Un rapport met en cause les énergies renouvelables, le SER riposte

Vie des sociétés | 03.11.14
Partager sur :
Un rapport met en cause les énergies renouvelables, le SER riposte - Batiweb
Le Syndicat des Énergies Renouvelables (SER) est monté au créneau après la publication des conclusions d'un rapport, le 28 octobre dernier, qui mettrait en cause les énergies renouvelables dans la sécurité du système électrique. Il n'en est rien soutient l'organisme qui rappelle que les énergies renouvelables variables représentent aujourd’hui près de 5 % de la consommation électrique française.
« Les énergies renouvelables ne mettent pas en cause le bon fonctionnement du système électrique.» Le Syndicat des Énergies Renouvelables (SER) l'a affirmé après la publication des conclusions d'un rapport le 28 octobre dernier, qui soutiendrait la thèse inverse.

« Les énergies renouvelables variables représentent aujourd’hui près de 5 % de notre consommation électrique » a rappelé le SER avant de préciser que « ces formes d’énergie sont largement réparties sur le territoire et ce foisonnement leur permet, malgré les aléas météorologiques, de garantir l’apport d’énergie aux réseaux. »

Et le syndicat de poursuivre : « par ailleurs, le Réseau de Transport de l’Electricité (RTE) a mis en place, depuis plusieurs années, un outil (IPES) qui lui permet de prévoir à moins de 24 heures la production attendue des énergies renouvelables. »

La mise à l'arrêt de groupes thermiques due à deux facteurs

Le SER rappelle par ailleurs que le Réseau de Transport de l’Electricité (RTE) fonde ses prévisions de l’équilibre offre/demande sur les trajectoires de développement fixées par les programmations pluriannuelles des investissements et décide de ses investissements en fonction de ces objectifs.

« Contrairement à ce que laissent entendre certaines voix, la mise à l’arrêt de groupes thermiques, en particulier des centrales à gaz, résultent de deux facteurs : une conjoncture économique très détériorée dans laquelle la demande électrique stagne et la compétitivité retrouvée du charbon due à la montée en puissance des gaz de schiste américains qui ont créé des surcapacités de production de charbon écoulées en Europe à un coût moindre que celui du gaz. »

Pour conclure, le Syndicat des Énergies Renouvelables  a indiqué que « le trop faible prix du CO2 ne constitue pas, à cet égard, un moyen d’écarter l’utilisation de cette énergie très polluante. »

A. LG
© laurenthuet  (Fotolia)

Redacteur
La sélection de la semaine
DELTA-FLORAXX TOP : nappe drainante à stockage d'eau pour toits verts - Batiweb

La nappe DELTA-FLORAXX TOP est destinée à la réalisation de la couche de drainage et de rétention...


Poignée en aluminium finition texturée 4865 - Batiweb

Poignée Design en aluminium et finition texturée, 20 coloris disponibles, Ral supplémentaire sur demande,...


Échafaudages sur consoles : les polyconsoles - Batiweb

Les échafaudages sur consoles sont particulièrement adaptés pour les travaux de charpente et de couverture....

Dossiers partenaires
Mon Diag’Phonic, le service de diagnostic acoustique en ligne par ISOVER et Placo® - Batiweb

ISOVER et Placo® vous offrent un outil unique, Mon Diag’ Phonic pour répondre aux nuisances sonores et offrir un meilleu…


Simplifiez-vous la RE2020 : la filière des tuiles et briques construit son avenir décarboné - Batiweb

Consciente des enjeux et pour améliorer encore ses performances, la filière a pris des engagements forts avec l’Etat pou…


La terre cuite colorée - Batiweb

Issue de la recherche Rairies Montrieux, la collection plaquettes de parement Engobé réconcilie le naturel et l’urbain, …

informationbloqueur de pub détécté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.

Cordialement, L'Equipe Batiweb