À Paris, la vente des HLM à leurs occupants fait débat

Collectivités territoriales | 02.05.18
Partager sur :
À Paris, la vente des HLM à leurs occupants fait débat - Batiweb
Vendre 1% du parc social de la Ville de Paris tous les ans : c’est l’une des propositions du projet de loi Elan. Si elle est, sans surprise, soutenue par les élus LREM, les soutiens de la maire Anne Hidalgo, eux, redoutent un effet néfaste, notamment sur les prix de ces biens censés accueillir des ménages modestes. Tour d’horizon des arguments avancés par les deux camps.
Présenté le 4 mars dernier, le projet de loi Elan consacrait un large panel de propositions au logement social. Parmi ces dernières, l’une d’elles recommande, dans le cadre d’un plan quinquennal, de vendre chaque année 1% du parc social à ses occupants.

Afin d’expérimenter cette initiative, les élus macronistes de la Ville de Paris ont proposé de l'appliquer à la capitale, au grand dam de l’exécutif d’Anne Hidalgo, estampillé PS. Cette proposition fera ainsi l’objet d’un débat dès cette semaine en Conseil municipal.

Un projet qui a peu de chance de se concrétiser

Du côté des défenseurs, un argument est largement repris. La vente d’un logement social permettrait en effet de construire trois biens supplémentaires. « Toutes les communes s’y mettent, on ne voit pas pourquoi Paris resterait à l’écart », ajoute Jérôme Dubus, porte-parole du groupe PPCI pro-Macron.

Si la politique d’Anne Hidalgo est critiquée pour sa « position idéologique », l’exécutif en place s’en défend. Pour Ian Brossat, adjoint PCF au logement, les estimations de l’opposition relèvent d’une « aberration totale ». « Un logement social qu’on vend est un logement que l’on livre à la spéculation », estime-t-il.

À cet effet s’ajouteraient, toujours d’après Ian Brossat, des risques de dégradation du fait du manque de moyens nécessaires au bon entretien du logement par les nouveaux propriétaires, généralement de condition modeste dans le parc social. « C’est la politique des années 1960 consistant à construire des ghettos », s’offusque-t-il.

Au moins la proposition ouvre-t-elle un « vrai débat qui renvoie à deux conceptions », souligne Ian Brossat.

F.C (avec AFP)
Photo de Une : ©Fotolia
Redacteur
La sélection de la semaine
Fenêtre de rénovation DPQ-82 R65 - Batiweb

La fenêtre PVC DPQ-82 R65 garantit une efficacité énergétique au plus haut niveau et de nombreuses...


STIX A600 EVOLUTION : colle sols souples - Batiweb

La colle STIX A600 EVOLUTION est une colle acrylique hautes performances sans solvant. Elle dispose d’une technologie...


Panneaux Sandwich Isolants Gamme BENCHMARK Evolution en QuadCore - Batiweb

La gamme BENCHMARK Evolution en QuadCore® est constitué de panneaux sandwich isolants plans à fixations...

Dossiers partenaires
Nouveau : DokaRex, le bracon de stabilisation ergonomique - Batiweb

Rapide, léger et précis, le nouveau bracon de stabilisation DokaRex vous sera utile sur vos chantiers pour la pose de …


Une protection solaire architecturale pour une maison d’édition française - Batiweb

À Pau, ville française frontalière de l’Espagne, la maison d’édition Pyrénées Presse se dote d'une façade flambant neuve…


Logiciel de gestion des temps et activités (GTA) : un suivi et une organisation plus faciles des équipes sur les chantiers - Batiweb

Les métiers du BTP demandent un suivi spécifique et parfois complexe au sein d’une entreprise. Pour planifier et gérer p…