Lancement d’un plan de 5 milliards d’euros pour revitaliser les centres-villes Collectivités territoriales | 15.12.17

Partager sur :
Le ministère de la Cohésion des territoires a présenté, jeudi 14 décembre, le plan national « Action coeur de ville ». Doté d’une enveloppe de 5 milliards d’euros sur 5 ans, il vise à redonner
« attractivité et dynamisme » aux centres-villes. Le soutien de l’Etat se formalisera par un contrat cadre qui engagera la commune, son intercommunalité et les partenaires du plan.
Le plan « Action cœur de ville » présenté ce jeudi par le Gouvernement concerne tout particulièrement les villes moyennes qui voient leur centres-villes « délaissés, vidés de leurs commerces, de leurs services et parfois de leurs habitants », a indiqué le premier ministre, Edouard Philippe, lors de la Conférence nationale des territoires. 

L’Etat rappelle en effet que les villes moyennes jouent une rôle
« structurant » pour leur territoire : elles représentent 23% de la population française et 26% de l’emploi total en France. Mais elles font face à de nombreuses difficultés : 82% des villes moyennes ont un taux de chômage supérieur à la moyenne nationale ; le taux de vacance des logements s’élève à 8,2% contre 6,6% nationalement et le taux de pauvreté atteint 17,8% contre 14,5% au niveau national.

« Agir pour les villes revient à renforcer plus largement l’attractivité de tous les territoires. Ces villes sont un atout pour notre pays. Dans le nouveau paysage territorial qui se façonne dans notre pays et dans le monde, ces villes ont un rôle essentiel à jouer, en complémentarité des métropoles et des territoires ruraux », indiquent Jacques Mézard et Julien Denormandie dans un communiqué commun.

Le ministre de la Cohésion des territoires souhaite ainsi faire de ces villes « une priorité nationale (...). Elaboré en concertation et en partenariat avec les élus, les acteurs économiques, techniques et financiers, ce plan est au service des territoires et de leurs habitants, pour leur donner les moyens de maîtriser leur destin, de faire du « sur-mesure » en fonction des besoins réels », précise-t-il.

Revitaliser les centres-villes

Le plan « Action cœur de ville » vise à revitaliser les centres-villes et accompagner les communes qui le souhaitent, dans leurs projets de réhabilitation. Il s’agit de permettre aux villes de « retrouver un meilleur équilibre, pour redonner attractivité et dynamisme à leurs centres ».

Edouard Philippe précise : « Notre pays est confronté depuis des années à des vitrines fermées, des immeubles dégradés, des rues délaissées qui nourrissent un sentiment d'abandon aux lourdes conséquences ».

Pour mener à bien ces actions, le gouvernement a annoncé la mobilisation de plus de 5 milliards d’euros sur cinq ans dont 1 milliard de la Caisse des dépôts en fonds propres, 700 millions en prêts, 1,5 milliard d’Action Logement et 1 milliard de l’Anah.

Le soutien de l’Etat se formalisera par un contrat cadre qui engagera la commune, son intercommunalité et les partenaires du plan. Ce contrat intègrera toutes les démarches en cours d’élaboration.

La rénovation des logements visée par le plan

Le plan s'articule autour de quatre grands axes : « l'ingénierie, le logement, les commerces et les services ». Pour simplifier les démarches, le dispositif « Opération de revitalisation des territoires » (ORT) inscrit dans le projet de loi « Logement » sera mis en place. Il définit un périmètre d’intervention sur la base d’un projet de territoire. Dans le cadre d’une ORT, le préfet mettra en place « un guichet unique » centralisant les demandes de financement qui simplifiera et accélèrera le montage des dossiers et l’accès aux aides de l’Etat et de ses opérateurs.

Des mesures pour les propriétaires et les locataires en centres-villes ont été définies. Le but : inciter à la rénovation des logements et maisons de ville, favoriser le maintien sur place des résidents et renforcer la mixité sociale.

Comme précisé plus haut, dans le cadre de ce plan, l’Anah consacrera 1 milliard d’euros d’aides aux travaux pour la réhabilitation, l’amélioration énergétique et l’adaptation des logements et des immeubles. Un guichet unique de conseil et d’accompagnement personnalisé sera également proposé. Sont également prévues des mesures en faveur de l’amélioration de la gouvernance des copropriétés. L’Anah financera en outre, à hauteur de 40 millions d’euros, les déficits d’opération de rénovation d’immeubles privés dégradés ou insalubres.

Dès 2018, Action Logement investira 1,5 milliard d’euros sous forme de subventions et de prêts pour financer des opérations d’acquisition / amélioration. « Cette intervention redynamisera le cœur des villes, en incitant les salariés et en particulier les jeunes actifs mobiles à s’y installer ».

L’intégralité du dossier « Action cœur de ville » est disponible ici.

R.C
Photo de une : Twitter Officiel ©MezardJacques

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

« Action cœur de ville » : 222 villes vont bénéficier du plan gouvernemental

« Action cœur de ville » : 222 villes vont bénéficier du plan gouvernemental

En décembre dernier, Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires présentait le plan national « Action cœur de ville » dont l’objectif principal est de redonner tout son dynamisme et son attractivité aux centres-villes. Ce mardi, le ministre a révélé la liste des 222 villes qui bénéficieront du programme. 5 milliards d’euros seront mobilisés pour mener à bien les projets des communes retenues. Tous les détails.
Action Cœur de Ville : 518 projets déjà en cours

Action Cœur de Ville : 518 projets déjà en cours

Le 26 juillet dernier, Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires, a réuni le comité de pilotage du dispositif Action Cœur de Ville, l’occasion de dresser un premier bilan de son déploiement. Quatre mois après la sélection des 222 villes retenues dans le cadre du programme national, 518 projets sont prêts. L’engagement de l’ensemble des financeurs des projets atteint les 75 millions d’euros.
Un nouveau partenariat signé pour faciliter l’accès des salariés au logement privé

Un nouveau partenariat signé pour faciliter l’accès des salariés au logement privé

Alors qu’Action Logement pourrait se voir retirer 133 millions d’euros annuels financés par l’Etat, l’organisme a annoncé le renforcement de son partenariat avec l’Anah. Grâce à ce rapprochement, les deux acteurs comptent bien faire front commun pour « faciliter l’accès des ménages en situation de précarité au parc privé ». Tous les détails de cette association.
Rénovation urbaine : L'Anah et l'Anru partenaires jusqu'en 2024

Rénovation urbaine : L'Anah et l'Anru partenaires jusqu'en 2024

Plusieurs ministres ont signé une convention de partenariat entre l'Anah et l'Anru pour 2014-2024 actant la coopération de ces deux agences dans le cadre du Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain (NPNRU). Cette convention porte sur les quartiers métropolitains et sera complétée par la suite par une convention de partenariat associant les deux Agences et le ministère de l’Outre-mer.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter