Fermer

L’ESB investit plus d’un million d’euros dans un atelier bois numérique

Face à la RE2020 et la pénurie de matériaux, le bois doit explorer de nouvelles possibilités de conception et de construction. C’est dans cette idée que l’Ecole supérieure du bois (ESB) a décidé d’élargir son espace d’expérimentation à destination des étudiants et entreprises, avec un nouvel atelier équipé d’outils modernes.
Publié le 16 juillet 2021

Partager : 

L’ESB investit plus d’un million d’euros dans un atelier bois numérique - Batiweb

Inauguré le 9 juillet dernier, le nouvel atelier de l’ESB renferme six machines de pointe : machine de taille uniteam RC, un centre de nesting Rover K FT, une plaqueuse de chants akron 1330 airforce, un centre d’usinage à commande numérique Rover A 5 axes, une perceuse verticale Brema EKO 2.1, une ponceuse VIET S2…

Un équipement moderne qui profite aux 400 étudiants de BTS, Bachelor, diplôme d’Ingénieur et mastère spécialisé de l’école de la construction bois, mais aussi aux entreprises. Les appareils sont fournis par Biesse, le fabricant international de technologies de l’usinage et interfacées par Sophia, sa plateforme IoT. Cette dernière offre un suivi en temps réel des performances (optimisation, entretien, maintenance prédictive...)

Au total, plus d’un million d’euros ont été investis dans ce nouveau matériel, bénéficiant du soutien financier du Comité Professionnel de Développement des Industries Françaises de l’Ameublement et du Bois (CODIFAB).

Professionnaliser les étudiants, encourager la R&D et se parer face à la pénurie

L’atelier rejoint le laboratoire de créativité, la salle immersive ainsi que l’espace de maquettage, constituant le « Makers Playlab » de l’établissement, mesurant aujourd’hui 2000m2. De quoi accompagner la réalisation de prototypes complexes (objets sophistiqués, meubles, escaliers, structures destinées au marché de la construction...)

Une avancée pour la formation pédagogique aux métiers du bois, tout comme la R&D dans les entreprises du secteur. « Cet équipement est également un facteur d’attractivité pour la filière et notamment le secteur de la construction : l’intégration du numérique dans chaque phase du travail, de la conception à la réalisation, ouvre de nouvelles perspectives et transforme l’image des métiers du bois » développe Arnaud Godevin, directeur de l’ESB.

De plus, face à la nouvelle règlementation thermique RE2020 et la pénurie des matières premières bois, le numérique semble jouer important dans la survie du secteur. « Un tiers de notre territoire est boisé mais nous sommes contraints d’importer. Il faut donc investir massivement pour trouver de nouveaux débouchés aux ressources dont nous disposons. Le numérique et les nouvelles technologies font partie des clefs pour expérimenter, analyser, gagner en efficacité et en rendement » explique Arnaud Godevin.
 
Virginie Kroun
Photo de une : Page LinkedIn de l'ESB
 

Par Redacteur

Sur le même sujet

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.