Île-de-France : l’agence Giuliani De Lapparent signe la première surélévation en béton de chanvre Architecture | 23.01.17

Partager sur :
En pleine opération de surélévation d’un bâtiment, l’agence Giuliani De Lapparent s’est confrontée à un défi de taille. En effet, un diagnostic effectué en amont de la réalisation a démontré que le bâti était globalement en mauvais état, obligeant les architectes à opter pour une solution légère pour mener leur projet à bien. L’agence a donc choisi un matériau innovant, le béton de chanvre, dont les caractéristiques avantageuses ont été largement démontrées grâce à cet ouvrage…
Mobilisée sur une opération de surélévation en apparence anodine à Boulogne-Billancourt, l'agence d'architecture Giuliani De Lapparent s’est rapidement retrouvée confrontée à de nombreuses contraintes, tant techniques qu’esthétiques.

En effet, le bureau d’étude VP & Green Engineering, également affilié au projet projet, a noté, lors d’un diagnostic préalable portant sur les structures existantes, les matériaux et les éléments porteurs, qu’une première surélévation était déjà en très mauvais état (R+1).

À la recherche d’un matériau léger

« Trouver une solution suffisamment légère pour créer 3 niveaux sur une base d’échoppe sans toucher aux fondations et au rez-de-chaussée » : tel était, dès lors, l’objectif de l’agence d’architecture, qui a d’abord travaillé sur la surélévation déjà existante pour y bâtir deux niveaux supplémentaires. 

 
Le chantier de la surélévation. ©Giuliani De Lapparent Architectes

La construction de la nouvelle surélévation a, quant à elle, nécessité l’utilisation d’un matériau particulièrement léger. Et c’est finalement le béton de chanvre Tradical qui a retenu l’attention des maîtres d’œuvre, avec sa légèreté de 320 kg/m3. « Si l’on avait fait une simulation béton en façade on aurait obtenu un poids sept fois plus lourd », expliquent les acteurs mobilisés sur le projet.

Une longue liste d’atouts

Cependant, le béton de chanvre ne se résume pas qu'à sa légèreté. En effet, il présente de nombreux avantages, à l’instar de ses capacités isolantes exceptionnels. La combinaison du chanvre et de la chaux offre ainsi « d’incontestables atouts en termes d’inertie thermique, de perméance de la façade, et d’équilibre hygrique des parois ».

Le béton de chanvre se distingue également par l’absence de pont thermique, aussi bien pour la jonction paroi/paroi que pour celle entre la paroi et le plancher. Par ailleurs, le bâtiment concerné par l’opération de surélévation se trouvant à proximité d’axes bruyants, l’agence Giuliani De Lapparent recherchait une solution d’isolation acoustique viable – une autre caractéristique du béton de chanvre, puisqu’il répond à l’isolement requis de 35 db.

La garantie d’une sécurité incendie certifiée et une empreinte carbone favorable viennent s’ajouter aux nombreux avantages que présente le béton de chanvre, qui, à l’heure où l’éco-construction est au cœur de toutes les priorités, semble avoir de beaux jours devant lui.

F.C
Photo de Une : ©Giuliani De Lapparent Architectes
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Etienne Tricaud prend les rênes de l'association Bétocib

Etienne Tricaud prend les rênes de l'association Bétocib

Architecte et ingénieur, Etienne Tricaud a été choisi pour remplacer Paul Chemetov à la présidence de l'association Bétocib, qui œuvre pour la valorisation de la construction en béton. Dans le cadre de sa nouvelle fonction, Etienne Tricaud aura notamment la charge de poursuivre la promotion de l'utilisation de ce matériau, tout en mettant en évidence sa capacité à innover.
Et si les façades de l’habitat de demain étaient en ardoise ?

Et si les façades de l’habitat de demain étaient en ardoise ?

S’il n’est pas rare d’utiliser l’ardoise pour les toitures ou les bardages, ce matériau pourrait bien se voir doté d’un nouvel usage ! En effet, Cupa Pizarras a mis au point une nouvelle solution de façade ventilée : Cupaclad. Moderne et esthétique, le résultat s’annonce d’ores et déjà particulièrement prometteur. Tous les détails sur cette nouvelle forme d’utilisation.
La 7e édition du Trophée béton Écoles récompense ses lauréats

La 7e édition du Trophée béton Écoles récompense ses lauréats

La 7e édition du Trophée béton Écoles a désigné ses lauréats. Lors d’une cérémonie organisée jeudi 10 janvier 2019, à la Maison de l’architecture en Ile-de-France, le jury a primé 4 projets et attribué une mention spéciale parmi 10 nominés. Organisé depuis 2012, le concours a pour but de révéler les jeunes talents des écoles d’architecture française, de les parrainer et de leur offrir une visibilité.
Des plaques de béton polysensoriel comme éléments de décoration

Des plaques de béton polysensoriel comme éléments de décoration

Une passionnée du béton a mis au point divers procédés pour faire de ce matériau un élément de décoration à part entière. Sa dernière création, des plaques de béton très fines en BFUP, ont déjà été mises en application pour la nouvelle extension du Lycée Sainte-Marie de Neuilly. Rencontre avec Milène Guermont.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter