Patrick Aimon nouveau Président de la FFB Grand Paris Vie des sociétés | 21.01.14

Partager sur :
Patrick Aimon nouveau Président de la FFB Grand Paris   Batiweb
Patrick Aimon a été élu Président de la Fédération Française du Bâtiment Grand Paris au cours de son Conseil d’administration du mardi 21 janvier 2014. Sa prise de fonction interviendra le 8 avril 2014, à l’issue du prochain Conseil d’administration de la FFB Grand Paris. Il succèdera à Michel Sénéchal, Président depuis 2011.

Patrick Aimon dirige le groupe FARENEIT dont il est le créateur, situé à Sartrouville (78) et composé de 7 sociétés franciliennes qui interviennent dans les lots techniques du Bâtiment (climatisation, chauffage, plomberie, électricité et couverture). Il est actuellement Président du GCCP (Syndicat des entreprises de génie climatique et de couverture plomberie) et membre du Bureau de la FFB Grand Paris, en charge des mandats.

Parmi ses priorités, Patrick Aimon souhaite renforcer le lobbying politique et la communication externe pour mieux faire entendre la voix des entrepreneurs du Bâtiment ; poursuivre les actions de la FFB Grand Paris pour inciter les jeunes à rejoindre les métiers du Bâtiment ; convaincre les jeunes dirigeants de s’investir dans l’organisation professionnelle, dynamiser ainsi l’action des mandataires de la Profession et préparer la relève ; favoriser la représentativité des femmes au sein de la FFB Grand Paris.

B.P

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Jacques Chanut a des craintes sur la conjoncture et lance un débat de société Batiweb

Jacques Chanut a des craintes sur la conjoncture et lance un débat de société

Le point trimestriel de la FFB a pris une tournure inhabituelle. Jacques Chanut, président de la Fédération Française du Bâtiment (FFB) avait exceptionnellement à ses côtes Patrick Vandromme, président de LCA-FFB, l’organisation qui représente les aménageurs, CMIstes et promoteurs. Et l’enjeu est important puisqu’il s’agit rien de moins que du ralentissement de la conjoncture du bâtiment en 2018 et 2019. Mais un autre sujet commence à faire polémique dans les médias, la proposition de la FFB d’embaucher 15 000 jeunes issus des quartiers de la politique de la ville et d’étudier l’embauche de migrants
Un bâtiment bien moulé pour la Fédération Française de Surf Batiweb

Un bâtiment bien moulé pour la Fédération Française de Surf

La Fédération Française de Surf basée à Hossegor est installée, depuis le 25 juin dernier, dans un nouveau bâtiment. Afin d’associer encore plus les sports de glisse et leur territoire, le Conseil Général des Landes a mis en place ce projet depuis 2006 et a investi 1,1 million d’euros dans cet ouvrage.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter