Nouvel appel à projets pour inventer les espaces publics de demain Vie des sociétés | 03.04.18

Partager sur :
Le 11 avril prochain, la Société du Grand Paris et Ile-de-France Mobilités lanceront un nouvel appel à projets pour repenser les espaces publics. Crée en partenariat avec l’association des Maires d’Ile-de-France, le concours vise à penser de nouvelles façons de concevoir les espaces qui s’articuleront demain autour des gares.
Dans le cadre de leur programme d’innovations, la Société du Grand Paris et Ile-de-France Mobilités lancent chaque année un appel à projets visant à expérimenter des solutions « originales et novatrices » de nouvelles mobilités ou de nouvelles façons de concevoir l’espace public.

Le concours présenté jeudi 29 mars porte justement sur les nouvelles façons de concevoir les espaces publics puisqu’il se veut l’occasion de préfigurer les futures places du Grand Paris qui s’articuleront autour des gares de demain.

Les projets présentés devront être « ambitieux » et s’adapter aux caractéristiques des différents territoires. Ils devront également permettre d’améliorer le cadre de vie autour des futures gares en produisant un espace public qui répondent aux besoins du futur.

5 sites à repenser

Cinq sites correspondant à l’emplacement de futures gares du Grand Paris Express ont été retenus (Champigny-centre, Clichy-Montfermeil, Chevilly-3 communes, l’Haÿ-les-Roses, Le Blanc-Mesnil, Massy – Opéra) pour l’expérimentation de cinq solutions autour des thématiques suivantes : le végétal, les revêtements innovants, le mobilier urbain, la lumière en ville et la bienveillance.

Il s’agit ici d’expérimenter des solutions innovantes qui pourront ensuite être déployées ailleurs. « Il s’agit de s’appuyer sur des concepts encore en réflexion aujourd’hui pour les éprouver et les rendre opérationnels à l’horizon de mise en service du Grand Paris Express », précise un communiqué.

L’appel à projets sera lancé à l’occasion du salon de l’Association des maires d’Ile-de-France le 11 avril prochain. Le palmarès sera annoncé en juin pour un lancement des cinq expérimentations en septembre sur une période de 6 mois. Elles feront l’objet d’un bilan qui déterminera l’intérêt de développer dans le futur les différentes solutions testées.

R.C
Photo de une : ©Fotolia

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Des artistes de renom pour habiller les gares du Grand Paris Express

Des artistes de renom pour habiller les gares du Grand Paris Express

Alors que la ligne 18 du Grand Paris Express vient tout juste d’être déclarée d’utilité publique, Philippe Yvin, président du directoire du Grand Paris, a rappelé ce mardi « la volonté d’avoir un projet artistique qui accompagne la création architecturale ». 37 équipes d’architectes internationaux auront ainsi la lourde tâche d’aménager les 68 gares du réseau. Le designer Patrick Jouin, quant à lui, sera en charge de la conception du mobilier.
Le groupe PSA cède 29 hectares pour la construction du Grand Paris Express

Le groupe PSA cède 29 hectares pour la construction du Grand Paris Express

C'est une nouvelle qui risque bien de raviver la colère des opposants au projet du Grand Paris Express ! En effet, la société du Grand Paris a récemment annoncé l'achat d'une partie de l'ancien site PSA Aulnay afin d'y bâtir le futur métro de la capitale. Montant de la transaction : plus de 29 millions d'euros. Les détails de ce nouveau chapitre de la construction du Grand Paris Express.
Un guide pour bâtir les futures places du Grand Paris Express

Un guide pour bâtir les futures places du Grand Paris Express

La Société du Grand Paris et Île-de-France Mobilités publient un guide pour bâtir les futures places du Grand Paris Express. Parmi les 40 grands principes énoncés : remettre le piéton et la marche au centre, organiser la place du vélo, réguler le trafic, installer des équipements publics accessibles à tous, faire la part belle à la végétalisation, recycler au maximum, ou encore viser la neutralité carbone. Le guide insiste également sur la prise en compte de l’existant et sur l’évolutivité des futures places.
La Société du Grand Paris s’engage à reloger au même loyer les locataires d’un immeuble bientôt détruit

La Société du Grand Paris s’engage à reloger au même loyer les locataires d’un immeuble bientôt détruit

La Société du Grand Paris, en charge de la construction du Grand Paris Express, a annoncé vendredi dernier que les locataires d’un immeuble HLM de Gennevilliers, bientôt rasé pour y bâtir une nouvelle gare, seraient relogés sans augmentation de loyer. Ainsi, une charte engageant les différentes parties a été signée en février dernier, engageant la SGP à combler la différence entre les loyers actuels et futurs durant cinq ans. Explications.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter