Fermer

Matériaux de construction : vers un apaisement des tensions en 2023 ?

Dans un contexte fortement marqué par l’inflation et la hausse des taux d'intérêt, l’Union nationale des industries de carrières et matériaux de construction (Unicem) observe des évolutions contrastées pour les productions de granulats et de béton prêt à l’emploi (BPE) en 2022. Au troisième trimestre, la production de granulats a gagné du terrain (+2,1 %), tandis que celle du BPE décroche légèrement (-1 %).
Publié le 20 janvier 2023

Partager : 

Matériaux de construction : vers un apaisement des tensions en 2023 ? - Batiweb

La demande en matériaux est « à la peine » en 2022, indique l’Unicem dans sa dernière lettre de conjoncture. À fin novembre, sur un an, la tendance baissière se stabilise un peu en dessous de -4 %

Bien que l'activité des granulats ait progressé de +2,9 % au troisième trimestre, elle reste en dessous des niveaux de novembre 2021 (-1,9 %). « Signal d’un regain d’activité du côté de la commande TP ou résultat d’un comportement de stockage préventif ? », difficile de trancher pour le syndicat, qui précise que ce ralentissement n’est toutefois pas confirmé pour les prochains mois, et qu’il pourrait se solder par « un contrecoup » en début d’année 2023. 

Côté BPE, la production a cédé (-1 %) au regard du trimestre précédent, et s’inscrit en net retrait (-7,4 %) par rapport au trois mêmes mois de 2021. En cumul depuis janvier 2022, elle perd plus de 3 %.

 

Une activité solide pour le bâtiment

 

Toutefois, 2023 pourrait marquer « un apaisement des tensions », estime le syndicat sans toutefois les faire disparaître. Elle « portera encore, à coup sûr, les stigmates de ce double choc passé », ajoute-t-il.

Malgré un climat tendu, les tensions sur l’offre se desserrent un peu. Du côté du gros œuvre, les entrepreneurs ont perçu une « amélioration » de leur activité passée et restent plutôt optimistes. « Le jugement qu’ils portent sur leurs carnets de commandes a cessé de se dégrader », note l’Unicem. Quant aux difficultés d’approvisionnement, elles se modèrent, mais 13 % des entreprises ne peuvent produire plus pour cette raison (contre 18 % en octobre dernier).

La détente se confirme également au niveau des prix, « mais très graduellement », juge-t-elle. En décembre, les entreprises étaient moins nombreuses que le mois précédent à annoncer une augmentation de leurs tarifs.

 

Les perspectives économiques pèsent sur le marché 

 

Côté construction, les mises en chantier se stabilisent (+1,8 % sur les trois mois de septembre à novembre, comparé aux trois mois précédents) selon les dernières données du ministère, notamment dans le segment du collectif, qui enregistre une hausse de plus de 7 %, tandis que l’’individuel cède du terrain (-5,2 %).

En ce qui concerne les permis de construire, ils déclinent de près de 35 % ces trois derniers mois (comparé aux trois mois précédents). Cette fois, c’est le segment du collectif qui décroche (-47,8 %), tandis que l’individuel perd un peu moins de 7 %.

Les ventes de maisons individuelles s’effondrent également (-42,6 %) sur un an, au cours du troisième trimestre, selon les données publiées par Markamétron. Au total en 2022, à peine 95 000 maisons individuelles auraient été vendues, « un niveau comparable à celui des années de crise », note le syndicat.

« La détérioration des perspectives économiques, la résurgence de l’inflation, notamment énergétique, le repli du moral des ménages et l’accès au crédit plus difficile ont pesé, et pèseront encore, sur le marché immobilier en 2022 et 2023 », estime ce dernier, concluant que l’allongement de la durée moyenne des crédit « ne parvient pas à compenser la hausse des prix des logements, la baisse du pouvoir d’achat des ménages et les exigences plus strictes des banques en termes de taux d’apport des emprunteurs ».

 

Marie Gérald 

Photo de Une : ©Adobe Stock

Par Marie Gerald

Sur le même sujet

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.