Pour soutenir les hôpitaux, Janneau reverse une partie du revenu de ses ventes Vie des sociétés | 19.05.20

Partager sur :
Les soignants commencent à voir le bout du tunnel de la crise sanitaire, mais continuent d'être soutenus par les Français et diverses entreprises. Cette fois-ci, le groupe Janneau vient lui aussi soutenir la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France en reversant 15 € à cette fondation pour chaque fenêtre vendue. Une opération caritative lancée depuis le 27 avril.

Malgré les risques de faillite et la pression économique que supportent les entreprises, un mouvement solidaire s’installe pour aider ceux que le gouvernement qualifient en ces temps de « guerre », les Français « en première ligne ». Le groupe Janneau Menuiseries, fabricant de fenêtres et de portes d’entrée, s’inscrit lui aussi dans cette action, en reversant depuis le 27 avril, 15 € à la fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France, par fenêtre vendue. 

 

L'opération mécénat de Janneau Menuiserie en image ©Janneau Menuiseries

 

Pourtant, l’entreprise n'a repris que récemment repris son activité, le 8 avril, après un temps de fermeture lié au confinement. Ce temps a permis une réflexion autour de « nombreuses mesures sanitaires validées par le Comité Social et Économique et la Médecine du Travail », des mesures indispensables pour permettre la réouverture de l’entreprise, et assurer « en priorité la sécurité des collaborateurs ». Comme l’explique Henri Janneau, le président de l’entreprise, l’entraide est gravée dans l’ADN de Janneau Menuiseries « la solidarité et l’esprit d’ouverture sont au coeur de l’entreprise. C’est donc naturellement que j’ai décidé de nous mobiliser en soutenant la lutte contre le Covid-19 ».

 

Le coronavirus prête-il à changer ses fenêtres ? 

 

Mais les Français, dont 11,3 millions sont désormais au chômage partiel, seront-ils au rendez-vous pour acheter ces fenêtres et ainsi reverser la somme promise à la fondation ? Alors que de l’autre côté, Bruno Le Maire, Ministre de l’Économie, compare l’impact économique de cette crise sanitaire à « la grande dépression de 1929 », en parlant d’une crise qui durera « des années », tout en expliquant que la France connaitra sans doute sa pire année de récession depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale… Une majorité de Français se retrouve en difficulté financière, et voit son pouvoir d’achat diminuer, quelques jours à peine après le déconfinement. 

 

Janneau Menuiseries axe donc sur la communication pour parler de son mouvement au plus grand nombre, et convaincre d’investir dans ses fabrications. Cette opération de mécénat, qui se tient jusqu’au 31 mai, est relayée « via une campagne média radio et TV nationale (sur RTL et en parrainage de l’émission C’est Canteloup diffusée sur TF1), ainsi que sur les réseaux sociaux et via les membres du réseau de Partenaires Certifiés panneau ». Les Français soutenant les soignants depuis le début de la crise, cette opération pourrait malgré tout être un succès.

 

J.B

Photo de une ©Adobe Stock 

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

L’Unsfa émet 36 propositions pour remettre la filière d'aplomb - Batiweb

L’Unsfa émet 36 propositions pour remettre la filière d'aplomb

Le 28 avril dernier, l’Union nationale des syndicats français d’architectes (UNSFA), a proposé 36 solutions pouvant permettre la relance de l’activité de la construction dans l’hexagone. Cette liste de mesures a été adressée au gouvernement et présentée au Conseil Supérieur de la Construction et de l’Efficacité Énergétique (CSCEE). Retour sur ces propositions et les perspectives de reprise d'activité.
Le coronavirus met à mal les grandes surfaces de bricolage - Batiweb

Le coronavirus met à mal les grandes surfaces de bricolage

La FMB (Fédération des magasins de bricolage et de l’aménagement de la maison) publie l’indice mensuel des grandes surfaces de bricolage. Elle compare ainsi la valeur et le volume des ventes par rapport à l’année précédente. Avec le confinement et la fermeture des magasins de bricolage, l’indice mensuel de la Banque de France, qui permet cette publication, laisse présager le pire.
Quels sont les revêtements de sols les plus en vogue ? - Batiweb

Quels sont les revêtements de sols les plus en vogue ?

Udirev, groupe rassemblant une dizaine d’entreprises travaillant sur des solutions décoratives pour les sols, livre une analyse des tendances de l’année passée. Des tendances qui pourraient s’affirmer en 2020, avec une croissance des chiffres, liée à la période de confinement qui a incité les Français à se lancer dans des travaux de rénovation.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter