Fermer

La construction bois, prospère en 2020, en possible expansion dès 2021

Le Comité Professionnel de Développement des Industries Françaises de l’Ameublement et du Bois (CODIFAB) et France Bois Forêt ont récemment publié leur sixième enquête nationale sur la construction bois. En 2020, la filière est restée prospère face à la crise sanitaire comparé à d'autres secteurs du bâtiment, qu’elle pourrait bien dépasser en termes de performances.
Publié le 19 juillet 2021

Partager : 

La construction bois, prospère en 2020, en possible expansion dès 2021 - Batiweb

Réalisée depuis six ans par le CODIFAB et France Bois Forêt, l’enquête nationale de la construction bois a interrogé plus de 1 000 entreprises sur leur activité de 2020. Bilan ? « Le marché́ de la construction bois a bien résisté́ à la crise sanitaire », selon les deux organismes.

Un marché résilient face à la crise sanitaire

Fortement touchée par la crise du bâtiment entre 2014 et 2016, la construction bois aurait pu être profondément freinée par la crise liée au Covid-19. En témoignent les 59 % d’entreprises de cette branche déclarant un impact de la crise sur le chiffre d’affaires 2020, connaissant en moyenne une baisse globale de -14 %. Pourtant, bien que 23 % des constructeurs bois indiquent une baisse de leurs carnets de commandes en 2021 (l’équivalent de 11 semaines en moyenne), plus des trois-quarts se sont sentis épargnés par le contexte sanitaire. 

Une tendance à la hausse est même constatée au sein du marché global des logements (maisons individuelles secteur diffus et groupé, logements collectifs). La construction bois y enregistre une part de 6,5 % pour l’année 2020 (contre 6,3 % en 2018), alors même que ce même marché a été ralenti à la fois par la crise et les échéances électorales, ayant freiné la délivrance de permis de construire.

D’autres chiffres montrent que la construction ne se cantonne plus uniquement à la maison individuelle. Ainsi, sur le marché des bâtiments non résidentiels (tertiaires, agricoles, industriels et artisanaux), le bois a atteint en 2020 une part 16,8 %, contre 16,3 % en 2018. Sans compter que son activité dans les extensions-surévélations a progressé entre 2018 et 2020, passant de 27,5 % à 30,5 % de part de marché. 

La construction bois, plus performante que le reste du secteur du bâtiment ?

Des résultats qui laissent penser que la construction bois reste plus robuste que le reste du bâtiment. En effet, 44 % des entreprises de la construction bois comptent plus de 10 salariés, contre 5 % pour les entreprises du bâtiment. De plus, en moyenne, cinq fois plus de personnel est employé dans ce domaine par rapport aux autres entreprises du bâtiment.

Autre bon indicateur : la productivité́ (chiffre d’affaires moyen par salarié) étant supérieure de 10 % pour les entreprises de la construction bois. Ce niveau de performance s’explique entre autres par une industrialisation, mais aussi une bonne structuration de la filière, qui lui permet de « mieux répondre aux défis de la croissance durable et responsable ».
 
Il n’est donc pas exagéré de présager un retour des beaux jours pour la construction bois, que ce soit dans la construction neuve, les extensions-surélévations ou les bâtiments non résidentiels. Ainsi, 64 % des entreprises de plus de 20 salariés prévoient un investissement afin de booster leur production dans les deux prochaines années. 60 % des entreprises du bois envisagent également d’embaucher en 2021.

 

Virginie Kroun 
Photo de une : Adobe Stock
 

Par Redacteur

Sur le même sujet

L’ONF met le bois à l’honneur

À Maisons-Alfort, le nouveau siège de l’Office National des Forêts constitue un établissement durable qui met le bois à l’honneur. L’ensemble, conçu avec la plus grande attention par les agences d’architecture...

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.