Rénovation de logements : bilan mitigé pour l’Anah Vie des sociétés | 01.02.17

Partager sur :
Légère déception pour l’Agence nationale de l’habitat (Anah) : alors que ces deux dernières années, le programme ‘’Habiter mieux’’ avait permis de réalisation 50 000 rénovations énergétiques, ce chiffre est tombé sous la barre des 41 000 en 2016. Un résultat qui est malheureusement bien loin de l’objectif fixé à 70 000 logements. Le nombre global d’habitats rénovés grâce à l’Anah est également en baisse à 69 769, contre 77 000 l’année précédente.
Rehaussé en mars dernier par le ministère du Logement et l’Habitat durable, l’objectif des 70 000 logements rénovés dans le cadre de la lutte contre la précarité énergétique n’aura finalement pas été atteint.

En effet, selon les résultats publiés ce mardi par l’Anah, près de 40 726 foyers ont pu bénéficier du programme Habiter Mieux, qui a néanmoins « permis d’aider près de 200 000 ménages à réaliser des travaux leur permettant de sortir durablement de la précarité énergétique » depuis 2013, d’après l’Agence.

Dans le détail, 16% des familles ayant profité de cette aide ont des revenus modestes, et 84% des revenus très modestes. L’Anah indique également que le montant moyen d’aide s’élève à 9 368 euros « pour un montant moyen de travaux éligibles de 18 825 euros. »

Plus de moyens pour plus de rénovations

Si l’objectif en termes de rénovation énergétique n’a pas été atteint, d’autres indicateurs sont en revanche sur la bonne voie. Ainsi, sur les 10 950 logements devant faire l’objet d’une rénovation dans le cadre de la lutte contre l’habitat indigne et très dégradé, 10 074 chantiers ont déjà été menés.

En parallèle, « l’activité d’adaptation des logements à la perte d’autonomie de leurs occupants continue de répondre à une forte demande », note l’Anah. « Près de 18 000 logements ont été aménagés pour des personnes âgées et des personnes handicapées (15 783 logements en 2015) ».

Le redressement des copropriétés dégradées répond également à l’objectif fixé à 15 000 logements, avec 15 867 bâtiments rénovés. Quant à la production d’un parc de logements à vocation sociale afin de développer l’accès au logement des personnes modestes, le bilan est porté à 5 226 sur un objectif de 6 000.

Alors qu’elle n’a pas utilisé la totalité de son enveloppe budgétaire (750 millions d’euros) en 2016, l'Anah a été dotée de quelques 823,1 millions d’euros cette année, « auquel s’ajoutent 185 millions d’euros du Fonds d’aide à la rénovation thermique », ajoute-t-elle. Grâce à cette somme très conséquente, l’Agence espère contribuer à la rénovation de 127 000 logements, « dont 100 000 au titre de la rénovation énergétique ».

F.C
Photo de Une : ©Fotolia

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Le ministère de la Cohésion des territoires salue l’« année très positive » de l’Anah

Le ministère de la Cohésion des territoires salue l’« année très positive » de l’Anah

L’année dernière, près de 81 000 logements ont bénéficié d’une aide publique de l’Agence nationale de l’habitat (Anah). Ce sont finalement 15,7% de biens de plus qu’en 2016 qui ont pu faire l’objet d’une rénovation énergétique. Des résultats salués par Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires, et Julien Denormandie, secrétaire d’État.
Le programme ‘’Habiter Mieux’’ obtient les faveurs de la Cour des Comptes

Le programme ‘’Habiter Mieux’’ obtient les faveurs de la Cour des Comptes

Après avoir épinglé l’organisation du CSTB, la Cour des Comptes s’est plus récemment penchée sur le programme ‘’Habiter Mieux’’. Géré par l’Agence nationale de l’habitat (Anah), ce dispositif s’inscrit comme un soutien pour les ménages souhaitant améliorer l’efficacité énergétique de leurs logements. Mais quelle en est l’efficacité réelle ? La réponse.
La France en retard dans sa transition énergétique

La France en retard dans sa transition énergétique

Moyens « insuffisants » et objectifs « loin d’être atteints » : le Conseil économique, social et environnemental (Cese) ne mâche pas ses mots dans un avis récemment publié concernant la transition énergétique de la France. Dans ce contexte, l’organisme a formulé une série de propositions afin de combler le retard pris par l’hexagone. Les détails.
L'Anah réclame 80 millions d'euros de plus pour remplir ses objectifs en 2015

L'Anah réclame 80 millions d'euros de plus pour remplir ses objectifs en 2015

L'Agence nationale de l'habitat (Anah), établissement public dédié à la réhabilitation des logements privés, estime jeudi avoir besoin d'« au moins 80 millions d'euros » supplémentaires pour atteindre les objectifs qui lui ont été fixés pour 2015. En 2013, 540,5 millions d'euros d'aides ont été accordés par l'Anah pour financer des travaux, un montant en hausse de 60 % sur un an.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter