Ministère de la Défense : Bouygues réclame 9 millions au Canard Enchaîné

Vie des sociétés | 03.01.12
Partager sur :
Ministère de la Défense : Bouygues réclame 9 millions au Canard Enchaîné - Batiweb
Le groupe Bouygues a assigné en diffamation le Canard Enchaîné pour ses articles impliquant le groupe de BTP dans d'éventuels faits de corruption concernant le chantier du futur « Pentagone français » et lui réclame 9 millions d'euros.

Les accusations d'éventuelles malversations lors de l'attribution du chantier du futur siège du ministère de la Défense à Paris à Bouygues ont énervé le géant français du BTP. Suite aux informations dévoilées par l'hebdomadaire satirique Le Canard Enchaîné, qui soupçonne un haut responsable de la Défense d'avoir transmis à un cadre dirigeant de Bouygues le cahier des charges du marché avant ses concurrents, le PDG du groupe, Martin Bouygues, avait affirmé aux Echos que le géant du BTP allait saisir la justice afin de défendre son image et sa réputation face à de « fausses accusations gravement diffamatoires qui lui portent considérablement préjudice tant en France qu'à l'international ».

Le groupe Bouygues réclame neuf millions d'euros au Canard Enchaîné, qu'il a assigné en diffamation pour ses articles. L'assignation vise Le Canard, son directeur de la publication, Michel Gaillard, et deux de ses journalistes, Hervé Liffran et Christophe Nobili. Bouygues a par ailleurs obtenu du tribunal de Paris l'autorisation d'assigner Le Canard à jour fixe, c'est-à-dire en urgence, et l'affaire sera plaidée sur le fond le 18 janvier devant la 17e chambre, confirmant une information de l'hebdomadaire satirique.

« La somme demandée est totalement délirante », a déclaré le rédacteur en chef adjoint du Canard Enchaîné, Louis-Marie Horeau. « C'est un épouvantail. L'idée des 9 millions est de dissuader le Canard et tous les médias qui nous ont repris, et de semer la terreur chez les confrères » précise-t-il. De son côté, Reporters sans frontières (RSF) a réagi dans un communiqué, trouvant que le groupe Bouygues semble avoir perdu le sens de la mesure. « Sans nous exprimer sur le fond de l'affaire, nous ne pouvons que dénoncer le montant réclamé - 9 millions d'euros ! Que cherche l'entreprise ? La mort du journal ? », ajoute l'association. « La volonté d'intimidation contre la presse est manifeste. Bouygues vise à dissuader les journaux de reprendre l'information l'incriminant », précise le communiqué.

B.P (source AFP)

Redacteur
La sélection de la semaine
PRB propose une nouvelle gamme Responsable & Durable - Batiweb

PRB étoffe sa gamme Responsable & Durable avec de nouvelles références venant compléter ceux...


Pythagore : logiciel de Gestion pour bureaux d’études, sociétés d'ingénierie et de conseil - Batiweb

Pythagore : logiciel de Gestion pour bureaux d’études, sociétés d'ingénierie et de...


Sabot à ailes extérieures SBE - Batiweb

Le sabot à ailes extérieures SBE permet une reprise de charge semblable au modèle en 2 mm d‘épaisseur....

Dossiers partenaires
Myral se fixe un objectif de 63 % de réduction d’impact carbone à l’horizon 2024. Une démarche environnementale entre actions et engagements. - Batiweb

Myral s’apprête à déployer une décarbonation massive, après plus de 10 ans de travail et de réflexion en faveur de la tr…


Débord SIEL : Une avancée de toit en béton de 32 cm - Batiweb

Un produit 2 en 1 qui permet de créer le débord tout en réalisant les chainages horizontaux périphériques.…


Hygiène et bien-être, WC lavant Geberit AquaClean - Batiweb

L’eau est indispensable pour l’hygiène quotidienne. Elle lave en douceur, mais aussi efficacement. C'est pourquoi de plu…

informationbloqueur de pub détécté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.

Cordialement, L'Equipe Batiweb