L’Anah dépasse ses objectifs de rénovations en 2019 Collectivités territoriales | 11.12.19

Partager sur :
L’Agence nationale pour l’habitat (Anah) a annoncé, à l’occasion de son quatrième conseil d’administration de l’année, avoir dépassé son objectif de rénovations pour 2019. Forte de ce succès, l’agence envisage d’ores et déjà de rehausser encore davantage ses objectifs pour 2020, en visant 134 000 rénovations. Pour y parvenir, un budget de plus d’un milliard d’euros devrait lui être accordé. Il faut dire que l’organisme sera également chargé de mettre en œuvre la nouvelle prime qui remplacera le CITE.

Pour la première fois depuis quatre ans, l’Agence nationale de l’habitat (Anah) a atteint - et même dépassé - ses objectifs de l’année. Alors qu’elle s’était fixé un objectif de 120 000 logements rénovés, l’agence annonce avoir déjà financé 122 624 rénovations au 2 décembre 2019, bien loin des 95 000 opérations réalisées en 2018.

 

Pour Valérie Mancret-Taylor, directrice générale de l’Anah, cette réussite peut s’expliquer par la simplification de l’accès aux aides. Il faut dire que l’Anah a lancé, à la fin de l’année 2018, un site internet pour déposer les demandes d’aides à la rénovation. Désormais, elles passent à 85 % par ce canal.

 

« Les résultats exceptionnels de l’Agence concrétisent les efforts menés depuis 2016 pour simplifier l’accès aux aides, à travers notamment la digitalisation », a réagit Nathalie Appéré, présidente du Conseil d’Administration.

 

L’Anah a aussi bénéficié de l’action volontariste du gouvernement, très engagé pour la rénovation énergétique des logements. « La rénovation énergétique des logements est une des priorités du Gouvernement. Les résultats de l’Anah traduisent notre engagement en la matière », s’est ainsi félicité Julien Denormandie, ministre du Logement. Signe de cet engagement, le budget consacré à l’Anah est en hausse depuis plusieurs années, alors même que celui du ministère du Logement, dont l’organisme dépend, a pour sa part baissé.

 

Un budget d’un milliard d’euros pour 2020

 

Et le budget consacré à l’Anah devrait encore augmenter de 12 % l’année à venir pour dépasser pour la première fois le milliard d’euros, afin de parvenir à 134 000 rénovations. Un objectif qui s’entend sans compter celui de « Ma Prime Rénov’ », la future prime à la rénovation énergétique qui remplacera le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) et sera lancée début 2020. Pour cette nouvelle prime, adaptée aux revenus des ménages et aux travaux réalisés, une plateforme intitulée maprimerenov.gouv.fr permettra de déposer sa demande d’aide en ligne et de connaître le montant de l’aide avant de débuter les travaux.

 

Ce budget d’un milliard d’euros doit également continuer de répondre aux besoins des programmes comme Action cœur de ville ou Initiative Copropriétés, qui visent à accélérer la rénovation des logements existants, ainsi qu’au futur plan « Petites villes de demain », qui sera déployé en 2020.

 

« Le budget ambitieux de l’Agence pour 2020 doit permettre de faire face aux enjeux, notamment via le déploiement de Ma Prime Rénov’ dès le 1er janvier », a ainsi souligné le ministre du Logement.

 

C.L.

Photo de une : ©Adobe Stock

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

De nouveaux objectifs pour l'Anah avec MaPrimeRénov' - Batiweb

De nouveaux objectifs pour l'Anah avec MaPrimeRénov'

À l’occasion de sa cérémonie de voeux pour la nouvelle année, l’Agence nationale de l’habitat (Anah) a présenté ses résultats de 2019 et ses ambitions pour l’année à venir. Avec les divers dispositifs mis en place par le gouvernement, l’Anah compte bien dépasser le nombre de rénovations financées l'année passée.
Transformation du CITE en prime : les recommandations de la Capeb - Batiweb

Transformation du CITE en prime : les recommandations de la Capeb

Alors que le gouvernement s’apprête à transformer le CITE en prime en 2020, la Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment (Capeb) a salué la volonté de favoriser la réalisation de travaux de rénovation énergétique auprès des ménages les plus modestes, mais elle regrette la complexité du futur dispositif et le manque de lisibilité pour les foyers et les entreprises artisanales. Le point sur ses recommandations.
Lancement officiel de MaPrimeRénov’, qui remplace le CITE - Batiweb

Lancement officiel de MaPrimeRénov’, qui remplace le CITE

Julien Denormandie, ministre du Logement, et Emmanuelle Wargon, secrétaire d’Etat à la Transition écologique et solidaire, ont annoncé le lancement de MaPrimeRénov’ à l’occasion d’une conférence de presse qui s’est tenue ce mercredi 8 janvier. Cette prime remplacera progressivement le Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) jusqu’en 2021. Elle concernera dans un premier temps les foyers les plus modestes, avant de s’étendre à tous les ménages éligibles.
Rénovation énergétique : le Gouvernement précise le futur barème d’aides - Batiweb

Rénovation énergétique : le Gouvernement précise le futur barème d’aides

Le Ministère de la Transition écologique et solidaire a précisé ce mercredi 25 septembre les contours que prendrait la future prime qui remplacera progressivement le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) à partir de janvier prochain. Le nouveau dispositif privilégiera notamment les ménages modestes en excluant les 20 % des ménages les plus aisés. Le barème d'aides par type de travaux a également été dévoilé. Le point sur les nouveautés.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter