L'Etat débloque 4,7 milliards d'euros et rachète 3.000 logements vacants Collectivités territoriales | 04.02.10

Partager sur :
L'Etat débloque 4,7 milliards d'euros et rachète 3.000 logements vacants Batiweb
L'Etat va débloquer 4,7 milliards d'euros en 2010 pour aider à la construction de 140.000 logements sociaux, annonçait Benoist Apparu. De plus, 3.000 logements vacants seront rachetés en Ile-de-France pour les confier aux HLM.
Deux jours après la publication du rapport de la Fondation Abbé-Pierre le ministre a exposé la "politique du logement social" en 2010 lors d'une conférence. Il a ainsi détaillé les priorités du gouvernement en matière de logement social pour l'année, dont le déblocage de 4,7 milliards d'euros d'aides dédiés à la construction d'environ 140.000 logements locatifs sociaux.

L'Etat devrait également reprendre l'idée des rachats de logements vacants par les offices HLM, lancée la veille par Benoist Apparu. Ce rachat ne concernerait que l'Ile-de-France, région la plus touchée par le mal logement. Les associations d'aides aux démunis devront assurer la gestion de ce nouveau parc. "Nous nous sommes fixé l'objectif d'achat de 3.000 logements vacants cette année en Ile-de-France", a déclaré M. Apparu.

Pour inciter les particuliers à vendre leur bien, l'Etat leur permettra de "bénéficier d'une exonération des plus-values immobilières sur la cession". Pour les entreprises propriétaires, "la plus-value résultant de la vente d'un bien à un organisme HLM est imposée seulement à 16,5% au lieu de 33,33%". Bel effort !

Laurent Perrin (source AFP)

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Les trois priorités de Sylvia Pinel en faveur du logement Batiweb

Les trois priorités de Sylvia Pinel en faveur du logement

A l'occasion de sa réunion avec le collectif des associations unies Sylvia Pinel, ministre du Logement et de l'Egalité des territoires a présenté ses trois priorités en matière d'hébergement et d'accès au logement pour les personnes sans domicile ou susceptibles de le devenir. Plusieurs actions sont déjà lancées depuis juin dernier mais la Ministre compte faire d'autres annonces à l'automne.
« Le logement ne coûte pas à l’État, il lui rapporte »  Batiweb

« Le logement ne coûte pas à l’État, il lui rapporte »

Dans le cadre du Grand débat national, l’Union Sociale pour l’Habitat présente « Les Hlm, une chance pour la France ». Le document revient sur le rôle des organismes de logements sociaux et démêle le vrai du faux. Le logement social est « le patrimoine de ceux qui n’en ont pas ». Le défendre, c’est penser « à son avenir », estime le mouvement Hlm.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter