« Répondre à un appel d’offres en BIM » : un nouveau MOOC pour les TPE-PME du BTP Vie des sociétés | 11.03.19

Partager sur :
Si la maquette numérique tend à se déployer en France, il est encore difficile pour les entreprises de taille plus modeste de bien appréhender cette technologie. Afin de les accompagner au mieux, la Fédération française du bâtiment (FFB) Normandie et l’École supérieure d’ingénieurs des travaux de la construction (ESITC) Caen ont mis au point un MOOC traitant des appels d’offres en BIM. Présentation.

La Fédération française du bâtiment (FFB) Normandie et l’École supérieure d’ingénieurs des travaux de la construction (ESITC) Caen ont ouvert ce 11 mars un MOOC inédit dédié aux TPE et PME du BTP.
 

Un programme complet et concret


Intitulé « Répondre à un appel d’offres en BIM », ce module est totalement gratuit et se déroule sur trois semaines. Durant cette période, les participants pourront découvrir ce qu’est la maquette numérique et ses différents usages : chiffrage des travaux, intégration du processus BIM en phase exécution, etc.

Coupant avec les habituelles formations théoriques, le MOOC s’appuie sur un contenu vidéo ainsi que des quizz et des exercices d’application. Surtout, le programme est illustré grâce à un projet de construction concernant un espace de convivialité au parc des sports du Hazé, à Flers (Orne).
 

Un travail collaboratif avant tout


En outre, ce chantier s’inspire directement d’un projet sur lequel a été mobilisée l’entreprise Loret. « La ville de Flers, maître d’ouvrage, et le cabinet d’Architecture Alidade ont été impliqués dans la réalisation du MOOC », ajoutent la FFB Normandie et l’ESITC Caen.

Plus généralement, le nouveau module « Répondre à un appel d’offres en BIM » s’inscrit dans le cadre du projet BIMLAB, soutenu par la Région Normandie et cofinancé par l’Union européenne dans le cadre du programme FEDER/FSE 2014-2020. Le BIMLAB avait également permis, en 2016, l’ouverture d’un centre de compétences dédié à l’enseignement du BIM à l’ESITC Caen.

F.C
Photo de Une : ©Adobe Stock

 

 

 

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Les soutiens de la Clause Molière s’expriment - Batiweb

Les soutiens de la Clause Molière s’expriment

Adoptée par les conseils régionaux d’Île de France et d’Auvergne Rhône Alpes, la clause Molière impose le recours à la langue française sur les chantiers dont la région est maître d’œuvre, ceci afin de lutter contre le travail détaché et d’améliorer les conditions de sécurité. Si cette clause s’est très vite retrouvée contestée par nombre de politiciens et de syndicats, elle possède aussi ses soutiens, notamment auprès de Jacques Chanut, dirigeant de la FFB, et Patrick Liébus, de la CAPEB.
Le premier MOOC dédié au BIM suscite l’enthousiasme des professionnels du BTP - Batiweb

Le premier MOOC dédié au BIM suscite l’enthousiasme des professionnels du BTP

Décidément, les MOOCs, grâce auxquels chacun peut suivre une formation sur Internet sans frais d’inscription ni compétence préalable, ont plus que jamais la cote ! Si les professionnels du BTP sont plus familiers des modules dédiés au bâtiment durable, le BIM, lui aussi, a récemment fait l’objet d’une formation qui vient tout juste de s’achever. Retour sur cette première expérience couronnée de succès.
La formation des artisans menacée, la FFB tire la sonnette d’alarme - Batiweb

La formation des artisans menacée, la FFB tire la sonnette d’alarme

Dans un communiqué, le Fonds d'Assurance Formation des Chefs exerçant une activité Artisanale (FAFCEA) prévient de la suspension de ses financements à compter du 15 mars 2019. En cause, l’assèchement de ses ressources suite au transfert des cotisations vers l’Urssaf. La situation inquiète bien sûr les organisations professionnelles qui n’ont pas manqué d’interpeler les pouvoirs publics.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter