Rénovation énergétique des bâtiments publics : 4 000 projets proposés Collectivités territoriales | 20.10.20

Partager sur :
Les deux appels à projets pour la rénovation des bâtiments publics lancés début septembre ont donné lieu à une bonne moisson : pas moins de 4 000 projets représentant un budget total de 8 milliards d'euros ont été proposés. Les préfets de régions et le gouvernement devront désormais trancher pour sélectionner les chantiers les plus efficaces d'un point de vue énergétique. Précisions.

Le 7 septembre dernier, les ministères de l'Education et de l'Economie lançaient deux appels à projets distincts visant d'une part à rénover des établissements d'enseignement et de recherche, et d'autre part d'autres bâtiments publics – hors hôpitaux et Ehpad (qui bénéficient d'une autre enveloppe liée au Ségur de la Santé).

 

Ces deux appels à projets concrétisaient ainsi l'engagement du gouvernement concernant l'enveloppe de 4 milliards d'euros annoncée pour la rénovation énergétique des bâtiments dans le cadre de « France Relance » - plan visant à relancer l'économie suite à la crise liée au Covid-19.

 

Deux appels à projets victimes de leur succès

 

Victimes de leur succès, ces appels à projets ont donné lieu à plus de 4 000 projets de rénovation en France métropolitaine et Outre-Mer, pour un budget total de près de 8 milliards d'euros, soit le double de la somme prévue pour ces deux prochaines années. Dans le détail, le montant des projets proposés s'élève à 3,7 milliards d'euros pour les établissements d'enseignement, et à 4,3 millards pour les autres bâtiments publics.

 

« Je me félicite du succès de ces appels à projets et de la diversité géographique et typologique des projets. Ils confirment que la relance est bel et bien en cours de mise en œuvre. Avec une instruction et une sélection de près de 95 % des projets au niveau régional, ils sont une illustration concrète de la priorité donnée à la déconcentration et la territorialisation de France Relance », a notamment réagit le ministre de l'Economie Bruno Le Maire, dans un communiqué publié ce mardi 20 octobre.

 

Une étape de sélection pour rentrer dans le budget

 

Une sélection devra désormais trancher quels seront les projets qui seront financés. Les préfets de régions seront notamment mis à contribuer pour réaliser cette sélection, sauf pour les projets les plus coûteux – plus de cinq millions d'euros en province, et plus de huit millions en Île-de-France (moins de 5 % de l'ensemble) – pour lesquels la décision reviendra au gouvernement lui-même.

 

Les projets proposés vont de quelques milliers à plusieurs millions d'euros. Ils peuvent porter sur une réhabilitation lourde, le désamiantage, l'isolation d'un bâtiment, ou encore le remplacement d'un système de chauffage, des menuiseries, ou de l'éclairage.

 

Les critères de sélection des projets s'intéresseront notamment à l'efficacité du projet en termes d'économies d'énergie, mais aussi à la rapidité de mise en œuvre des travaux, qui devront être lancés dès 2021.

 

La liste des chantiers retenus, rentrant dans l'enveloppe des 4 milliards d'euros, devrait être communiquée d'ici le 30 novembre prochain. 

 

A travers le lancement de ces chantiers, le gouvernement espère générer de l'activité pour les entreprises du BTP à travers toute la France, et réduire le bilan carbone des bâtiments de l'Etat.

 

Claire Lemonnier

Photo de une : Adobe Stock 

 

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

L’Unsfa émet 36 propositions pour remettre la filière d'aplomb - Batiweb

L’Unsfa émet 36 propositions pour remettre la filière d'aplomb

Le 28 avril dernier, l’Union nationale des syndicats français d’architectes (UNSFA), a proposé 36 solutions pouvant permettre la relance de l’activité de la construction dans l’hexagone. Cette liste de mesures a été adressée au gouvernement et présentée au Conseil Supérieur de la Construction et de l’Efficacité Énergétique (CSCEE). Retour sur ces propositions et les perspectives de reprise d'activité.
MaPrimeRénov' sera finalement accessible à tous en 2021 - Batiweb

MaPrimeRénov' sera finalement accessible à tous en 2021

Alors que le nouveau dispositif d'aides aux travaux de rénovation énergétique devait bénéficier à 200 000 ménages modestes, seuls 25 000 en ont profité. Face à ces faibles résultats, parfois imputés à la crise liée au Covid-19 ou au manque de lisibilité, Emmanuelle Wargon a annoncé que MaPrimeRénov' serait finalement étendue à tous les ménages, y compris les plus aisés, et même élargie aux propriétaires bailleurs et aux copropriétés.
PLFR3 : un plan de soutien pas à la hauteur des attentes du BTP - Batiweb

PLFR3 : un plan de soutien pas à la hauteur des attentes du BTP

Le gouvernement présentait ce mercredi 10 juin en Conseil des ministres la troisième version de son projet de loi de finances rectificative (PLRF 3) pour 2020. Si de nombreuses mesures ont été annoncées concernant les surcoûts pour les entreprises du BTP, le soutien à l'investissement local et les charges sociales, elles n'ont pas fait l'unanimité auprès de la Fédération Française du Bâtiment (FFB) ni de la Fédération Nationale des Travaux Publics (FNTP), qui se sont dites déçues.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter