A Paris, le dispositif « Eco-Rénovons » séduit les copropriétés Collectivités territoriales | 19.01.17

Partager sur :
Lancée en mai 2016, l’opération « Eco-rénovons » de la Ville de Paris est un succès. En effet, 340 bâtiments en copropriété représentant 11 000 logements parisiens se sont portés déjà candidats pour démarrer le dispositif. Pour rappel, l’objectif est la rénovation thermique de 1 000 immeubles parisiens. Le dispositif est doté de 35 millions d’euros sur 5 ans.
A Paris, les copropriétés représentent 75% du nombre total de logements, et plus de 90% d’entre elles ont été construites avant la première réglementation thermique de 1974. Afin de diminuer leurs émissions de gaz à effet de serre et améliorer le confort de ses habitants, elles sont, depuis mai 2016, ciblées en priorité par le programme « Eco-rénovons Paris ».

Le dispositif, lancé par l’édile de Paris Anne Hidalgo, vise la rénovation thermique de 1 000 immeubles parisiens dont 300 chantiers de rénovation d’ici 2020. A terme, ce programme « ambitieux » permettrait d’économiser 4 420 tonnes de CO2 et de créer 2 500 emplois, selon la mairie de Paris.

Un bilan « positif »

Moins d’un an après son lancement, Célia Blauel, adjointe EELV à l’Environnement de la Maire de Paris, a indiqué que le premier bilan du dispositif « est extrêmement positif, au-delà de ce que j’avais imaginé ».

En effet, plus de 340 copropriétés se sont portées candidates pour démarrer le dispositif et bénéficier ainsi d’un accompagnement. Doté de 35 millions d’euros sur cinq ans, ce plan de rénovation permet aux propriétaires souhaitant engager des travaux de rénovation énergétique de bénéficier d’un accompagnement.

La Ville les aide gratuitement à monter des dossiers de diagnostic, à trouver des architectes, des financements, à comprendre les règlementations, etc. avant la phase proprement dite de travaux.

A Paris, le chauffage représente à lui seul 60% de la consommation énergétique des bâtiments et c’est « la deuxième source d’émissions de gaz à effet de serre, après le transport », a précisé Mme Blauel.

« Réduire la consommation énergétique de son logement est donc une action de poids pour lutter contre le changement climatique », estime ainsi la mairie de Paris dans un communiqué.

Parmi les 300 chantiers de rénovation prévus, le programme « Eco-rénovons Paris » prévoit d’accompagner 100 projets de surélévation, et de subventionner 150 projets de végétalisation. Les travaux d'isolation thermique, de végétalisation des toits, peuvent faire baisser une facture de 15 à 40%, selon la mairie.

Nouvel appel à candidatures

Lors de la visite d’un chantier de rénovation, Célia Blauel a annoncé le lancement d’un nouvel appel à candidatures. Pour rappel, toutes les copropriétés « qui ont envie de réfléchir à un projet de rénovation énergétique sont éligibles au programme ». L’accent sera mis sur les immeubles « haussmanniens » et traditionnels parisiens, dont les habitants pensent que la rénovation « c'est compliqué alors que ce n’est pas forcément le cas », selon l’élue écologiste.

« Plus il y a de candidats, plus il y a de réalisations concrètes et moins il y a de réticences. Les premiers copropriétaires pilotes sont les meilleurs ambassadeurs du dispositif », a-t-elle dit.

Dans le cadre de son plan Climat, la Ville rénove de son côté 4 500 logements sociaux par an et a lancé des programmes pour les écoles et les piscines.

R.C (Avec AFP)
Photo de une : ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

La rénovation énergétique des copropriétés, nouvelle priorité du BTP - Batiweb

La rénovation énergétique des copropriétés, nouvelle priorité du BTP

Arriver à une diminution d’au moins 38 % de la consommation d’énergie d’ici 2020 est l’objectif des travaux de rénovation énergétique des immeubles existants. Cette donnée a été rappelée par Philippe Pelletier, Président du Plan Bâtiment Grenelle, au cours de la conférence intitulée « Rénovation positive ». Le gouvernement Ayrault a également annoncé son intention de mettre en œuvre 600.000 nouveaux logements par an, en lieu et place des 300.000 jusque-là programmés. Cette volonté implique d’encourager les copropriétés privées à réaliser ces travaux. Celles-ci représentent 8,5 millions de logements, soit 1/4 des résidences principales.
Les copropriétaires parisiens plus attachés à l'esthétique qu'aux performances énergétiques - Batiweb

Les copropriétaires parisiens plus attachés à l'esthétique qu'aux performances énergétiques

Selon une étude publiée par l'Agence départementale d'information sur le logement (Adil 75), les copropriétaires parisiens attachent davantage d'importance aux travaux liés à l'apparence de leur immeuble, plutôt qu'aux travaux de rénovation énergétique. Ainsi, les travaux réalisés embarquent rarement un objectif de performance énergétique en raison des coûts qui restent un frein, malgré les aides. Explications.
Les syndics professionnels mobilisés pour la rénovation énergétique des copropriétés - Batiweb

Les syndics professionnels mobilisés pour la rénovation énergétique des copropriétés

Le second volet de la charte de mobilisation en faveur de la rénovation énergétique des logements en copropriété vient d'être signé par les syndics professionnels et les réseaux de syndics. Initiée par le Plan Bâtiment durable, avec le concours de l'Agence Parisienne du Climat, cette charte concerne plusieurs millions de logements, et plusieurs centaines d'agences. Détails.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter