18 000 emplois dans les travaux publics avec le lancement du projet Grand Paris Express Collectivités territoriales | 23.01.15

Partager sur :
18 000 emplois dans les travaux publics avec le lancement du projet Grand Paris Express
L'année 2015 verra débuter les travaux du futur métro automatique Grand Paris Express et se créer les premiers emplois liés à ce grand chantier en Ile-de-France. Ce chantier représente 18 000 emplois d'ici à 2018 que les acteurs publics et privés veulent orienter, à travers une convention signée jeudi, vers les Franciliens, et surtout les jeunes et les moins insérés. Explications.

« 2015 sera l'occasion de débuter réellement les travaux », a rappelé Philippe Yvin, président du directoire de la Société du Grand Paris, maître d'ouvrage, lors de ses voeux, annonçant la mise en place « du premier comité de suivi des travaux il y a quelques jours à Champigny » où sera construite une gare importante de la ligne 15.

« Il y aura les premières créations d'emploi » liés au travaux de concessionnaires (dévoiement des réseaux de gaz, eau, électricité, ndlr) pour un montant de « 100 millions d'euros » et des travaux prévus sur deux ans de la ligne 15 sud, le premier tronçon du projet.

Les études menées en amont ont estimé à 18 000 emplois dans 19 métiers les besoins à venir du secteur des travaux publics en Ile-de-France : 6 000 emplois liés au renouvellement normal des salariés et 12 000 générés par cette commande publique inédite.

8 000 emplois dans 19 métiers

« Il faut se préoccuper que ce grand projet d'intérêt national, visant à désenclaver des territoires, profite au maximum aux habitants et particulièrement aux jeunes d'Ile-de-France », a déclaré à la presse Phlippe Yvin, président du directoire de la Société du Grand Paris, maître d'ouvrage du Grand Paris Express.

Cette « convention cadre régionale emploi/formation pour les marchés publics liés à la construction du réseau de transport du Nouveau Grand Paris» a été signée symboliquement à l'agence de Pôle Emploi d'Aubervilliers entre l'Etat, la région Ile-de-France (compétente sur la formation professionnelle et l'apprentissage), Pôle Emploi, les Missions locales de l'emploi, l'Education nationale via ses trois recteurs d'académie, la SGP et les représentant des fédérations de travaux publics de l'Ile-de-France et des Scop de BTP IDF-Normandie-Centre.

L'idée est de fluidifier les relations entre tous ces acteurs pour faire correspondre les qualifications des salariés ou chômeurs francilien avec les futures offres d'emploi. Le site internet de Pôle Emploi devrait centraliser les offres et demandes liés à ce grand chantier dans un espace dédié appelé Grand Paris emploi. 

Simplifications des procédures

D'autre part, deux « échéances importantes » attendent la SGP en 2015: « le dépôt des permis de construire des gares de la ligne 15 sud » reliant Noisy-Champs au Pont-de-Sévres et la « rédaction des dossiers pour les entreprises de génie civil », toujours pour cette ligne, qui représente 33 km de nouvelles voies en zone dense.

Parlant des délais et procédures, M. Yvin a indiqué que la SGP avait « demandé au gouvernement des simplifications » et que « quelques dispositions de la loi Macron » les concerneront notamment pour les permis de construire des futures gares.

Le « calendrier 2015 s'étend en fait jusqu'à la fin du premier semestre 2016», a souligné M. Yvon, « pour achever l'ensemble des enquêtes publiques (de tous les tronçons du GPE) et présenter les dossiers d'investissement au Conseil de surveillance ».

Son président actuel, le député-maire UDI d'Issy-le-Moulineaux André Santini, achèvera son mandat à l'été. « Au sein de la SGP, nous contribuons à la République » en « réduisant les inégalités injustes qui poussent parfois les gens vers la haine de l'autre », a-t-il déclaré, après un hommage aux 17 victimes des attentats.

« L'un des objectifs qui me tient le plus à coeur est le désenclavement de certains quartiers », a aussi dit Philippe Yvin, pour qui « l'accès à la mobilité est une condition essentielle de la citoyenneté ». « Si des jeunes de Clichy-Montfermeil peuvent aller à l'université en 30 minutes (avec les futurs transports) plutôt qu'en 1H30, on pourra dire qu'on aura fait progresser la citoyenneté métropolitaine », a-t-il conclu.

AFP

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Grand Paris Express : la ligne 15 sud déjà en retard, la ligne 16 à l'heure

Grand Paris Express : la ligne 15 sud déjà en retard, la ligne 16 à l'heure

La ligne 15 du Grand Paris Express devrait voir le jour en 2022 au lieu de 2020, a annoncé le président du directoire de la Société du Grand Paris (SGP), Philippe Yvin, dans un entretien à la lettre spécialisée Mobilettre. Un retard stratégique pour accorder notamment au projet plus de temps d'étude. En revanche, la ligne 16 sera livrée dans les temps. Explications.
Grand Paris Express : quel impact sur les prix immobiliers ?

Grand Paris Express : quel impact sur les prix immobiliers ?

Le futur métro automatique Grand Paris Express, dont les travaux ont débuté en mai, aura-t-il un impact sur les prix immobiliers des quartiers accueillant les nouvelles gares ? Pour le déterminer, la Société du Grand Paris et la Chambre des notaires de la capitale viennent de s'associer pour mener deux études approfondies sur le sujet. Explications.
Grand Paris Express : une charte entre opérateurs pour respecter les délais de travaux

Grand Paris Express : une charte entre opérateurs pour respecter les délais de travaux

La Société du Grand Paris, maître d'oeuvre du métro Grand Paris Express, a signé lundi une charte avec les entreprises qui devront déplacer leurs réseaux afin que les travaux du premier tronçon se déroulent dans les délais. La ligne 15 sud, qui reliera à l'horizon 2020 le Pont-de-Sèvres à Noisy-Champs nécessite d'importants travaux de déplacement de réseaux d'eau, d'énergie, de communication.
Grand Paris Express, ça bouge du côté de la ligne 14

Grand Paris Express, ça bouge du côté de la ligne 14

La ligne 14 est un des axes stratégiques du futur Grand Paris Express. Elle devra relier, d’ici à 2024, Pleyel (nord de Paris), où sera installé le village olympique, à l'aéroport d'Orly. Elle sera connectée aux lignes 18 et 15 et assurera plusieurs correspondances avec les lignes actuelles du métro parisien, dont la station de métro Olympiades, dans le 13ème à Paris. Deux groupements d’entreprises viennent de remporter des lots importants.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter