15%. Un bilan positif qui doit beaucoup aux taux d’intérêt historiquement bas enregistrés par le secteur. Le point sur la conjoncture immobilière actuelle.
Immobilier : nette flambée des prix au cours des 20 dernières années - Batiweb

Immobilier : nette flambée des prix au cours des 20 dernières années

Alors que l’année 2017 a été particulièrement bénéfique pour le secteur de l’immobilier, les Notaires de France ont partagé ce 26 février une étude portant sur l’évolution des prix au cours des deux dernières décennies. S’intéressant à l’ensemble des métropoles hors région francilienne, le document fait état d’une forte augmentation des coûts à Bordeaux, qui est devenue l’une des villes les plus chères de France. La métropole de Nice-Côte-d’Azur, elle, est restée en haut du classement.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter