Les Pays de la Loire toujours plus impliqués dans la construction bois Collectivités territoriales | 15.05.17

Partager sur :
Véritable enjeu de la transition énergétique du bâtiment, la réduction des émissions carbone donne bien du fil à retordre aux acteurs concernés. Et si, finalement, la construction bois était la solution à ce problème ? Une question que s’est posée l’association Adivbois, à l’initiative d’un Appel à manifestation d’intérêt dans le cadre duquel 3 sites ont été retenus en Pays de la Loire pour accueillir des « Immeubles à vivre bois ». Les détails.
Fervent soutien du développement des constructions en bois, l’association Adivbois a dévoilé en octobre dernier des « sites susceptibles d’accueillir des Immeubles à vivre bois » répartis sur l’ensemble du territoire. 24 terrains ont ainsi été retenus englobant plus de 25 millions d’habitants.

Dans ce cadre, pas moins de 3 sites ont été sélectionnés en Pays de la Loire, à Angers, Le Mans et Saint-Herblain – preuve de l’implication de la région dans le développement de la filière bois. Un choix qui n’a pas manqué d’enchanter Atlanbois, organisme oeuvrant justement pour la promotion du bois en Pays de la Loire.

« Au total, les Immeubles à vivre bois couvriront la quasi-totalité du territoire français avec 12 des 13 régions françaises métropolitaines concernées », rappelle Nicolas Visier, directeur de l’interprofession. « En lançant 36 grands immeubles en bois, la France réalise une première mondiale qui s’inscrit dans un contexte favorable pour la filière et dont le potentiel pour la construction et l’aménagement est exceptionnel. »

Un matériau au potentiel pas assez exploité

Pour Atlanbois, aucun doute possible : l’avenir du bâtiment ne se fera pas sans le bois, qui, au-delà de ses atouts environnementaux, dispose de nombreux avantages. « Le bois, c’est notre enfance, notre présent et c’est aussi un matériau du futur. Aujourd’hui, la nouvelle génération revient à des fondamentaux et des valeurs sûres », observe Marie-Cécile Pinson, chargée d’études.

« La France possède un savoir-faire inégalé dans le monde. Elle doit le faire valoir et le faire savoir », poursuit-elle. « Il y a […] un réel savoir-faire français dans la construction », confirme Nicolas Visier.

N’en reste pas moins que « la profession doit lever les freins liés au matériau et capitaliser sur ses atouts », selon Atlanbois. « En se développant, le bois pourra être rapidement plus accessible que le béton. En somme, la filière bois doit faire sa révolution c’est-à-dire monter en compétences, se remettre en cause pour faire bouger les lignes et enclencher une posture de disruption qui pourra donner un nouveau souffle au marché ». En espérant que le projet Immeubles à vivre bois saura, justement, enclencher cette évolution.

F.C
Photo de Une : ©Philippe Ruault
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Certification CTB-B+ : Protac, une entreprise toujours plus engagée

Certification CTB-B+ : Protac, une entreprise toujours plus engagée

Créée en 1995 à Lamballe, Protac, entreprise du Groupe Rose, spécialiste de la construction bois, s’est très vite engagée dans la recherche constante de procédés de fabrication qualitatifs. Tant et si bien que la société a été l’une des premières à être distinguée de la certification CTB-B+. Délivrée par l’Institut FCBA, cette dernière souligne l’efficacité des traitements appliqués au bois, assurant leur durabilité.
Adivbois révèle les sites retenus pour accueillir des Immeubles à vivre bois

Adivbois révèle les sites retenus pour accueillir des Immeubles à vivre bois

Le 7 juin dernier, Adivbois donnait le coup d’envoi de son Appel à manifestation d’intérêt visant à « identifier les sites susceptibles d’accueillir des Immeubles à vivre bois » pour bâtir la ville durable de demain. Disséminés sur l’ensemble du territoire, les 24 lauréats, annoncés ce lundi, feront l’objet d’un concours au terme duquel le groupement proposant l’Immeuble à vivre bois le plus innovant sera désigné pour chaque site. Tous les détails.
Un immeuble tertiaire offre une nouvelle

Un immeuble tertiaire offre une nouvelle "Perspective" à la construction bois

Après trois ans de travaux – et un léger retard sur le calendrier prévisionnel -, l’immeuble tertiaire à ossature bois « Perspective » a été inauguré le 30 octobre dernier à Bordeaux en présence du maire Alain Juppé. Culminant à 31 mètres de haut, le projet est actuellement l’immeuble tertiaire en structure bois le plus élevé de France. Présentation.
Plus de 2 500 participants au congrès Woodrise, une seconde édition déjà annoncée !

Plus de 2 500 participants au congrès Woodrise, une seconde édition déjà annoncée !

Bonne nouvelle pour les professionnels de la construction durable ! La première édition de Woodrise, congrès dédié aux immeubles bois de moyenne et grande hauteur, a en effet rencontré un vif succès, attirant plus de 2 500 participants – preuve, s’il en est, du dynamisme de la filière. Face à cet enthousiasme, les organisateurs ont d’ores et déjà révélé que l’événement reviendrait dès 2019.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter