Présidence du SFIC et de la Filière Béton : Bénédicte de Bonnechose succède à Raoul de Parisot Vie des sociétés | 12.09.17

Partager sur :
Élu en 2015 à la tête du Syndicat français de l’industrie cimentière, Raoul de Parisot vient de céder sa place à Bénédicte de Bonnechose, qui devient par la même occasion présidente de la Filière Béton. Cette dernière a évolué durant de nombreuses années au sein du groupe Lafarge, devenant même directeur général de Lafarge France en 2015. Retour sur son parcours.
Il y a deux ans, Raoul de Parisot remplaçait Jean-Yves Le Dreff à la présidence du Syndicat français de l’industrie cimentière (Sfic). Si l’industrie cimentière française se porte mieux depuis, le temps est venu pour lui de céder sa place.

Et c’est sur Bénédicte de Bonnechose que le choix du Sfic s’est finalement porté ! Du même coup, cette dernière prend également la tête de la Filière Béton, qui s’est récemment exprimée sur l’organisation des Jeux Olympiques par la capitale française.

Bénédicte de Bonnechose, qui est diplômée de l’École supérieure de commerce de Rouen et titulaire d’une maîtrise en économétrie est notamment passée par le groupe Deloitte avant de rejoindre Lafarge en 1993.

Là, elle évolue aux postes de Directeur financier (Bétons France puis Bétons & Granulats France), Directeur de la stratégie, des affaires publiques et de l’environnement, puis Directeur général Granulats France. En 2015, elle est finalement nommée Directeur Général de Lafarge France et dirige le Comité de direction de l’entreprise.

En tant que présidente du Sfic et de la Filière Béton, Bénédicte de Bonnechose aura à cœur d’« inscrire l’industrie cimentière comme un acteur engagé en faveur des territoires durables, en poursuivant les engagements de la profession en matière de réduction de ses émissions de CO2 et en plaçant l’innovation au cœur de la stratégie industrielle du secteur ».

« L’industrie cimentière pratique une écologie industrielle et territoriale depuis plus de 35 ans, qui se concrétisera par la signature d’un Green Deal en fin d’année 2017. L’effort du secteur pour réduire l’empreinte carbone des cimenteries – tout comme celle des bâtiments en béton – sera maintenu. L’innovation est également un axe clé pour notre profession afin de continuer à impulser une dynamique économique dans les territoires et participer au développement des emplois de toute la filière », ajoute-t-elle.

Autant de défis que la nouvelle présidente compte bien relever avec succès !

F.C
Photo de Une : ©SFIC
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Philippe Gruat, nouveau président de la Filière Béton

Philippe Gruat, nouveau président de la Filière Béton

La Filière Béton vient d’élire Philippe Gruat à sa présidence. Fin connaisseur du secteur, il succède à Bénédicte de Bonnechose qui occupait ce poste depuis septembre 2017. Durant son mandat, il aura pour mission de défendre les intérêts d’une filière qui représente 65 000 emplois directs répartis sur 4 400 sites en France.
L’industrie cimentière mobilisée pour réduire ses émissions de CO2

L’industrie cimentière mobilisée pour réduire ses émissions de CO2

L’industrie cimentière, consciente de polluer et de participer au réchauffement climatique, a décidé de se mobiliser pour y remédier ! En 30 ans, elle est déjà parvenue à réduire de 40% ses émissions de CO2. Son nouvel objectif : atteindre une réduction de 80% d’ici 2050. Pour cela, elle compte s’appuyer sur la création de nouveaux ciments moins polluants, sur le recyclage du béton et sur la captation et la réutilisation du CO2, mais aussi sur les initiatives des startups, grâce à des workshops qui facilitent la communication et la circulation des idées.
Lafarge et Holcim franchissent une étape avec la cession d'actifs à CRH

Lafarge et Holcim franchissent une étape avec la cession d'actifs à CRH

La société irlandaise de matériaux de construction CRH est entrée en négociations pour le rachat de quelques 6,5 milliards d'euros d'actifs que les cimentiers suisse Holcim et français Lafarge, en cours de fusion, cherchent à céder. Dans le même temps, le parquet suisse a ouvert une enquête après des soupçons de délit d'initié lors de cette fusion en avril dernier.
Un nouveau directeur pour LafargeHolcim France et Belgique

Un nouveau directeur pour LafargeHolcim France et Belgique

Le spécialiste des matériaux de construction LafargeHolcim a annoncé le 30 novembre dernier la nomination de François Petry au poste de Directeur de la zone France – Belgique. Bénédicte de Bonnechose, sa prédécesseur, a quant à elle décidé de poursuivre sa carrière à l’extérieur du groupe. Retour sur le parcours du nouveau Directeur général de LafargeHolcim France.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter