Un plan de mobilisation pour lutter contre les logements vacants Collectivités territoriales | 10.02.20

Partager sur :
Un plan de mobilisation pour lutter contre les logements vacants Batiweb
Alors que 200 000 logements du parc privé son actuellement vacants et que ce chiffre augmente ces trente dernières années, même en zones tendues, les ministres Jacqueline Gourault et Julien Denormandie ont lancé ce lundi 10 février un plan national pour identifier ces logements et inciter les propriétaires à les louer.

Comme le rappelle le Ministère de la Cohésion des Territoires, « tous les leviers doivent être activés » pour loger les Français, que ce soit la construction neuve ou la réhabilitation du parc existant, mais aussi la remise sur le marché des logements et locaux vacants.

 

Selon l’Insee, la part de logements vacants a augmenté ces trente dernières années, surtout en campagne et dans les petites villes, mais aussi dans certaines agglomérations et zones tendues.

 

Ainsi, 200 000 logements du parc privé seraient « structurellement vacants dans les territoires tendus », selon les chiffres du Ministère de la Cohésion des territoires.

 

Dans ce contexte, Jacqueline Gourault et Julien Denormandie ont annoncé ce lundi 10 février le lancement d’un plan national de mobilisation contre les logements vacants.

 

« C’est inacceptable que notre pays compte autant de logements vacants alors que des solutions existent. Il faut que les propriétaires de ces biens s’en saisissent, c’est le cœur du plan que nous lançons aujourd'hui : identifier, inciter, réquisitionner » ont déclaré les deux ministres.

 

Rappeler aux propriétaires les aides disponibles

 

Le plan consiste dans un premier temps à « cartographier » les logements vacants pour mieux comprendre les causes de ce phénomène, et à mieux informer les particuliers pour les inciter à louer leur bien.

 

Parmi les raisons souvent invoquées par les propriétaires de logements vacants : la nécessité de trouver des aides pour rénover un bien dégradé, ou encore la crainte des impayés et des dégradations. Pour les biens à rénover, les ministres rappellent l’existence de la plateforme Facil Habitat. Concernant les impayés, ils soulignent l’intérêt de la garantie d’Etat Visale, qui aurait déjà permis de « sécuriser 200 000 propriétaires ».

 

Des réquisitions possibles ?

 

Si des taxes sur les logements vacants existent déjà, le gouvernement ne prévoit pas d’aller jusqu’à la réquisition auprès des particuliers. « Pour les particuliers, il est très compliqué de réquisitionner car le droit de propriété est, dans notre Constitution, l'un des plus protecteurs et c'est normal », a précisé Julien Denormandie dans un entretien au Parisien.

 

La dernière étape la plus coercitive, à savoir la réquisition, ne devrait donc concerner que des personnes morales (banques, assurances, financiers…).

 

Les deux ministres écriront dans les prochains jours aux 18 000 propriétaires de logements vacants pour leur rappeler la palette de solutions disponibles pour remettre leur bien sur le marché.

 

Ils annoncent par ailleurs qu’une dizaine de territoires volontaires seront identifiées après les élections municipales pour « construire avec les élus et leurs équipe une stratégie territoriale de lutte contre la vacance ».

 

C.L.

Photo de une : ©AdobeStock

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

L’Anah lance le site « Facil Habitat » pour simplifier les démarches des propriétaires Batiweb

L’Anah lance le site « Facil Habitat » pour simplifier les démarches des propriétaires

Le Gouvernement et l’Anah (Agence nationale de l’habitat) lancent « Facil Habitat », un site qui résume les aides disponibles pour guider les propriétaires et lutter contre les 8% de logements vacants. Accessible à tous, cette plateforme répond aux questions les plus fréquentes, propose des simulateurs (PTZ, Denormandie, calculateur de révision de loyer), et met à disposition des modèles de documents (bail type, quittance de loyer, lettre de relance en cas d’impayé etc.).
Vers une réforme des agences immobilières Batiweb

Vers une réforme des agences immobilières

Le Premier ministre a confié au député Mickaël Nogal (LREM) une mission visant à réformer le fonctionnement des agences immobilières. L’objectif, faciliter la mise en location de logements et simplifier les relations entre propriétaires et locataires. L’une des pistes évoquées ? La révision des modalités de l’intermédiation d’un bien immobilier où la location et les responsabilités liées pourraient être assumées par l’agence.
La Clé Solidaire, une initiative pour aider les associations Batiweb

La Clé Solidaire, une initiative pour aider les associations

La Clé Solidaire est lancée ! La Banque des Territoires, CDC Habitat, la Fédération des Acteurs de Solidarité (FAS) et l’Union Professionnelle du Logement Accompagné (UNAFO) sont à l’initiative de cette structure qui fournira des services gratuits ou à prix coûtant pour aider les associations du domaine de l’hébergement et de l’insertion à gérer leur patrimoine.
Le gouvernement met à disposition un numéro d’appel pour lutter contre le logement indigne Batiweb

Le gouvernement met à disposition un numéro d’appel pour lutter contre le logement indigne

Dans le cadre de la lutte contre le logement indigne et les marchands de sommeil, le gouvernement et l’Agence nationale pour l’information sur le logement (ANIL) lancent un numéro d’appel pour les particuliers. Pour les locataires, ce dernier servira à alerter sur une situation anormale, et pour les propriétaires, à obtenir des conseils pour entreprendre des travaux.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter