Copropriétés : les Architectes engagés pour massifier les travaux de rénovation Architecture | 17.02.21

Partager sur :
Dans un communiqué, l’Union des architectes (Unsfa) et les Professionnels de l’Immobilier (Unis) formulent des propositions pour engager l’ensemble de la filière dans une stratégie commune, et ce afin de massifier les travaux de rénovation énergétique dans les copropriétés. Trois axes ont été retenus. Ils visent à faciliter la prise de décision, à développer des outils « opérationnels » et à renforcer la présence des acteurs de la filière sur l’ensemble du territoire.

 L’Unsfa et l’Unis s’engagent pour massifier les travaux de rénovation énergétique dans les copropriétés. Dans un communiqué, les syndicats rappellent qu’en France, on compte 450 000 copropriétés, soit près de 10 millions de logements, dont 1,1 million sont des passoires thermiques. 

Alors que la France s’est fixé l’objectif d’un parc immobilier rénové au standard BBC d’ici 2050, et que la loi Climat et Résilience prévoit l’interdiction de mise en location des épaves thermiques (logements classés F ou G) à partir de 2028, l’heure est à l’action. 

Pour mobiliser l’ensemble des acteurs du bâtiment, l’Unsfa et l’Unis ont formulé une série de propositions. En effet, malgré les initiatives et les mécanismes de soutien en faveur de la rénovation des bâtiments (parmi lesquels France Relance et MaPrimeRénov'), ils estiment en effet que « le plan de relance ne suffira pas à atteindre » les objectifs. Ils appellent ainsi les professionnels du secteur « à travailler en intelligence collective dans l’intérêt général », pour lutter efficacement contre la précarité énergétique et contribuer à la massification de la rénovation globale en copropriété. 

Relever les défis

Les propositions des syndicats s’articulent autour de trois axes. Le premier vise à faciliter la prise de décision. Les actions envisagées visent notamment à faciliter la commande de rénovations globales « ambitieuses » avec par exemple le financement du Diagnostic technique global (DTG) via les CEE ou France Relance ; et à proposer un référentiel de la rénovation globale en copropriété. 

Deuxième axe, le développement d’outils destinées à chacune des parties prenantes, syndics, architectes, thermiciens, ingénieurs financiers, entreprises et copropriétés. Est proposé la mise en place de formations par cœur de métiers et pluridisciplinaires, la création d’une base de données documentaire centralisée, et la mise à disposition d’une boîte à outils opérationnelle. 

Dernier axe, la présence sur le territoire avec un maillage territorial renforcé, et la création et l’animation d’événements communs avec l’ensemble de la filière. 

Rose Colombel
Photo de une : ©Adobe Stock

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

MaPrimeRénov' : jusqu'à 90 % du devis pris en charge pour les plus modestes - Batiweb

MaPrimeRénov' : jusqu'à 90 % du devis pris en charge pour les plus modestes

Ce dimanche 27 septembre, la ministre du Logement Emmanuelle Wargon a apporté des précisions sur l'évolution du dispositif d'aide à la rénovation énergétique « MaPrimeRénov' », qui sera étendu aux ménages les plus aisés, ainsi qu'aux bailleurs privés et copropriétés. Parmi les annonces : le simulateur d'aide devrait notamment être dévoilé le 5 octobre prochain, et les travaux pourront être entrepris dans la foulée. Cette aide pourra couvrir jusqu'à 90 % du devis pour les foyers les plus modestes, avec un effet dégressif passant à 75 %, 60 %, et 40 % pour les plus aisés.
CEE : lancement d’un appel à financement pour la rénovation des copropriétés - Batiweb

CEE : lancement d’un appel à financement pour la rénovation des copropriétés

Ile-de-France Energies annonce le lancement d’un appel à financement pour le programme CEE « RECIF + ». L’initiative, qui n’est autre que l’extension du premier programme « RECIF » vise à pérenniser les outils mis à disposition pour massifier les rénovations d’immeubles en copropriété. Le volume de certificats d’économies d’énergie délivré dans le cadre du programme ne pourra excéder 1 957 TWh cumac sur la période 2021-2023 (pour un prix du CEE fixé à 7 € HT/MWh cumac). Les obligés intéressés ont jusqu’au 17 mai 2021 pour se manifester.
Rénovation énergétique : des moyens insuffisants pour atteindre les objectifs - Batiweb

Rénovation énergétique : des moyens insuffisants pour atteindre les objectifs

Vincent Descoeur et Marjolaine Meynier-Millefert ont présenté, mercredi 10 février, les conclusions de la mission d’information consacrée à la rénovation énergétique des bâtiments. Les travaux ont démontré que le nombre de gestes engagés était « notoirement insuffisant » pour espérer atteindre les objectifs fixés. Pour lever les freins, 52 propositions ont été formulées parmi lesquelles, améliorer le suivi des politiques de rénovation, clarifier l’information auprès des publics, et accompagner la montée en compétences de la filière.
CEE : des « coups de pouce » renforcés pour éviter les fraudes - Batiweb

CEE : des « coups de pouce » renforcés pour éviter les fraudes

Un arrêté publié au Journal Officiel le 13 mars dernier vient renforcer les modalités d’application du Coup de Pouce « Rénovation performante d'une maison individuelle ». La concertation autour de la 5e période des CEE avait en effet soulevé des inquiétudes quant aux « potentielles fraudes » en cours d’initiation. Les mesures promettent un meilleur encadrement du sujet pour les opérations engagées à compter du 1er avril 2021. Nous faisons le point sur les derniers arbitrages.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter