Loi Elan : l’évolutivité des bâtiments vue par la Fédération des Ascenseurs Vie des sociétés | 23.04.18

Partager sur :
La Fédération des Ascenseurs donne ce jour sa vision du projet de loi Elan. Dans un communiqué, les ascensoristes estiment qu’on ne peut parler de logement évolutif sans parler de l’évolutivité des bâtiments. Ils préconisent ainsi l’instauration de pré-équipement dans les constructions d’habitat collectif neuf et ce afin de rendre possible, à des coûts inférieurs, l’installation à terme d’ascenseur au service de tous.
Alors que le Gouvernement promeut des politiques de maintien à domicile et de renforcement de l’hospitalisation ambulatoire, la Fédération des Ascenseurs revient sur la nécessité de favoriser la mobilité verticale.

En effet, si la loi Elan prône la notion de logement évolutif, cela ne peut devenir une réalité concrète que si les bâtiments eux-mêmes sont évolutifs. « Pour que cette évolutivité s’inscrive dans le neuf, une solution simple à mettre en œuvre est celle du pré-équipement. Elle répond à une forte attente des Français qui estiment souhaitable à 70% d’installer un ascenseur pour desservir des niveaux inférieurs au quatrième étage », souligne Alain Meslier, délégué général.

Plus qu’un souhait, l’installation d’ascenseurs est un besoin pour de nombreuses familles. On pense notamment aux personnes âgées : 3,9 millions de Français ont à ce jour plus de 80 ans et 80% d’entre eux vivent à domicile. En 2025, on estime que 3 Français sur 10 auront plus de 60 ans. Les personnes en situation de handicap et les femmes enceintes ont également besoin d’un accès facilité à leur logement.

Mais si les besoins sont là, la France fait partie des pays européens dans lesquels l’obligation d’installation d’un ascenseur est très peu contraignante : « Si on compare avec ses voisins italiens et espagnols par exemple, la France est en situation de sous-équipement grandissant ».

Pré-équiper les bâtiments

La Fédération des Ascenseurs prônent ainsi l’instauration de pré-équipement dans les constructions d’habitat collectif neuf : « La fédération en faisait déjà la proposition dans son Manifeste en décembre 2016. Nous la réitérons aujourd’hui plus que jamais car cette solution a toute sa place dans la loi Elan », poursuit Alain Meslier.

Cette construction d’une gaine réservée dans le projet immobilier neuf ne représente qu’un espace de moins de 2 m2 par niveau. « Elle permettrait l’installation ultérieure d’un ascenseur à des coûts techniques réduits quand les copropriétaires prendront la décision ».

Cette solution répondrait également à la logique de l’économie de construction portée par la projet de loi Elan et permettrait d’accompagner l’évolution des besoins de la population dans les années à venir, estime la Fédération.

« Mais si cette solution n’est pas retenue, nous craignons que l’offre immobilière devienne plus défavorable encore à la mobilité. Et la politique de - bâtiment durable - prônée par l’Etat se retrouverait incomplète », pointe M. Meslier.

Les ascenseurs sont-ils rentables ?

La Fédération des Ascenseurs revient finalement sur un a priori lié à l’enjeu économique de l’équipement d’ascenseurs dans les bâtiments d’habitation. Elle recommande de prendre en compte les gains en matière de mobilité, de valorisation du logement à la vente et à plus grande échelle de réduction des dépenses publiques. A ce sujet, une étude sur les enjeux économiques et sociaux de l’équipement d’ascenseurs dans les bâtiments sera bientôt dévoilée.

R.C
Photo de une : ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Opération séduction pour la Fédération des Ascenseurs - Batiweb

Opération séduction pour la Fédération des Ascenseurs

2018 sera une année riche en recrutements pour les ascensoristes ! Dans un communiqué, la Fédération des Ascenseurs indique en effet que 2 500 embauches sont prévues cette année. Une grande campagne de sensibilisation auprès des jeunes a également été lancée. L’objectif : faire connaître « ce vivier d’emploi non délocalisable ».
Accessibilité : bientôt un décret pour équiper les immeubles neufs d’ascenseur - Batiweb

Accessibilité : bientôt un décret pour équiper les immeubles neufs d’ascenseur

Alors que la loi Elan prévoit de réduire à 10% le nombre de logements neufs accessibles aux personnes handicapées, la secrétaire d’État Sophie Cluzel a tenu à se montrer rassurante, selon une information communiquée par le Journal du Dimanche ce 23 juin. Un nouveau décret pourrait en effet voir le jour prochainement afin de rendre obligatoire l’installation d’un ascenseur dans les immeubles neufs de trois étages ou plus. Les détails.
Pas d’ascenseur obligatoire pour les immeubles neufs de moins de 12 logements : des associations en colère - Batiweb

Pas d’ascenseur obligatoire pour les immeubles neufs de moins de 12 logements : des associations en colère

Un projet de décret dévoilé hier, mercredi 19 décembre, annonce que les immeubles neufs de moins de 12 logements ne seront plus obligatoirement équipés d’un ascenseur. Encore un coup dur pour les associations d’aide aux personnes en situation de handicap, déjà révoltées par le passage de 100% à 20% de logements accessibles dans la construction neuve, adopté définitivement le 16 octobre dernier dans le cadre de la loi Elan.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter