Fermer

Pénurie de main d’oeuvre : Saint-Gobain investit dans la formation d'apprentis

Le leader de la distribution de matériaux de construction Saint-Gobain a annoncé, ce vendredi, investir dans la formation de 3 000 jeunes professionnels de la rénovation énergétique. Une initiative qui s'inscrit dans un contexte de pénurie de main d'oeuvre dans le secteur du bâtiment.
Publié le 05 décembre 2022

Partager : 

Pénurie de main d’oeuvre : Saint-Gobain investit dans la formation d'apprentis - Batiweb

Le secteur du bâtiment peine à recruter de nouveaux talents. Selon un rapport de l’Observatoire des métiers du BTP publié en février 2021, près de 70 % des entreprises du BTP anticipaient déjà des difficultés de recrutement.

Une réalité à laquelle doit faire face aujourd’hui le géant Saint-Gobain, qui a décidé d'investir dans la formation de jeunes professionnels en s’implantant dans des centres de formation d’apprentis (CFA).

En partenariat avec Pôle Emploi, des associations et via les réseaux sociaux, Saint-Gobain Distribution Bâtiment France (SGDB) s'est doté d'une équipe dédiée afin d’élaborer des modules de formation et sélectionner des entreprises parmi les milliers d'artisans-clients.

 

70 heures autour de la rénovation énergétique

 

L'entreprise va ainsi mobiliser « plusieurs millions d’euros » pour lancer 24 classes. L’objectif ? Former 3 000 jeunes aux métiers du bâtiment d'ici 2026. Chacune des formations comportera « un module spécifique de 70 heures autour de la rénovation énergétique », précise Saint-Gobain, dont les 2 000 points de vente se retrouvent souvent en première ligne des difficultés des artisans à embaucher des jeunes.

« À la fin, il nous faut aussi des artisans qui achètent nos produits mais en tant que leader, notre rôle est de prendre des initiatives et de faire boule de neige », en aidant à recruter des jeunes, explique Patrice Richard, directeur de la filiale SGDB.

Ces classes porteront le nom de l'enseigne spécialisée partenaire, « École du toit d'Asturienne » pour les couvreurs, « École des Bâtisseurs de Point.P » pour les futurs maçons, et « 19°C - L'École du génie climatique de Cedeo ».

Huit classes ont déjà ouvert depuis le début de l'année, proposant une formation en alternance d'une année à des jeunes entre 18 et 30 ans de niveau Bac ou en reconversion, dans des CFA déjà existants, notamment à Roubaix (59) et à Champs-sur-Marne (77).

« On est très impliqués dans la formation continue de nos clients et l'idée était de pivoter sur la formation initiale », commente Olivier Royer, ex-directeur général des magasins Asturienne. « Pour les CFA, on leur amène un savoir-faire en matière de recrutement, du contenu pédagogique sur la rénovation énergétique et aussi une connaissance des clients artisans où placer les élèves ».

 

Marie Gérald 

Photo de Une : ©Adobe Stock

Par Marie Gerald

Sur le même sujet

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.