Un tribunal tout en transparence pour Paris Architecture | 20.04.18

Partager sur :
Conçu par l’architecte Renzo Piano et réalisé par Bouygues, le nouveau Tribunal de Grande Instance de Paris vise à donner une perception plus transparente de la justice. À l’image du bâtiment, dont les 160 mètres de hauteur ont été habillés de vitrages multifonctions signés Saint-Gobain. Retour sur une réalisation qui tend à s’imposer comme modèle.
C’est encore un projet particulièrement emblématique sur lequel Saint-Gobain a pu intervenir à la porte de Clichy, à Paris. Le géant français a en effet été missionné pour équiper de 50 000 m2 de vitrages le Tribunal de Grande Instance de la capitale, imaginé par l’agence Renzo Piano Building Workshop.

Cette dernière a ainsi conçu un nouvel édifice qui vient casser les codes d’une justice « autrefois représentée par des ouvrages gothiques », pour laisser place à « une construction contemporaine en forme de botte culminant à 160 mètres de haut, étendu sur une superficie de 100 000 mètres carrés au sol ». C’est donc l’idée d’une justice plus ouverte et transparente qui a été retenue.

Le Tribunal a reçu le Prix de la Rédaction aux ArchiDesignclub Awards 2018. ©Sergio Grazia

Un concept qui se fait ressentir dans l’esthétique même du bâtiment, orné de vitrages Saint-Gobain. À cela s’ajoutent les objectifs d’écoconception du Tribunal, labellisé BBC (Bâtiment basse consommation), visant une consommation énergétique de 70 kXhep/m2.

Une façade habillée de vitrages haute performance

Il en fallait cependant plus pour rebuter Saint-Gobain, qui a habillé le bâtiment d’une double peau de verre assurant notamment le confort des occupants et l’isolation acoustique et thermique de l’édifice. A l’extérieur, c’est le verre feuilleté extra-clair avec couche de contrôle solaire Coll-Lite St Bright Silver qui a été déployé, tandis que le double vitrage thermique Climaplus a été privilégié pour l’intérieur.

« Des vitrages Vetroflam Cool-Lite (Vetrotech) assurent une protection contre l’incendie couplée à une transparence optimale. La façade du socle qui abrite l’accueil, les salles d’audience, est équipée du vitrage Cool-Lite Skin 054 pour son excellente isolation à la chaleur », ajoute Saint-Gobain.

Par ailleurs, dans le cadre d'une recherche d’esthétisme toujours plus poussée, une double sérigraphie décorative a été appliquée sur le Stadip Silence Seralit Evolution, aussi bien en simple qu’en double vitrage, ainsi que sur les vitrages anti-incendie Contraflam Lite Silence Seralit et Contraflam Silence Seralit (Vetrotech).

« Par ses façades cristallines et ses terrasses arborées qui culminent dans le ciel parisien, le Tribunal offre à la métropole du Grand Paris son premier projet emblématique », se félicite l’industriel français.

F.C
Photo de Une : ©Laurent Zylberman-Graphix-Images
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Tour Triangle : la justice valide le projet de construction - Batiweb

Tour Triangle : la justice valide le projet de construction

Après des années de controverses et de recours, la justice a statué ce lundi 6 mai sur le sort de la très contestée Tour Triangle : aux dernières nouvelles, cette dernière verra bien le jour. Le tribunal administratif a en effet validé le projet de construction après avoir estimé qu’il n’était pas entaché d’illégalité. La première pierre de l’édifice devrait donc être posée en 2020 pour une ouverture avant les Jeux Olympiques de 2024.
Contradictions en cascade autour de l’annulation de l’encadrement des loyers à Paris  - Batiweb

Contradictions en cascade autour de l’annulation de l’encadrement des loyers à Paris

Absurde : c’est probablement le mot qui définirait le mieux la situation autour de l’encadrement des loyers parisiens. Suite à une plainte de plusieurs associations représentant les professionnels de l’immobilier, la justice avait déjà mis fin à ce dispositif en novembre dernier. Si l’État a depuis fait appel, le tribunal a confirmé sa décision ce mardi 26. Un jugement sans grande conséquence, cependant, la loi Elan permettant désormais aux zones tendues de plafonner les loyers.
Une requête déposée devant le Conseil d’État contre le nouveau TGI de Paris - Batiweb

Une requête déposée devant le Conseil d’État contre le nouveau TGI de Paris

L'association la Justice dans la Cité va introduire une requête devant le Conseil d’État pour obtenir l'annulation du permis de construire du nouveau palais de justice de Paris, après avoir été déboutée en première instance et en appel. Son président, l'avocat Cyril Bourayne, estime au sujet de cette requête, qui sera introduite lundi ou mardi, que ses chances sont limitées, mais elles ne sont pas nulles.
L'audacieux projet du futur Palais de justice de Paris - Batiweb

L'audacieux projet du futur Palais de justice de Paris

Le futur palais de justice de Paris, conçu par l'architecte Renzo Piano et réalisé par un groupement d'entreprises mené par Bouygues, regroupera les services du Tribunal de Grande Instance de Paris (TGI) ainsi que le Tribunal de police au cœur du nouveau quartier des Batignolles, dont la mise en service est prévue courant 2017.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter