Pénuries de matériaux : vers un renforcement des mesures gouvernementales

Vie des sociétés | 16.07.21
Partager sur :
Pénuries de matériaux : vers un renforcement des mesures gouvernementales - Batiweb
Bruno Le Maire, Emmanuelle Wargon et Alain Griset ont tenu jeudi 15 juillet une deuxième réunion de crise consacrée aux pénuries de matériaux. L’occasion d’évoquer des ajustements par rapport aux mesures annoncées mi-juin.

Lors d’une réunion de crise organisée par Bruno Le Maire, Emmanuelle Wargon et Alain Griset, des mesures complémentaires ont été abordées concernant les pénuries de matériaux dans le BTP.

Une circulaire pour préciser les contours du gel des pénalités

Le 15 juin dernier, les trois ministres avaient déjà annoncé trois mesures pour contrer les difficultés d’approvisionnement auxquelles font face les entreprises du secteur. Parmi elles, le gel des pénalités de retards avait été annoncé pour les marchés publics.

L’impact concret de cette préconisation a dû être précisé dans une circulaire interministérielle du ministre de l'Economie. Une communication du gouvernement sur le sujet sera également diffusée prochainement, mais cette fois-ci à propos des marchés privés. Côté aides publiques (MaPrimeRénov’, CEE…), Alain Griset envisage un éventuel assouplissement des délais maximum de réalisation des chantiers bénéficiaires.

Pour Olivier Salleron, président de la FFB, ces mises à jour montrent que « le gouvernement prend acte du fait que la crise ne se limitera pas à un épiphénomène sur quelques semaines, donc qu’un accompagnement du secteur s’avère nécessaire (…) La FFB reste donc mobilisée et réitère aussi sa demande de rendre possible la mobilisation immédiate de la créance de carry-back jusqu’à fin 2021. Cette mesure de simple trésorerie rendra les entreprises plus à même de supporter les surcoûts immédiats », a-t-il demandé.

Et il ne s’agit pas de la seule demande de la FFB, qui avait déjà exposé fin juin une liste de propositions pour freiner les dégâts des pénuries. Suite à ces requêtes, le gouvernement se penche actuellement sur une éventuelle prise en charge intégrale du coût de la mise en activité partielle des salariés du BTP, dont le travail est ralenti par ces pénuries.

Des solutions sont également à l’étude pour limiter les exportations sauvages de grumes. Ce phénomène est en partie responsable des difficultés actuelles d’approvisionnement en produits bois. Autant de mesures encourageantes « qui doivent maintenant trouver une traduction rapide », commente la FFB.

 

Virginie Kroun
Photo de une : Adobe Stock
 

Redacteur
filter_list

Sur le même sujet

Bruno Le Maire rassure la Fédération Française du Bâtiment - Batiweb

Bruno Le Maire rassure la Fédération Française du Bâtiment

La Fédération Française du Bâtiment organisait les 14 et 15 juin derniers son Congrès national à La Baule, qui a réuni quelque 400 chefs d’entreprise du BTP. L’événement, qui était l’occasion de faire le point sur la conjoncture du secteur, a surtout été marqué par la venue du ministre de l’Économie Bruno Le Maire, qui a formulé plusieurs « annonces positives » saluées par l’organisme.
La Fédération française du bâtiment redoute la régionalisation des Chambres de métiers et de l’artisanat - Batiweb

La Fédération française du bâtiment redoute la régionalisation des Chambres de métiers et de l’artisanat

En juin dernier, Bruno Le Maire, ministre de l’Économie et des Finances, présentait de nombreuses mesures dédiées au BTP dans le cadre de son projet de loi Pacte (Plan d’action pour la croissance et la transformation des entreprises). Actuellement débattu à l’Assemblée nationale, ce dernier a déjà fait l’objet de modifications, qui soulèvent bien des interrogations au sein de la Fédération française du bâtiment (FFB). Explications.
Les travailleurs indépendants soutenus par une aide financière - Batiweb

Les travailleurs indépendants soutenus par une aide financière

Les travailleurs indépendants, en difficultés pendant la crise liée au Covid-19, voient leur activité menacée par l’absence de revenus, et l’accumulation de charges, toutes reportées mais devant tout de même être versées. Le gouvernement et le Conseil de la Protection Sociale des Travailleurs Indépendants (CPSTI) ont donc adopté la création d’une aide exceptionnelle pour tous les travailleurs indépendants.