L’Anah lance le site « Facil Habitat » pour simplifier les démarches des propriétaires Vie pratique | 10.07.19

Partager sur :
Le Gouvernement et l’Anah (Agence nationale de l’habitat) lancent « Facil Habitat », un site qui résume les aides disponibles pour guider les propriétaires et lutter contre les 8% de logements vacants. Accessible à tous, cette plateforme répond aux questions les plus fréquentes, propose des simulateurs (PTZ, Denormandie, calculateur de révision de loyer), et met à disposition des modèles de documents (bail type, quittance de loyer, lettre de relance en cas d’impayé etc.).

Julien Denormandie, ministre du Logement, et Nathalie Appéré, présidente de l’Anah, ont lancé le site internet « Facil Habitat » ce mardi 9 juillet. L’objectif : aider les propriétaires – puis les occupants et copropriétaires – dans leurs démarches de mise en location et de travaux de rénovation.

 

Lutter contre les 8% de logements vacants

 

« Parmi les raisons qui freinent les propriétaires à louer leur bien figurent la lourdeur des démarches et le coût des travaux », résume l'Anah – organisme public qui subventionne les rénovations.

 

Avec ce nouveau site, le Gouvernement espère aider ces propriétaires, et ainsi lutter contre les logements vacants, estimés à 8%, « dont 100 000 seraient immédiatement mobilisables à la location ».

 

« Il s’agit de faciliter les démarches des particuliers qui souhaitent s’engager dans un projet immobilier ou réaliser des travaux d’amélioration de leur bien. Les besoins du parc privé sont trop importants pour accepter que les gens renoncent par peur de la complexité administrative ou parce qu’ils ne savent pas à qui s’adresser », a estimé Julien Denormandie.

 

Les outils disponibles sur le site

 

Accessible à l'adresse http://www.facilhabitat.gouv.fr, le site « Facil Habitat », propose de nombreux outils. Parmi eux : des fiches pédagogiques qui répondent aux principales questions (grandes étapes de l’achat, les aides pour financer ses travaux, la fiscalité des revenus locatifs, droits et obligations des locataires etc.), des simulateurs (PTZ, Denormandie, calculateur de révision de loyer), des modèles de documents (bail-type, quittance, formulaires de déclarations d’impôts locatifs etc.) ainsi que liens vers des contacts utiles. Enfin - plus près du champ d'action habituel de l'Anah - le site informe également sur les aides disponibles pour la rénovation des logements.

 

Si le site cible dans un premier temps les propriétaires bailleurs, il s’élargira en début d’année prochaine à tous les occupants et copropriétaires.

 

C.L.

Photo de une : ©Anah

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

MaPrimeRénov' sera finalement accessible à tous en 2021 - Batiweb

MaPrimeRénov' sera finalement accessible à tous en 2021

Alors que le nouveau dispositif d'aides aux travaux de rénovation énergétique devait bénéficier à 200 000 ménages modestes, seuls 25 000 en ont profité. Face à ces faibles résultats, parfois imputés à la crise liée au Covid-19 ou au manque de lisibilité, Emmanuelle Wargon a annoncé que MaPrimeRénov' serait finalement étendue à tous les ménages, y compris les plus aisés, et même élargie aux propriétaires bailleurs et aux copropriétés.
Lancement officiel de MaPrimeRénov’, qui remplace le CITE - Batiweb

Lancement officiel de MaPrimeRénov’, qui remplace le CITE

Julien Denormandie, ministre du Logement, et Emmanuelle Wargon, secrétaire d’Etat à la Transition écologique et solidaire, ont annoncé le lancement de MaPrimeRénov’ à l’occasion d’une conférence de presse qui s’est tenue ce mercredi 8 janvier. Cette prime remplacera progressivement le Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) jusqu’en 2021. Elle concernera dans un premier temps les foyers les plus modestes, avant de s’étendre à tous les ménages éligibles.
Rénovation énergétique des copropriétés : quel est l’impact de la crise ? - Batiweb

Rénovation énergétique des copropriétés : quel est l’impact de la crise ?

Depuis le 16 mars, la crise du Covid-19 et les mesures de confinement ont créé un coup d’arrêt pour la rénovation énergétique des copropriétés. C’est le constat dressé par l’Agence parisienne du Climat, qui a interrogé plusieurs bureaux d’études et organismes, qui témoignent de l’arrêt des chantiers, de la baisse des consultations et demandes d’aide. Les Français reprendront-ils tout de même leurs projets ?

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter