Fermer

Le drone, un allié pour les chantiers ?

Si le drone a un usage plutôt récréatif, son potentiel technique et industriel semble inestimable. C’est ce que rappelle l'entreprise Delattre Expertise, spécialisée dans les opérations de maintenance, de contrôle ou d’inspection. La rapidité, la précision et la sécurité que peut assurer l’aéronef sont des qualités particulièrement appréciées dans le BTP.
Publié le 24 janvier 2023

Partager : 

Le drone, un allié pour les chantiers ? - Batiweb

La plupart du temps relégué au rang de loisir (photographie, vidéo…), l’usage du drone a pourtant des vertus bien plus techniques, pratiques pour les métiers industriel. C’est à la fois ses deux passions pour l’aéronef et ces univers professionnels qui ont poussé Pierre-Louis Delattre à fonder sa société Drone Delattre Expertise, spécialisée dans les opérations de maintenance, de contrôle ou d’inspection. 

Un périmètre de prestations dans laquelle le recours au drone représente une plus-value, en particulier pour les acteurs du BTP.

 

Rapidité, précision et sécurité : les qualités du drone pour le BTP

 

La performance d’un drone dans un contexte serait triple. D’abord, sa rapidité d’éxécution. Selon Drone Delattre Expertise, une opération de démoussage des toitures ou de façades effectuée par un drone est généralement cinq à huit fois plus rapide qu’une intervention humaine. 

Ce qui amène à la deuxième qualité du drone : sa « précision chirurgicale ». Géoréférencé RTK, avec un niveau de précision au centimètre - contre au décamètre pour le GPS -, l’aéronef peut emporter tout type de capteur et zoomer une image jusqu’à 200 fois. Cela revient par exemple à lire une plaque minéralogique à un ou deux kilomètres de distance. Il s’agit également d’une fonction appréciée dans la thermographie, permettant de repérer des déperditions thermiques ou défauts d’un matériau

Par sa taille, un drone peut se faufiler en milieu confiné voire dangereux ou pollué : cuves de raffineries, enceinte nucléaire, conduits de cheminée, silos, canalisations, égouts... Ce qui confère au drone la capacité de se substituer à l’intervention humaine et évite ainsi de nombreux accidents pour les ouvriers du BTP, et notamment les chutes de hauteur.

Au-delà des activités évoquées, le drone peut être utilisé à d’autres fins, telles que la prise de vue aérienne afin d’assurer le suivi de chantier. Accompagné d’outils de Système d’Information Géographique (SIG), le drone offre des relevés topographiques précis, pratiques pour une modélisation 3D, par exemple. Le procédé de photogrammétrie est déjà déployé dans le BTP, certains l’associant avec la 5G, comme le groupe Bouygues et Sylor
 

Virginie Kroun

Photo de Une : Adobe Stock

Par Virginie Kroun

Sur le même sujet

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.