Neige et intempéries : quelles conséquences sur l'activité du BTP ? Vie des sociétés | 15.12.10

Partager sur :
La neige est arrivée tôt cette année. Les images de routes bloquées et de voitures dans le fossé n'ont échappé à personnes. Qu'en est-il dans le BTP ? L'activité est-elle stoppée nette en cas de fortes intempéries ? Comment les ouvriers sont-ils dédommagés ?
La neige qui a frappé une partie de la France la semaine dernière, et cette semaine à nouveau, a mis certaines personnes au chômage technique. Ou plutôt, chômage intempéries. En effet les entreprises et les artisans qui travaillent en extérieur ou qui sont amenés à se déplacer pour leur activité, peuvent bénéficier d'un régime spécial instauré en 1947 : la Caisse chômage intempéries.

"Il s'agit d'un dispositif au profit des salariés du BTP pour leur garantir une rémunération lorsque les patrons sont obligés d'arrêter le travail car il est impossible ou dangereux de continuer à cause des intempéries", nous a confié un représentant de la FNTP (Fédération nationale des travaux publics). "C'est un fond utilisé principalement l'hiver. Cette année, c'est arrivé plus tôt que d'habitude, car les premières intempéries sérieuses sont arrivées fin novembre", a ajouté ce représentant.

La CI-BTP couvre les salariés

Mais que se passerait-il si la neige et les intempéries se prolongeaient plus longuement que d'habitude ? "Cela poserait problème si l'hiver était très rigoureux et que la neige se mettait à tomber pendant trois mois", répond pour sa part le représentant de la FNTP. De son côté, la Caisse de congés intempéries du BTP (CI-BTP) se veut rassurante : "notre système permet d'amortir sur la durée" les conséquences des intempéries, explique un représentant de la CI-BTP.

Ce dernier explique pourquoi il est encore trop tôt pour tirer des conclusions : "les déclarations sont faites souvent longtemps après les intempéries. De plus, la campagne repose sur un exercice décalé par rapport à l'année civile, soit du 1er avril au 31 mars. Les campagnes 2008/2009 et 2009/2010 ont été difficiles, notamment à cause du gel de janvier 2010, qui a occasionné de nombreux dégâts.". Dans ce cas, les salariés des entreprises adhérentes à la CI-BTP sont indemnisés à hauteur de 75% de leur salaire.

"Les seuls indicateurs en temps réel que l'on possède, c'est le nombre de sollicitations", ajoute-t-il encore. "Mais c'est difficile à dire car ce sont les caisses elles-même (en région) qui sont les interlocuteurs de premiers niveaux. Toutefois on constate qu'en période normale, nous avons 3 à 4 demandes par mois ; et depuis 15 jours, ce sont 2 à 3 demandes par jours que nous recevons à l'Union. Il s'agit le plus souvent de demandes de patrons qui désirent savoir s'ils doivent enclencher le processus ou non ; ou de personnes déjà renseignées souhaitant effectuer leurs déclarations."

Laurent Perrin

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

L'activité en France, point noir pour le CA de Vinci en 2015

L'activité en France, point noir pour le CA de Vinci en 2015

Le géant français de BTP et de concessions Vinci a révélé un chiffre d'affaires en baisse de 5,3 % à 8,2 milliards d'euros au premier trimestre 2015. Sur la branche construction plus précisément, le chiffre d'affaires est en baisse de 12 %, cette contraction marquant la fin des grands travaux de la LGV et la décroissance du marché français du BPT. Au vu des résultats de ce début d'année, le groupe prévoit une « légère baisse » de son chiffre d'affaires pour l'année 2015.
L'artisanat du BTP résiste mieux au 4e trimestre 2015

L'artisanat du BTP résiste mieux au 4e trimestre 2015

Si la plupart des entreprises de proximité ont connu une dégradation de leur activité au cours des trois derniers mois de l'année 2015, les artisans du bâtiment et des travaux publics ont eux réussi à enrayer la baisse de leur activité par rapport à 2014. Un léger mieux qui laisse un peu d'espoir comparé à d'autres secteurs qui souffrent davantage, selon la note de conjoncture de l'UPA. Analyse.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter