B. Griveaux propose une aide pour l’achat d’un logement parisien

Collectivités territoriales | 03.02.20
Partager sur :
B. Griveaux propose une aide pour l’achat d’un logement parisien - Batiweb
Benjamin Griveaux, candidat La République en Marche aux élections municipales de Paris, expose au fur et à mesure certaines de ses idées pour améliorer la vie des parisiens à l’approche du scrutin. Le candidat à la mairie de Paris propose un système d’aide à l’achat qui a fait réagir Laurent Vimont, président du réseau d'agences immobilières Century 21, qui dénonce une mesure qui risquerait de faire augmenter encore davantage les prix.

Le candidat LREM à la mairie de Paris, Benjamin Griveaux, propose, pour contrer les prix exorbitants des loyers et du prix à l’achat des appartements parisiens, une proposition pour « aider (les classes moyennes) à devenir propriétaires ». 

 

Le prix du mètre carré avoisine désormais les 10 000 € et ne permet plus aux foyers modestes ni des « classes moyennes » d’acheter un logement dans la capitale. Pour remédier au problème, Benjamin Griveaux propose que la mairie de Paris verse jusqu’à 100 000€ d’apport aux ménages souhaitant acheter leur résidence principale dans Paris. 

 

Cet apport permettrait aux ménages modestes de pouvoir prétendre plus facilement à un prêt immobilier, comme le souligne le candidat LREM « à Paris, quand vous n’avez pas d’apport, vous ne pouvez pas acheter. C’est la pire des inégalités ».

Bien conscient des prix des logements à Paris, Benjamin Griveaux estime que cet apport représente « l'équivalent d'une chambre pour une famille qui s’agrandit »

 

Quelles contreparties ? 

 

Cet apport ne sera pas sans conséquence. En effet, dès lors qu’un ménage ayant bénéficié de cette aide déménagera « la ville prendra une part de la plus-value qui sera plafonnée autour de 20 % du prix du bien ».  L’objectif de cette aide, prévue par le candidat à la mairie de Paris, est l’acquisition de 20 000 logements. Pour financer cette opération le candidat prévoit de mettre « 700 millions d'euros sur la table, et de lever sur les marchés 1,3 milliard d’euros » au cours de son mandat. 

 

Cette mesure vise principalement à aider les classes moyennes, avec des couples ayant à charge un enfant et un salaire de 6 000€ par mois à deux. L’entourage politique de Benjamin Griveaux déclare que ces couples gagnent « trop pour accéder au logement social et pas assez pour acheter ». 

 

Mais cette proposition du candidat classé en troisième intention de vote derrière Anne Hidalgo, l’actuelle maire de Paris, n’est pas vue d’un très bon oeil par les professionnels de l’immobilier. Laurent Vimont, président du réseau d’agences immobilières Century 21 a rapidement réagit à cette annonce sur con compte Twitter « voilà une excellente façon de faire monter encore un peu plus les prix de l’immobilier à Paris ». En effet, cela pourrait inciter les vendeurs à augmenter les prix des biens en vente pour les couples bénéficiant de cette aide. 

 

Le candidat, en plus de cette proposition, ne compte pas s’arrêter là. Soutenu par La République En Marche, Benjamin Griveaux a d’autres propositions en faveur du logement. Il souhaite ainsi le « recensement des logements vacants » dans la capitale pour « proposer aux propriétaires de les louer à la ville de Paris, qui les sous-louera aux classes moyennes ». Ces propositions peuvent séduire les jeunes en début de carrière ou les salariés souhaitant se rapprocher de leur lieux de travail, et permettraient au candidat de gagner quelques voix, et ainsi atteindre son objectif : devenir maire de Paris. 

 

J.B

Photo de une ©Adobe Stock 

 

Redacteur
filter_list

Sur le même sujet

Anne Hidalgo veut reloger les classes moyennes dans Paris - Batiweb

Anne Hidalgo veut reloger les classes moyennes dans Paris

La mairie de Paris et candidate à la prochaine élection municipale a annoncé ce mercredi 15 janvier vouloir aider les classes moyennes à se loger dans Paris. Pour cela, elle propose de créer une société immobilière mixte entre public et privé, et de débloquer 20 milliards d’euros pour racheter, transformer et louer des logements aux classes moyennes à un prix 20 % en-dessous du prix du marché actuel.
Des systèmes d’élévation innovants pour réhabiliter des tours de grande hauteur - Batiweb

Des systèmes d’élévation innovants pour réhabiliter des tours de grande hauteur

Les « Orgues de Flandre », plus hauts bâtiments d’habitation de Paris, ont récemment fait l’objet d’une réhabilitation thermique menée par Stim Technibat. Des travaux de grande envergure, les quatre tours mesurant entre 82 et 118 mètres. Pour mener à bien ce projet, plusieurs systèmes d’accès ont été utilisés, à l’instar de plateformes sur mâts ou suspendues. Tous les détails sur cette intervention particulièrement spectaculaire.
Le 4e appel à projets « 10 000 logements HLM accompagnés » est lancé ! - Batiweb

Le 4e appel à projets « 10 000 logements HLM accompagnés » est lancé !

L’Union sociale pour l’habitat et le Ministère de la Cohésion des territoires ont lancé, le 19 juillet dernier, un quatrième appel à projets « 10 000 logements HLM accompagnés ». Les organismes HLM peuvent déposer leurs projets jusqu’au 5 octobre 2018. Pour rappel, le programme vise à faciliter l’accès et le maintien dans le logement de ménages cumulant des difficultés économiques et sociales.
2014, une bonne année pour les acquéreurs dans l'immobilier ancien - Batiweb

2014, une bonne année pour les acquéreurs dans l'immobilier ancien

Dans son bilan sur le marché de l'ancien en 2014, Century 21 atteste que la baisse des prix s’installe dans l'Hexagone. Après un recul de 1,9 % en 2012, et de 1,8 % en 2013, le prix moyen au m2 enregistre, au niveau national, un repli de -2,8 % en 2014. Pour 2015, les professionnels de l’immobilier ne sont pas plus optimistes. Détails.