La création de logements sociaux est restée stable en 2019 Collectivités territoriales | 04.02.20

Partager sur :
La création de logements sociaux est restée stable en 2019 Batiweb
L’objectif de 110 000 logements sociaux créés par an a été atteint pour l’année 2019, a annoncé Julien Denormandie, ministre du Logement, à l’occasion du 25e rapport de la Fondation Abbé Pierre. Si la production est restée stable, le nombre de prêts locatifs aidés d’intégration (PLAI) s’est rapproché du record de 2016, et les logements locatifs intermédiaires ont augmenté de +34 % en un an.

Le ministre du Logement a annoncé, à l’occasion de la 25e journée annuelle de la Fondation Abbé Pierre, les premiers chiffres de la construction de logements sociaux en France métropolitaine pour l’année 2019.

 

De bons résultats pour les PLAI et le logement locatif intermédiaire

 

L’an passé, 110 000 logements sociaux ont été créés, dont près de 34 000 prêts locatifs aidés d’intégration (PLAI). Un record proche de l’année 2016, qui avait dénombré 34 081 PLAI.

 

« Ces résultats sont d’autant plus satisfaisants qu’ils se concentrent dans les territoires les plus tendus, notamment en Ile-de-France avec 10 500 PLAI financés au titre du fond national des aides à la pierre et de l’ANRU », s’est félicité le Ministère de la Cohésion des territoires dans un communiqué publié ce vendredi 31 janvier.

 

Même satisfaction du côté des logements locatifs intermédiaires. Plus de 12 000 ont été agréés, soit +34 % par rapport à l’année 2018.

 

109 088 autorisations ont par ailleurs été délivrées. Un chiffre stable par rapport à l’an passé. Après une période de repli dans un contexte d’économies budgétaires demandées par le gouvernement au monde HLM, un accord avait été trouvé au printemps dernier.

 

« 2019 aura été une année forte en construction de logements sociaux. Nous ne lâcherons pas nos efforts pour poursuivre cette dynamique. La réussite du plan quinquennal pour le logement d’abord passe par un effort constant sur la production de logements très sociaux », a conclut Julien Denormandie.

 

C.L.

Photo de une : ©Adobe Stock

 

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Le mal-logement concerne 1,2 million de franciliens Batiweb

Le mal-logement concerne 1,2 million de franciliens

La Fondation Abbé Pierre a dévoilé, mardi 8 octobre, les résultats de son enquête portant sur le mal-logement en Ile-de-France. Alors que les franciliens gagnent 26% de plus que les autres Français, leur loyer est 52% plus élevé. La fondation explique que la proportion de ménages pauvres dans la région a augmenté deux fois plus vite que dans le reste du territoire entre 2004 et 2012. Résultat, sur les 4 millions de personnes mal logées en France, 1,2 million vivent en Ile-de-France.
Le gouvernement et le monde HLM trouvent un accord Batiweb

Le gouvernement et le monde HLM trouvent un accord

Les bailleurs sociaux et le gouvernement ont trouvé un accord hier, mercredi 25 avril, concernant les économies à réaliser pour le monde HLM. Le gouvernement a accepté de réduire les économies de 1,5 milliards d’euros à 950 millions pendant trois ans. Des économies en partie prises en charge par Action Logement – à hauteur de 300 millions d’euros par an – et par la Caisse des dépôts – à hauteur de 50 millions d’euros par an.
Baisse du nombre de logements sociaux financés par le gouvernement en 2018 Batiweb

Baisse du nombre de logements sociaux financés par le gouvernement en 2018

Nouveau coup dur pour le monde HLM ! Alors que le secteur fait l'objet d'une importante réforme, le ministre Julien Denormandie a indiqué le 1er février sur Franceinfo que le nombre de biens sociaux financés par l'État était en baisse l'année passée. De fait, 109 000 logements seront produits en 2019, contre 113 000 l'an dernier. Seule catégorie en hausse : celle des Prêts locatifs aides d'intégration (PLAI), destinés aux ménages les plus démunis. Précisions.
Projet de loi de finances 2018 : quel impact pour le BTP ? Batiweb

Projet de loi de finances 2018 : quel impact pour le BTP ?

Très attendu par les Français, le Projet de loi de finances 2018 (PLF), le premier du quinquennat Macron, a enfin été dévoilé ce mercredi 27. Si une part importante du budget a été attribuée à la sécurité et à l’environnement, le ministère de la Cohésion des territoires, lui, s’est vu octroyer un budget de 16,5 milliards d’euros. Une somme largement en baisse par rapport à 2017, mais grâce à laquelle Jacques Mézard entend bien répondre aux objectifs de la Stratégie logement du gouvernement.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter