La construction de la Tour Triangle remise en cause Architecture | 23.10.14

Partager sur :
La construction de la Tour Triangle à Paris pourrait être bloquée lors d'un vote du Conseil de Paris en novembre. En cause, un « problème de majorité » a reconnu la maire PS de Paris, Anne Hidalgo qui n'est pas soutenue par les seize élus écologistes sur ce projet de gratte-ciel à la Porte de Versailles.

« Je ne souhaite pas traîner ce sujet en essayant de cacher qu'il y a une majorité différente. Je veux que ce soit tranché. Je préfèrerais que ce soit tranché positivement, que cette tour puisse voir le jour parce que cela me parait important pour Paris. Si la majorité n'existait pas au Conseil de Paris, j'en prendrais acte. Je ne vivrai pas cela comme une défaite », a explique la maire de Paris à l'occasion d'un déjeuner presse lundi dernier.

La maire ne demandera pas à ses adjoints Verts de voter pour ou même de s'abstenir sur ce projet, qui fait l'objet d'un « désaccord assumé » depuis la campagne des municipales, a-t-elle précisé.

En situation d' « arbitre », la droite « prendrait une très lourde responsabilité » si elle « n'accompagnait pas le projet ». « Qu'ils ne viennent pas nous donner trop de leçons en matière d'attractivité si c'est le cas », a-t-elle grondé, en rappelant que le projet avait eu au départ les faveurs de l'ancien président Nicolas Sarkozy et de la droite parisienne.

Coût estimé à 535 millions d'euros

Une délibération concernant le déclassement du terrain où doit s'élever la tour doit être soumise au vote des élus lors du prochain Conseil de Paris, les 17 et 18 novembre.

Cette tour, dessinée par les prestigieux architectes suisses Jacques Herzog et Pierre de Meuron, doit culminer à 180 mètres de haut à la Porte de Versailles. A l'intérieur, sont prévus 88 000 m2 de bureaux et 2 600 m2 d'espace accessible au public.

En 2011, le coût de sa construction était estimé à 535 millions d'euros.

D'autres projets en cours

Anne Hidalgo a par ailleurs annoncé lundi son intention d'avancer sur d'autres projets d'urbanisme. Ainsi « la rénovation de la Place des Fêtes (dans le XIXe, pour un coût d'une dizaine de millions d'euros, ndlr) inaugurera à la fin de l'année 2015 le grand programme de réhabilitation des places parisiennes » de la mandature, a-t-elle dit dans sa communication sur le budget.

En outre, « de nouvelles ambitions urbaines seront étudiées, notamment à la Porte Maillot, la Porte de Montreuil, dans le quartier de la Gare Montparnasse et sur Bercy-Charenton ».

C.T (avec AFP)
© Herzog & de Meuron

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Le principe de la tour Triangle autorisée

Le principe de la tour Triangle autorisée

La modification du règlement d'urbanisme du secteur du Parc des expositions, dans le XVe arrondissement de Paris, a été autorisé par les élus parisiens. Elle permettra la construction de la tour Triangle, une gigantesque pyramide de 180 mètres de haut, essentiellement composée de bureaux.
Le projet de Tour Triangle s'effondre

Le projet de Tour Triangle s'effondre

Le Conseil de Paris a rejeté lundi le projet de construction de la Tour Triangle au coeur du Parc des Expositions de la porte de Versailles, par 83 voix contre 78. La mairie compte cependant « déférer » le scrutin devant la justice, le vote secret n'ayant pas été « respecté », selon la maire PS de Paris Anne Hidalgo.
Des systèmes d’élévation innovants pour réhabiliter des tours de grande hauteur

Des systèmes d’élévation innovants pour réhabiliter des tours de grande hauteur

Les « Orgues de Flandre », plus hauts bâtiments d’habitation de Paris, ont récemment fait l’objet d’une réhabilitation thermique menée par Stim Technibat. Des travaux de grande envergure, les quatre tours mesurant entre 82 et 118 mètres. Pour mener à bien ce projet, plusieurs systèmes d’accès ont été utilisés, à l’instar de plateformes sur mâts ou suspendues. Tous les détails sur cette intervention particulièrement spectaculaire.
Paris : les conseillers municipaux écologistes lancent une pétition contre la construction de nouvelles tours

Paris : les conseillers municipaux écologistes lancent une pétition contre la construction de nouvelles tours

Les tours parisiennes ne font toujours pas l’unanimité ! Les conseillers municipaux Europe Écologie Les Verts, soutenus par une dizaine d’associations, ont lancé jeudi 15 février une pétition au titre évocateur : « Stop aux tours à Paris ». Par cette initiative, les élus espèrent que les parisiens seront davantage consultés en amont de la construction de nouvelles tours dans la capitale.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter