Des préconisations pour lutter contre les inégalités territoriales Collectivités territoriales | 25.10.19

Partager sur :
Le conseil économique, social et environnemental (CESE) a adopté mercredi 23 octobre un avis rapporté par Yann Lasnier et Dominique Riquier-Sauvage plaidant pour un aménagement du territoire plus équilibré. Dans cet avis, les deux rapporteurs formulent 14 préconisations pour lutter contre les disparités territoriales et renforcer la cohésion sociale. Détails.

D'importantes inégalités territoriales et sociales

 

Alors que 29 % de la population française vit dans les 22 principales métropoles, soit sur seulement 2 % du territoire national, le CESE souligne que la montée en puissance des métropoles accentuent les disparités, et « nourrit dans l’esprit d’une partie de la population le sentiment d’un accroissement des inégalités sociales et du primat de l’urbain ».

 

S’il est vrai que ces métropoles concentrent prioritairement les emplois, les investissements, les transports et les commerces, les inégalités sociales se retrouvent toutefois au sein même des grandes villes, qui accueillent aussi bien des ménages aisés que des ménages très modestes.

 

Le rapport mené par Yann Lasnier et Dominique Riquier-Sauvage formule ainsi 14 préconisations pour un aménagement du territoire plus équilibré et plus de cohésion sociale.

 

Renforcer le rôle de l’Etat et des collectivités

 

Dans ces préconisations, le CESE appelle notamment à « une implication forte de l'État, en tant que garant et arbitre de la cohésion territoriale ». « Il lui revient de déterminer en la matière les règles et les principales orientations, d'établir les priorités en concertation avec les collectivités territoriales », souligne-t-il.

 

Les rapporteurs proposent également de rendre obligatoire la réunion de la conférence métropolitaine des maires des communes membres au moins deux fois par an, et de renforcer leur mission consistant à veiller à l’équilibre territorial.

 

Ils demandent une meilleure coopération entre les métropoles et les autres territoires (communes, espaces ruraux etc.) par la conclusion de contrats de réciprocité, « en inscrivant cet impératif dans la loi ».

 

Mettre l’accent sur les transports et les services publics

 

Concernant les petites communes, ils estiment nécessaire de « renforcer et accélérer l’accès aux services publics via un moratoire sur leur fermeture et d’instaurer un socle minimum de services publics ».

 

Côté transports, les rapporteurs soulignent l’importance des plans de développement des mobilités douces et des transports en commun de proximité, et notamment des lignes d’autocar reliées aux gares TER ou RER dans le périurbain.

 

Pour désengorger les métropoles et les transports en commun, le CESE préconise aussi le développement du télétravail.

 

Enfin, ils appellent à accélérer le déploiement du très haut débit dans tous les territoires pour lutter contre « l’illectronisme », et préconisent « un plan national de formation et d’accompagnement des populations ».

 

C.L.

Photo de une : ©Adobe Stock

 

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Les habitants des petites communes sont les plus satisfaits de leur logement

Les habitants des petites communes sont les plus satisfaits de leur logement

Ce mardi 8 octobre avait lieu la présentation du troisième baromètre Qualitel/Ipsos. Cette année, le thème de la qualité du logement dans l’attractivité des territoires a été retenu. 80 questions ont été posées à 4850 personnes âgées de plus de 18 ans. Elles ont évaluées leur logement en fonction de nombreux critères et ont été interrogées sur leurs aspirations. Il en ressort que les habitants des communes de moins de 2000 habitants sont bien plus satisfaits et attachés à leur logement que les franciliens.
Logement social : 615 communes sanctionnées par la loi SRU

Logement social : 615 communes sanctionnées par la loi SRU

Adoptée en 2000, la loi relative à la solidarité et au renouvellement urbains (dite « loi SRU ») impose aux communes de plus de 3 500 habitants (ou 1 500 pour l’ïle-de-France) de disposer d’au moins 25% de logements sociaux. Or, cette année, 615 communes devront s’acquitter de pénalités pour non-respect de la loi, telles que Le Cannet, Antibes, Aix-en-Provence, Saint-Maur-des-Fossés ou encore Nogent-sur-Marne.
La 6e campagne de labellisation EcoQuartier est lancée

La 6e campagne de labellisation EcoQuartier est lancée

Les ministères de la Transition écologique et solidaire et de la Cohésion des territoires ont lancé la 6e campagne de labellisation des EcoQuartiers. Cette sixième vague vise le maintien d’un rythme soutenu d’engagement des collectivités avec un objectif de 100 nouveaux projets d’EcoQuartiers engagés dans la démarche tous les ans. Les ministères attendent également une association accrue des citoyens.
Logement social : Valls reste ferme face aux communes carencées

Logement social : Valls reste ferme face aux communes carencées

Le Premier ministre Manuel Valls a profité d’un déplacement dans les Bouches-du-Rhône pour faire le point sur les actions menées par le gouvernement en faveur de la loi SRU, qui oblige les communes à disposer d’un certain quota de logements sociaux. 16 ans après son adoption sous Lionel Jospin, 1 115 collectivités sont encore en retard en matière de logement social.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter