Tokyo 2020 : un site de gymnastique tout de bois vêtu Architecture | 30.10.19

Partager sur :
Spécialement conçu pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020, le site qui accueillera les épreuves de gymnastique symbolise « la tradition japonaise du bois ». Le matériau habille en effet l’ensemble du toit du bâtiment. On le retrouve également à l’intérieur : le plafond en forme de dôme ayant été construit à base de mélèze du Japon sans cadre acier. Le site, qui peut accueillir 12 000 spectateurs, doit être transformé en centre d’expositions après les JO.

C’est l’un des rares bâtiment à avoir été construits spécialement pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020 : l’Ariake Gymnastics Centre s’inspire de l’ancestrale architecture japonaise en bois.

 

Révélé le 29 octobre dernier par les organisateurs des JO, le bâtiment qui accueillera les épreuves de gymnastique artistique, rythmique et trampoline, puis la boccia pendant les Jeux Paralympiques, séduit : 2 300 mètres cubes de bois ont été utilisés pour construire ce site aux lignes futuristes. Implanté tout près du village olympique, dans une zone précédemment dédiée au stockage du bois, l'ouvrage donne l’impression d’un « bol en bois flottant près de la baie de Tokyo ». Les murs extérieurs sont faits de longues planches de cèdre tandis que des tubes de soutènement donnent à la structure l’air d’être suspendue.

 

Le bâtiment se veut également le symbole d'un retour aux techniques anciennes de construction nippones. « Ceux qui le voient ressentent sa beauté simple », selon les organisateurs. « Nous pouvons sentir l’odeur du bois et en ressentir la chaleur », a dit à la presse le responsable des sites des JO, Koichi Fukui.

 

Un bois local

 

Le centre Ariake est surmonté d’un plafond en forme de dôme construit à base de mélèze, originaire de Nagano et de Hokkaido, sans cadre acier. Il peut accueillir 12 000 personnes sur de longs bancs en cèdre provenant de la préfecture de Mie, faisant le tour de sa surface.

 

 

 

Après le JO, le site qui a été qualifié de « magnifique » par la Fédération Internationale de Gymnastique, sera transformé en centre d’expositions. Une partie du bois, dont les bancs, sera réaffectée pour le centre mais aussi pour d’autres sites, comme des écoles.

 

Le bâtiment, dont le montant de la construction s’est élevé à 170 millions d’euros, n’est pas le seul faisant écho aux techniques traditionnelles. Le principal stade olympique, conçu par l’architecte Kengo Kuma, utilise aussi largement le bois.

 

R.C 

Photo de une : ©Tokyo 2020 - Uta Mukuo 

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

JO 2024 : Voici les groupements toujours en lice pour construire le Village Olympique

JO 2024 : Voici les groupements toujours en lice pour construire le Village Olympique

La Société de livraison des ouvrages olympiques (Solideo) a dévoilé, vendredi 3 mai, la liste des constructeurs potentiels du futur Village olympique et paralympique qui accueillera les athlètes lors des JO de Paris en 2024. Parmi eux, Bouygues et Eiffage. Le choix final sera annoncé en novembre prochain pour un dépôt des permis de construire début 2020. Le chantier devrait être lancé dès 2021.
Jeux Olympiques et plan interministériel dédié : la filière bois largement soutenue par l’État

Jeux Olympiques et plan interministériel dédié : la filière bois largement soutenue par l’État

Le gouvernement a annoncé le 16 novembre dernier un vaste plan interministériel visant à « relancer la filière forêt-bois ». Dans ce sens, en plus de signer le contrat de filière bois 2018-2022, l’État a identifié 18 actions prioritaires à mener, dont une majorité concerne directement le secteur de la construction. Entre autres, les Jeux Olympiques de 2024 pourraient bien être l’occasion parfaite de démontrer la pertinence du bois, dans un contexte où l’environnement tient une place prépondérante.
Les Jeux Olympiques à Paris ? Une « excellente nouvelle » pour la Filière Béton !

Les Jeux Olympiques à Paris ? Une « excellente nouvelle » pour la Filière Béton !

Alors que l'organisation de l'édition 2024 des Jeux Olympiques se précise pour Paris, nombreux sont les professionnels du bâtiment à considérer l'événement comme un véritable challenge à relever. Parmi eux, Patrick Guiraud, représentant de la Filière Béton, a accepté de revenir, en exclusivité pour Batiweb, sur les grands enjeux que représente l'accueil de la compétition pour les acteurs français du BTP. Entretien.
La filière bois française à l’honneur pour les Jeux Olympiques de 2024

La filière bois française à l’honneur pour les Jeux Olympiques de 2024

Les contours du chantier des Jeux Olympiques de 2024 se précisent, et le moins que l’on puisse dire, c’est que les constructions feront la part belle au bois. Le village olympique et paralympique ainsi que le cluster des médias seront en effet réalisés dans ce matériau biosourcé et renouvelable. L’organisation France Bois 2024 s’est ainsi formée pour accompagner les entreprises dans ce challenge qui constitue une véritable opportunité pour la filière bois française.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter