star_border Générateur E.C.S. +ECO GAZ à condensation

Générateur E.C.S. +ECO GAZ à condensation

La solution gaz pour le collectif et tertiaire

La société française CHAROT, spécialiste des énergies renouvelables commercialise une nouvelle gamme destinée aux installations importantes sans avoir recours à un ballon tampon additionnel et répondant aux exigences de la RT 2012 et aux impératifs économiques.

Gamme de 750 à 3000L, disponible en taille haute et basse.

Conception du ballon Anti-légionnelles (Conformité DGS). Version Inox ou Acier thermo laqué (avec ACS). Adaptable à toutes les installations en deux versions cheminée ou ventouse, gaz naturel ou propane

Maintenance facilitée : Trou d'homme ø 400mm, brûleur à hauteur de travail.

Pilotage, suivi et télésurveillance par le régulateur Pack Control 3 et le Logiciel Pack Vision 3.

Corps de chauffe à libre dilatation pour un maintien de l'efficacité dans le temps par la réduction des dépôts de tartre.

Performances Gain de Consommation d’énergie primaire (CEP) de plus de 60% comparé à un accumulateur électrique.

Rendements certifiés selon la norme d’essai EN89, seule norme reconnue RT 2012. Rendements jusqu'à 105% sur PCI. Produit certifié CERTIGAZ.

 Télécharger le PDF du produit


portrait Le fabricant

CHAROT

CHAROT

3 rue de l industrie zi des sablons CS50166
89100 sens
France



Les familles associées

filter_list Actualités associées

GRAF : 30 000 tonnes de déchets plastiques par an revalorisées grâce au nouveau pôle matières premières recyclées

GRAF : 30 000 tonnes de déchets plastiques par an revalorisées grâce au nouveau pôle matières premières recyclées

GRAF France utilise aujourd’hui 100 % de matières recyclées dans sa fabrication par injection de récupérateurs d'eau de pluie et de composteurs de jardin ! Grâce au nouveau site d'Herbolzheim, la société GRAF, leader mondial sur les marchés de la gestion des eaux pluviales et de l'assainissement, produit désormais sa propre matière première issue de plastiques recyclés !
Chute des mises en vente de logements collectifs neufs : les maires et les coûts de construction mis en cause

Chute des mises en vente de logements collectifs neufs : les maires et les coûts de construction mis en cause

Les mises en ventes de logements neufs ont fortement accéléré leur chute ce dernier trimestre, confirmant la tendance engagée depuis deux ans. Une baisse de l’offre qui impacte aussi les ventes. La Fédération des promoteurs immobiliers (FPI) accuse la timidité des élus à octroyer des permis de construire à l’approche des élections municipales, et met également en cause la hausse des coûts de construction.
60 millions d’euros supplémentaires alloués au plan « Logement d’abord »

60 millions d’euros supplémentaires alloués au plan « Logement d’abord »

Depuis 2017, le plan quinquennal pour le « Logement d’Abord et la lutte contre le sans-abrisme » vise à aider les personnes sans-domicile fixe à trouver un logement, à les accompagner de façon adéquate pour leur réinsertion, et à produire des logements abordables. Pour mener à bien ce programme, le ministre du Logement a annoncé qu’une somme de 60 millions d’euros supplémentaires allait lui être allouée.
Comment se protéger des ondes électromagnétiques ?

Comment se protéger des ondes électromagnétiques ?

Il y a de fortes chances pour que vous soyez en ce moment même entouré d’ondes électromagnétiques. Mais alors, comment vous protégez de ces ondes ?
Toupret se dote d’un nouveau site industriel

Toupret se dote d’un nouveau site industriel

Toupret annonce la construction de son troisième site industriel à Tigery en Essonne. Les travaux, qui devraient s’achever d’ici la fin de l’année, doivent permettre à l’industriel de faire face « à la forte progression » du groupe. Le nouveau site, de 40 000 m2, accueillera une usine de fabrication d’enduits en pâte et de nouveaux entrepôts. La mise en service est prévue pour avril 2020.
Représentativité patronale : la première place de la FFB questionnée

Représentativité patronale : la première place de la FFB questionnée

En janvier 2018, la FFB se félicitait d’être la première organisation d’employeurs du bâtiment ; une majorité contestée par la Capeb. Après avoir déposé deux requêtes devant la Cour d’appel administrative de Paris, la confédération semble avoir obtenu gain de cause. L’article 2 de l’arrêté du 21 décembre 2017 portant sur la représentativité patronale a en effet été annulé. Cette décision pourrait changer la donne alors que la réforme sur l’apprentissage fait débat.

Pas plus d'articles disponible

Pas plus d'articles disponible

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter