Logement étudiant : la destruction du bâtiment C à Antony a commencé Collectivités territoriales | 16.08.10

Partager sur :
A Antony, la Communauté d’agglomération des Hauts-de-Bièvre a entamé les travaux de démolition du bâtiment C de la Cité U, au grand désespoir de la Région Ile-de-France qui dénonce une "politique du fait accompli".
"Je constate une fois de plus la politique du fait accompli de la Communauté d’agglomération des Hauts-de-Bièvre, qui consiste à lancer les travaux de démolition durant les vacances universitaires", dénonce dans un communiqué Emmanuelle Cosse, Vice-présidente du Conseil régional d'Ile-de-France en charge du logement.

La Région souligne par ailleurs que cette décision a été prise en l’absence des associations qui s’étaient mobilisées et avaient proposé un projet de réhabilitation ; et avant la tenue d’une table ronde devant réunir tous les acteurs concernés.

8 logements pour 100 étudiants

Cette destruction n’était pas inéluctable, affirme la Région, qui avait voté 20 millions d’euros dans son budget en 2009 pour réhabiliter le site d'Antony, l'une des plus grandes résidences universitaires d'Europe et la plus grande de France selon la Région.

L'Ile-de-France ne compte actuellement que huit logements pour 100 étudiants. Depuis 2004, la Région a consacré 63 millions d’euros pour la construction et la réhabilitation de logements étudiants.

L.P - AFP
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Rénovation : Nexity et le Plan Bâtiment Durable signent un « Green Deal » - Batiweb

Rénovation : Nexity et le Plan Bâtiment Durable signent un « Green Deal »

Nexity et le Plan Bâtiment Durable ont annoncé avoir signé un « Green Deal ». L’objectif, accélérer la rénovation énergétique des copropriétés. A travers ce contrat, la société immobilière s’engage notamment à mettre en place un guide à destination de ses clients pour les aider à identifier les travaux efficaces. Des formations seront également imparties à l’ensemble des gestionnaires de copropriété du Groupe.
Rénovation : le Conseil d’Etat annule définitivement le décret « tertiaire »  - Batiweb

Rénovation : le Conseil d’Etat annule définitivement le décret « tertiaire »

Le Conseil d’Etat a annulé lundi le décret du 9 mai 2017 relatif aux obligations d’amélioration de la performance énergétique dans les bâtiments tertiaires. Le texte, qui remonte à la fin du quinquennat Hollande, imposait des travaux avant le 1er janvier 2020 aux propriétaires de bâtiments à usage de bureaux, d’hôtels ou encore de commerces. Le ministère de la transition écologique et solidaire a justifié la décision expliquant que le projet de loi Elan couvrirait l’ensemble des objectifs du décret.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter