XtreeE exporte son concept à l’international Vie des sociétés | 04.06.19

Partager sur :
La startup XtreeE s’internationalise ! Dans un communiqué, la société annonce l’ouverture d’une unité d’impression 3D connectée aux Émirats Arabes Unis. Pour 2019, le déploiement de deux autres installations en Asie est également prévu. Des opérations qui s’inscrivent dans la stratégie d’XtreeE de structurer un réseau de plus de 50 unités à l’échelle mondiale d’ici 2025.

En seulement 4 ans d’existence, la startup française XtreeE s’est imposée comme une référence dans le secteur de la construction. Née en décembre 2015, à la suite d’un projet de recherche avec l’école d’architecture de Paris Malaquais et domiciliée au laboratoire PIMM de l’école des Arts et Métiers, la société bouscule les pratiques.
 

 

Sa technologie d’impression 3D permet de « réaliser des structures inimaginables dans la construction classique », nous expliquait la société en 2016. « L’impression 3D permettra de révolutionner le secteur de la construction en diminuant très significativement les coûts et le temps de réalisation, et de fabriquer des structures sur mesures aux coûts des structures standardisées, de fait moins optimisées. De plus, la qualité de la construction va considérablement augmenter avec l’apparition de nouvelles formes architecturales permises grâce à cette technologie ».  
 

 

Protégée par 10 brevets internationaux, elle permet en effet aux architectes, ingénieurs et acteurs de la construction de se libérer « des contraintes de coffrages standardisés » et de laisser libre cours à leur créativité.
 

 

L’objectif est aussi d’améliorer la sécurité et de réduire l’impact environnemental du secteur. « L’impression 3D permet en effet de réduire jusqu’à 70% de la consommation de ciment dans la construction, dont la fabrication génère 8% des émissions mondiales de CO2 », selon XtreeE.
 

 

Un développement à l’international


Après deux levées de fonds (1,1 millions d’euros en 2017 et 1 million en 2018) et l’entrée à son capital de Vinci Construction et Shibumi International, XtreeE a formalisé son modèle économique qui s’appuie sur le déploiement d’un réseau mondial d’unités d’impression 3D connectées.
 

 

C’est d’ailleurs l’objet du dernier communiqué de l’entreprise : XtreeE y annonce débuter son aventure à l’international en ouvrant une nouvelle unité de production aux Emirats Arabes Unis. Opérée par Concreative, elle intègre la technologie XtreeE. La société prévoit par ailleurs l’ouverture de deux autres unités en Asie, répondant ainsi à sa stratégie de structurer un réseau de plus de 50 unités d’impression 3D connectées à l’échelle mondiale d’ici 2025.  
 

 

XtreeE précise que le marché mondial de l’impression 3D pour la construction est estimé à près de 40 milliards de dollars US en 2027. L’enjeu est donc de taille pour la startup qui s’est entourée de grands industriels : Vinci, LafargeHolcim, Vicat ou encore Saint-Gobain.

 

Au travers plus d'une vingtaine de réalisations, elle a démontré la viabilité de sa technologie. On peut notamment citer les projets :

  • Viliaprint© mené en partenariat avec Plurial Novilia, l’agence Coste Architectes et Vicat ;
     
  • Récif’lab qui consiste en la conception de 32 récifs artificiels, un chantier mené avec Seaboost (groupe Egis) et Vicat. Les récifs servent d’ancrage et offrent des habitats et espaces de nidification pour de nombreuses espèces.

  • « St@tion4D, un banc connecté, mobile et personnalisable réalisé en partenariat avec Razel-Bec, le groupe Saint-Léonard et l’agence d’architecture Aconcept.

 

 

« L’impression 3D, pleinement intégrée dans les techniques de construction existants, apporte une réponse à divers enjeux sociétaux et environnementaux. Alors que les prévisions démographiques tablent sur 2,5 milliards de personnes supplémentaires sur la planète à l’horizon 2050, un modèle constructif à coût et délai maîtrisés peut contribuer, en partie, à enrayer la crise du logement qui se dessine aujourd’hui », avance la société.
 

 

XtreeE s’engage ainsi sur plusieurs fronts : des projets de logements individuels à la conception d’infrastructures. « Beaucoup reste à faire pour transformer un secteur industriel qui doit répondre aux impératifs de productivité, d’économie des ressources et de progrès social ». Pour accompagner ce changement de paradigme et permettre une meilleure compréhension et diffusion des techniques de demain, la jeune entreprise collabore avec le milieu académique.

« L’ambition commune de l’équipe est avant tout environnementale. Au moyen de ces innovation, il est en effet possible de construire mieux, et de concevoir des produits nouveaux, à même de répondre aux grands enjeux d’aujourd’hui et de demain. Si l’impression 3D permet, par la facilité avec laquelle elle est capable de fabriquer des formes de géométrie complexe, de réduire à la fois les coûts et l’impact global des procédés constructifs, elle rend aussi possibles des objets plus inattendus, au service de la biodiversité », indique Alban Mallet, CEO d’XtreeE.


R.C

Photo de une : ©XtreeE

 

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Impression 3D : les murs en béton pour Viliaprint sont au point !

Impression 3D : les murs en béton pour Viliaprint sont au point !

Porté par Plurial Novilia, le projet de cinq maisons baptisées Viliaprint, dans l’éco-quartier Réma’Vert, à Reims, a franchi une nouvelle étape, ce jeudi 4 avril. Les experts de l’impression 3D, XtreeE, ainsi que les différents acteurs du projet, ont présenté, en avant-première, la fabrication d’un mur béton en impression 3D. Le logement social et les concepteurs de Viliaprint sont bel et bien en marche vers le futur.
Projet Viliaprint : l’impression 3D bientôt au service du logement social ?

Projet Viliaprint : l’impression 3D bientôt au service du logement social ?

Sélectionnés par la Caisse des dépôts et l’USH dans le cadre de l’appel à projets ‘’Architecture de la Transformation 2018’’, Plurial Novilia et Action Logement ont présenté le vendredi 1er juin le projet Viliaprint. Visant à révolutionner la construction de logement social, ce dernier se compose de 5 maisons individuelles réalisées grâce à l’impression 3D.
Avec l'impression 3D, XtreeE compte révolutionner le monde du BTP

Avec l'impression 3D, XtreeE compte révolutionner le monde du BTP

Saint-Gobain, par l’intermédiaire de son enseigne Point.P TP, spécialisée dans les travaux publics, a, en partenariat avec la start-up XtreeE et la SADE, réalisé la conception et la pose d’un déversoir d’orage entièrement réalisé en impression 3D béton. Une prouesse technologique de presque 3 mètres de haut sur autant de large et lourd de 5 tonnes, réalisée en moins de 9 heures et qui ouvre de nouveaux horizons au domaine de l’impression 3D.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter