Pénurie de bitume : les entreprises routières tirent la sonnette d’alarme Vie des sociétés | 13.07.18

Partager sur :
Dans un communiqué daté du 13 juillet, les entreprises de construction et de maintenance des infrastructures routières et urbaines alertent les pouvoirs publics sur les difficultés d’approvisionnement en bitume ; une pénurie qui « impacte » la réalisation des chantiers. Routes de France appelle le gouvernement à agir et à ce que les entreprises soient exonérées « de toutes les conséquences liées à cet état de fait. »
Les entreprises routières font face à une nouvelle pénurie de bitume. Déjà au premier trimestre 2018, la grève SNCF était venue perturber l’activité du secteur. Puis au mois de juin, le blocage des raffineries par la FNSEA (Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles) avait ralenti les chantiers.

Ce vendredi, Routes de France a alerté les pouvoirs publics sur les difficultés d’approvisionnement du bitume, indispensable à la fabrication des enrobés. « Cette pénurie impacte la réalisation des chantiers routiers, de voiries et d’aménagements urbains ».

« Cette situation inédite est très pénalisante pour nos entreprises. Elle entraine des arrêts ou des reports de chantiers et une absence de visibilité pour la programmation des chantiers à venir », souligne Routes de France. Ajoutant : « Après plusieurs années de crise de notre secteur, alors que la reprise s’amorce, nos entreprises sont à nouveau fortement pénalisées et, en corollaire, les réseaux routiers et urbains pourraient ne pas être réhabilités avant l’hiver ».

La Profession tire ainsi la sonnette d’alarme et a décidé de saisir le Ministre de l’Économie et des Finances, ainsi que la Ministre en charge des Transports. Elle leur demande notamment :

• une intermédiation avec les donneurs d’ordre publics pour obtenir une adaptation des délais de réalisation des chantiers, nos entreprises qui dépendent à 70 % de la commande publique étant confrontées à une situation de force majeure.
• d’exonérer les entreprises de toutes les conséquences liées à cet état de fait.
• une intermédiation entre les entreprises adhérentes à Routes de France et les instances représentatives des fournisseurs de bitume.

R.C
Photo de une : ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Pénurie de bitume : mise en place d’une « cellule de coordination » - Batiweb

Pénurie de bitume : mise en place d’une « cellule de coordination »

Le ministère chargé des Transports a reçu, mardi 24 juillet, les acteurs concernés par les difficultés d’approvisionnement en bitume. A l’issue de cette réunion, il a été décidé de la création d’une « cellule de coordination » afin d’assurer le suivi de la situation et trouver une solution à cette pénurie. Elle permettra également d’anticiper les besoins de la filière.
Artisans du bâtiment : où en sont-ils un mois plus tard ? - Batiweb

Artisans du bâtiment : où en sont-ils un mois plus tard ?

Fin mars, nous avions interrogé deux chefs d’entreprises du bâtiment se situant à La Tranche-sur-Mer, en Vendée (85). Chacun avait alors choisi sa stratégie, entre arrêt ou poursuite d’activité. Aujourd’hui, les deux entreprises ont repris - ou poursuivi - mais en privilégiant les chantiers en extérieur ou sans clients. Si les deux entreprises parviennent à trouver des solutions pour les masques, les problèmes d’approvisionnement persistent, avec des fournisseurs qui reprennent progressivement, mais avec des retards à combler.
Prévention des risques liés au bitume : deux nouveaux dépliants sont parus !  - Batiweb

Prévention des risques liés au bitume : deux nouveaux dépliants sont parus !

En 2011, le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) a classé l’exposition aux fumées de bitumes lors des travaux de revêtements routiers comme possiblement cancérogène pour l’homme. Depuis, la profession et les organismes de prévention n’ont cessé de collaborer pour identifier les bonnes pratiques et en développer de nouvelles. Le 25 septembre dernier, l’INRS a présenté deux dépliants de prévention destinés aux chantiers de construction.
Une filiale de Vinci Construction manifeste contre un plan de départs volontaires - Batiweb

Une filiale de Vinci Construction manifeste contre un plan de départs volontaires

Derrière la crise sanitaire se terre une autre crise : une crise économique semblable, voire pire, que celle de 2008, selon les dires du ministre de l’Economie Bruno Le Maire. Les impacts financiers du confinement obligent certaines entreprises à mettre la clé sous la porte, à licencier, ou à baisser les salaires. Face à l'annonce d'un plan de départs volontaires, plusieurs salariés de Travaux du Midi, une filiale du groupe Vinci Construction, ont décidé de bloquer un chantier pour faire entendre leur inquiétude et leurs revendications.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter