Adivbois révèle les sites retenus pour accueillir des Immeubles à vivre bois Eco-construction | 18.10.16

Partager sur :
Le 7 juin dernier, Adivbois donnait le coup d’envoi de son Appel à manifestation d’intérêt visant à « identifier les sites susceptibles d’accueillir des Immeubles à vivre bois » pour bâtir la ville durable de demain. Disséminés sur l’ensemble du territoire, les 24 lauréats, annoncés ce lundi, feront l’objet d’un concours au terme duquel le groupement proposant l’Immeuble à vivre bois le plus innovant sera désigné pour chaque site. Tous les détails.
Créer la ville durable, un objectif national depuis plusieurs années. Convaincue que ce projet doit se faire en incluant des constructions en bois, l’association Adivbois a lancé le 7 juin 2016 un Appel à manifestation d’intérêt (AMI) auquel ont assisté les ministres Emmanuelle Cosse et Stéphane Le Foll.

Quatre mois plus tard, l’organisme a dévoilé les 24 sites sélectionnés pour accueillir les premiers Immeubles à vivre bois. « Répartis dans 12 des 13 régions métropolitaines françaises », comme le précise Adivbois dans un communiqué, ils englobent ainsi plus de 25 millions d’habitants dans un projet de grande envergure.

Une vision innovante et écologique

En effet, grâce à cette initiative, ce sont 130 000 m2 de surface de plancher qui pourront accueillir des immeubles de grande hauteur (plus de 10 étages) d’ici 2018.

« Plusieurs sites présentent des contraintes techniques fortes (construction sur dalle au-dessus de voies ferrées, ou de voie de circulation rapide…), et seront de beaux exemples de ce que les systèmes constructifs bois peuvent permettre de réaliser dans des environnements très contraints », s’est félicité Adivbois, qui compte relever le défi avec succès.

Bien que l’annonce des sites retenus soit assez récente, les lauréats ont d’ores et déjà formulé leurs exigences. La plupart d’entre eux souhaitent ainsi réaliser des bâtiments à la programmation mixte, alliant principalement logements et bureaux. Ne reste plus aux groupements intéressés qu’à envoyer leurs propositions de projets, avant l’annonce des idées retenues le 13 septembre 2017.

F.C
Photo de Une : ©Ag Tracks
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

La 16ème édition des Génies de la Construction est lancée !

La 16ème édition des Génies de la Construction est lancée !

Les inscriptions pour les Génies de la Construction sont ouvertes. Chaque année, le concours vise à faire connaître la diversité des métiers du bâtiment. Les candidats, du collège aux études supérieurs, travaillent en équipe sur un projet de construction ou d’aménagement en intégrant la question du développement durable, et de la transition numérique. Précisions.
Les Pays de la Loire toujours plus impliqués dans la construction bois

Les Pays de la Loire toujours plus impliqués dans la construction bois

Véritable enjeu de la transition énergétique du bâtiment, la réduction des émissions carbone donne bien du fil à retordre aux acteurs concernés. Et si, finalement, la construction bois était la solution à ce problème ? Une question que s’est posée l’association Adivbois, à l’initiative d’un Appel à manifestation d’intérêt dans le cadre duquel 3 sites ont été retenus en Pays de la Loire pour accueillir des « Immeubles à vivre bois ». Les détails.
Certivéa fait évoluer son offre de labels

Certivéa fait évoluer son offre de labels

Toujours plus impliqué dans la croissance verte des bâtiments, Certivéa a récemment actualisé son offre de labels pour le non résidentiel en intégrant les certifications E+C-, BBCA (pour le bas-carbone) et Effinergie 2017 (pour l’énergie). Une initiative qui devrait permettre à l’organisme d’accompagner les professionnels du bâtiment qui souhaitent se préparer aux standards imposés par la loi de transition énergétique.
Un immeuble tertiaire offre une nouvelle

Un immeuble tertiaire offre une nouvelle "Perspective" à la construction bois

Après trois ans de travaux – et un léger retard sur le calendrier prévisionnel -, l’immeuble tertiaire à ossature bois « Perspective » a été inauguré le 30 octobre dernier à Bordeaux en présence du maire Alain Juppé. Culminant à 31 mètres de haut, le projet est actuellement l’immeuble tertiaire en structure bois le plus élevé de France. Présentation.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter