Des architectes s’insurgent contre un projet de centre commercial à la Gare du Nord Architecture | 03.09.19

Partager sur :
Dans une tribune publiée ce mardi 3 septembre dans "Le Monde", un collectif d’architectes, parmi lesquels Jean Nouvel et Roland Castro, ont jugé « inacceptable » le projet de centre commercial et de bureaux à la gare du Nord, estimant que ce serait un grave préjudice pour les passagers, et un frein au rééquilibrage des activités dans Paris.

Depuis plusieurs mois, la SNCF et Auchan (via sa filiale Ceetrus), publient des informations sur un projet de transformation de la gare du Nord, qui créerait plus de 50 000 m2 de surfaces nouvelles, dont un centre commercial de près de 20 000 m2 et des bureaux.

 

Un grave préjudice pour les passagers

 

Jusqu’ici rien de mal, mais un collectif d’architectes dénoncent un projet qui obligerait des centaines de milliers de passagers à traverser ces espaces commerciaux : « Le projet prévoit d’interdire l’accès direct aux quais tel qu’il se pratique aujourd’hui. Qu’il aille à Soissons (Aisne) ou à Bruxelles, le voyageur devra d’abord monter à 6 mètres de hauteur dans le centre commercial, tout à l’est de la gare, puis accéder aux quais par des passerelles, des escaliers et des ascenseurs. Cela veut dire : plus de distance à parcourir et des temps d’accès nettement augmentés », s’insurgent les signataires.

 

« Il s’agit d’abord d’une grave offense aux usagers du transport. La gare du Nord est le principal pôle d’échanges de France et d’Europe : 700 000 voyageurs par jour, dont 500 000 pour le seul trafic de banlieue. Le premier objectif d’une réorganisation de la gare doit être de leur offrir un lieu et un moment d’échanges aussi confortables que possible, dans des parcours quotidiens souvent harassants. Obliger des centaines de milliers de personnes à traverser des espaces commerciaux devient insupportable lorsque ce cadeau au commerce se paie de parcours allongés et inutilement compliqués », ajoutent-ils.

 

Une menace pour le patrimoine et le rééquilibrage des activités

 

Les reproches ne s’arrêtent pas là. Les architectes dénoncent un projet inacceptable sur le plan patrimonial, alors que la gare du Nord est inscrite à l’inventaire des Monuments historiques.

 

Autre inquiétude concernant ce qu’ils estiment être « une grave erreur urbaine » : l’« atteinte à la volonté de rééquilibrer les activités dans Paris, et plus encore dans l’espace du Grand Paris ».

 

Alors que le projet subit un contretemps avec le blocage de son permis de construire, la Commission départementale d'aménagement commercial (CDAC), a par ailleurs rendu un avis défavorable sur l'extension de 16 321 m2 de l'ensemble commercial.

 

Le collectif demande donc à ce que « ce projet pharaonique soit repensé de fond en comble ».

 

C.L.

Photo de une : ©Adobe Stock

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Des artistes de renom pour habiller les gares du Grand Paris Express

Des artistes de renom pour habiller les gares du Grand Paris Express

Alors que la ligne 18 du Grand Paris Express vient tout juste d’être déclarée d’utilité publique, Philippe Yvin, président du directoire du Grand Paris, a rappelé ce mardi « la volonté d’avoir un projet artistique qui accompagne la création architecturale ». 37 équipes d’architectes internationaux auront ainsi la lourde tâche d’aménager les 68 gares du réseau. Le designer Patrick Jouin, quant à lui, sera en charge de la conception du mobilier.
Solutions Composites, une alternative au béton pour l’accessibilité dans les gares

Solutions Composites, une alternative au béton pour l’accessibilité dans les gares

Légères, faciles à transporter et à monter, déplaçables, robustes, résistantes au feu (classe M1-F0), sans séchage… Les solutions composites de la marque éponyme présentent de nombreux avantages et se révèlent être une alternative intéressante au béton, notamment dans les gares, où les contraintes chantier sont très fortes. La SNCF a donc fait appel à l’entreprise pour rendre certaines gares parisiennes accessibles aux personnes à mobilité réduites (PMR), telles qu’Invalides ou Austerlitz. Entretien avec Laurent Destouches, fondateur de Solutions Composites.
Fillon replace les architectes au cœur des débats du Grand Paris :

Fillon replace les architectes au cœur des débats du Grand Paris :

Alors que le projet de loi de Christian Blanc a été adopté par les députés, le Premier ministre François Fillon a déjeuné avec les architectes participant au projet du Grand Paris. Par ce geste, le Premier ministre entend souligner que le Grand Paris ne se limite pas au seul volet « transports » mais relève d'une ambition bien plus vaste en terme d'aménagement et d'urbanisme.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter