Jeux Olympiques 2024 : la ministre des Transports donne un coup de fouet aux chantiers du Grand Paris Express

Collectivités territoriales | 02.02.18
Partager sur :
Jeux Olympiques 2024 : la ministre des Transports donne un coup de fouet aux chantiers du Grand Paris Express  - Batiweb
Les avertissements de la Cour des comptes quant à des dépassements budgétaires dans le cadre du Grand Paris Express n'auront pas suffi à arrêter à Elisabeth Borne ! La ministre des Transports a en effet récemment fait part de sa volonté de lancer au plus vite les chantiers de nouveaux tronçons du futur métro. Une initiative qui s'inscrit dans le cadre de l'accueil des Jeux Olympiques par la capitale française en 2024.
Parmi les infrastructures qui manquent encore à Paris pour permettre à la ville d'accueillir les Jeux Olympiques de 2024 comme il se doit, les transports occupent une place préoccupante. En effet, comment permettre aux (nombreux) visiteurs attendus et aux athlètes de se déplacer, alors même que le projet du Grand Paris Express fait toujours débat ?

Préférant éviter tout retard dans les travaux, le métro étant initialement censé fonctionner dès 2023, la ministre des Transports Elisabeth Borne a adressé une missive dans laquelle elle affirme que le gouvernement lancera rapidement la réalisation de nouveaux tronçons.

Dans ce cadre, le budget 2018 de la Société du Grand Paris, en charge du projet, se verra modifié en vue de la construction des prolongements nord et sud de la ligne 14, « colonne vertébrale du réseau » d'après la ministre, et du tronc commun des lignes 16 et 17. La 14, entre autres, est une véritable priorité, puisqu'elle permettra de relier Pleyel, où devrait se situer le village olympique, à l'aéroport d'Orly ainsi qu'à plusieurs sites où se tiendront les compétitions.

Déjà des retards à envisager

Pour les autres lignes, en revanche, rien n'est gagné ! Il y a une semaine, le Premier ministre Edouard Philippe recevait les élus franciliens dans le cadre d'une concertation visant à « arrêter leur calendrier réaliste de livraison et leurs coûts », au risque de retarder les chantiers du Grand Paris Express.

Par ailleurs, d'ici à mi-février, deux groupes de travail seront en charge du « calage d'un planning consolidé réalisé » du projet et de l'identification de « solutions de renforcement et d'adaptation de dessertes » dans le cas où l'arrivée du super-métro sera trop retardée.

Enfin, une autre réunion avec les élus sera l'occasion de dresser le bilan de ces nombreuses réflexions avant d'établir un nouveau calendrier. Celui-ci sera par la suite présenté lors d'un conseil de surveillance de la Société du Grand Paris, en mars prochain.

F.C (avec AFP)
Photo de Une : ©Fotolia
Redacteur
filter_list

Sur le même sujet

Quatre lignes sur cinq du Grand Paris Express déclarées d’utilité publique - Batiweb

Quatre lignes sur cinq du Grand Paris Express déclarées d’utilité publique

Les choses s’accélèrent encore pour la Société du Grand Paris ! En début de semaine, l’organisme annonçait que la ligne 15 du Grand Paris Express venait d’être reconnue d’utilité publique dans sa globalité, conduisant au lancement de la phase travaux. Aujourd’hui, c’est au tour de la ligne 17 Nord de faire l’objet d’un décret au Journal officiel. Ainsi, sur les cinq lignes du futur métro francilien, seule la 18 n’a pas encore été reconnue d’utilité publique.
Les collectivités s’opposent au budget du Grand Paris Express - Batiweb

Les collectivités s’opposent au budget du Grand Paris Express

Bien que déjà très avancé, le Grand Paris Express fait toujours polémique ! Vendredi dernier, les collectivités franciliennes ont en effet décidé de ne pas voter le budget initial 2018 de la Société du Grand Paris. Une manière pour elles de « tirer la sonnette d’alarme » quant aux « tergiversations » de l’État, qui tarde à rendre ses arbitrages définitifs. Explications.
Grand Paris Express : une charte entre opérateurs pour respecter les délais de travaux - Batiweb

Grand Paris Express : une charte entre opérateurs pour respecter les délais de travaux

La Société du Grand Paris, maître d'oeuvre du métro Grand Paris Express, a signé lundi une charte avec les entreprises qui devront déplacer leurs réseaux afin que les travaux du premier tronçon se déroulent dans les délais. La ligne 15 sud, qui reliera à l'horizon 2020 le Pont-de-Sèvres à Noisy-Champs nécessite d'importants travaux de déplacement de réseaux d'eau, d'énergie, de communication.
18 000 emplois dans les travaux publics avec le lancement du projet Grand Paris Express - Batiweb

18 000 emplois dans les travaux publics avec le lancement du projet Grand Paris Express

L'année 2015 verra débuter les travaux du futur métro automatique Grand Paris Express et se créer les premiers emplois liés à ce grand chantier en Ile-de-France. Ce chantier représente 18 000 emplois d'ici à 2018 que les acteurs publics et privés veulent orienter, à travers une convention signée jeudi, vers les Franciliens, et surtout les jeunes et les moins insérés. Explications.